Archives pour la catégorie film

Connectée jusqu’au bout des ongles! (nail art inside)


Surfant sur la grande popularité du nail art au Japon (le nail art étant la décoration des ongles des femmes – et des hommes au moins au Japon – grâce au vernis mais également aux strass et autre petits rajouts colorés) la firme Takara Tomy A.R.T.S. a développé des auto collants contenant de très fines feuilles de LED  qui vont scintiller lorsque vous  êtes proche de signaux NFC (quand vous téléphonez ou même lorsque vous passez près des guichets de métro). nails takara3nails takara

 

 

 

 

 

Cela s’appelle les “LumiDecoNail” et cela fonctionne grâce a la technologie de Near Field Communication, les ongles répondent aux signaux NFC ce qui leur permet de briller. Compatibles avec les systèmes iOS et Android 4.0, une appli sera également offerte au téléchargement sur Google Play. 

Ce produit va être mis en vente au Japon la semaine prochaine (fin avril 2014 donc). Il y aura une planche de 16 autocollants pour ongles-dont un seul contient la feuille de LED- (on n’a pas envie de se transformer en sapin de Noël non plus) pour le prix de 1200 yen.

Si la réaction des clientes japonaises est bonne le produit devrait être également vendu à l’étranger.

Sachant qu’au Japon les téléphones sont déjà depuis longtemps équipés d’antennes de formes diverses qui scintillent quand vous recevez un appel ou ont des coques qui affichent différentes couleurs ce n’est qu’un prolongement logique, en Europe on n’a pas trop l’habitude ^^.

sources: http://www.ledinside.com/news/2014/4/smart_led_nails_that_light_up_near_nfc_signals

http://www.nydailynews.com/life-style/japanese-nail-decals-glow-phone-home-article-1.1760317

Que retenir des 47 ronin avec Keanu Reeves?


hé bien pas la performance de Keanu Reeves malheureusement!  Vous me direz « what did you expect? » un film japonais en VO anglais ????

Keanu très peu expressif pour un homme amoureux de la fille de son seigneur et habité par des démons intérieurs  m’a un peu gâché le film mais heureusement il reste les acteurs japonais: Tadanobu Asano qui joue le diabolique lord Kira, Hiroyuki Sanada le fidèle samourai, Rinko Kikuchi la sorcière.

Tadanobu Asano et Hiroyuki Sanada sont hyper connus au Japon donc déjà bonne surprise et ils jouent en anglais aussi.

Tadanobu Asano

47ronin

 

47 ronin1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hiroyuki Sanada

Rinko Kikuchi47 ronin2

C’est très beau visuellement et j’ai beaucoup aimé certains effets liés à la sorcellerie (mais pas de spoilers sinon c’est moins drôle) mais Keanu est vraiment trop monolithique hélas.

 

Par contre si vous voulez savoir dans quels films et drama on peut aussi les voir c’est ici:

Tadanobu Asano (perso je le trouve craquant quand il est barbu)  http://wiki.d-addicts.com/Asano_Tadanobu

Hiroyuki Sanada:  http://en.wikipedia.org/wiki/Hiroyuki_Sanada

RInko Kikuchi

http://en.wikipedia.org/wiki/Rinko_Kikuchi

Par contre j’ai bien aimé Rick Genest qu’on voir à un moment du film.

47 ronin4

La vraie histoire derrière Wolverine?


Je n’ai pas aimé le film Wolverine, même si je suis une fan, à cause de la vision vraiment  très américaine des japonais. En gros un Yankee sauve un japonais qui finira, bien sûr, par essayer de le tuer des année plus tard parce que les hommes japonais (vus dans le film à travers le prisme américain) sont tous lâches, veules ou ont une fidélité mal placée alors que les femmes japonaises sont là pour tomber amoureuses de Mr Yankee… Bref ça fait un peu peur!

Cependant en lisant cet article japandailypress.com je suis tombée sur une histoire intéressante qui reprend une partie de la trame de Wolverine et qui concerne une famille irlandaise recherchant le soldant japonais qui a donné son sabre à un prisonnier de guerre pendant la seconde guerre mondiale.

Je résume. L’article mentionne une amitié entre un docteur irlandais POW (c’est à dire Prisonier of War prisonnier de guerre). Le docteur de la Royal Air Force capturé en 1942 et prisonnier sur l’île de Java puis au Japon a reçu un sabre de samourai d’un soldat japonais et sa famille recherche maintenant la famille de ce soldat afin de connaître leur histoire.  

Ce sabre est exposé dans le pub de la famille mais la famille n’avait aucune information jusqu’à ce que la fille trouve une photo sur internet, au dos de la photo ce message en japonais qui une fois traduit donne le message suivant:  » à mon ami le docteur MacCarthy à qui je donne cette épée en signe d’amitié ». Le docteur a-t-il sauvé le soldat japonais Kusuno de prisonniers australiens qui voulaient le tuer? La famille cherche plus d’informations. Le docteur, avec presque 200 prisonniers de guerre a également été témoin du bombardement nucléaire de Nagasaki. 

Pour lire l’article en entier (en anglais) c’est ici: http://japandailypress.com/irish-family-on-search-for-truth-behind-samurai-sword-given-at-end-of-wwii-0733466/

VIKINGS ma nouvelle série préférée


Un post qui n’aura pour une fois absolument rien à voir avec le Japon mais pour signaler une série que j’adore VIKINGS.

Je cherchais une série pour remplacer GRIMM dont je ne trouvais plus les derniers épisodes de la saison II et je suis tombée sur cette série qui est très bien faite.

Vikings_OneSheet_FN-307x456_9376 Déjà c’est clairement une série qu’on peut regarder sans se lasser nous les filles parce qu’elle est pleine de beaux mecs musclés (petit faible pour le frère de Ragnar, Rollo,  moi mais bon j’ai toujours aimé les bruns et son baptême torse nu vaut le détour ^^… pardon je bave un peu ).Rollo is sexy

D’un autre côté la place qui est donnée aux femmes est vraiment intéressante et, je trouve, assez originale pour ce genre de série. Vous vous souvenez des films américains montrant les Vikings où les femmes n’étaient là que pour se faire enlever (et plus si affinités) hé bien oubliez car ici on a des « shields maiden » comme la femme de Ragnar Lagertha ( de « shield » bouclier et « maiden » vierge ou jeune femme selon le contexte) et des vikings filles qui prennent part aux raids ou accueillent les visiteurs masculins, un peu trop pressants une fois que l’homme de la maison est parti, à grand coup de tisonnier brûlant. Ca change un peu et ça repose (non pas que j’ai envie de donner des coups de tisonnier mais bon…).Vikings - Lagertha is a women you don't reckon with. Love a strong female character.  Love, love, love. Hopefully she doesn't turn all soft for the next season.

ici la définition donné par l’actrice qui joue Lagertha: « a shield maiden is a female soldier in the Viking era who has a shield that’s her own  and a sword and knows how to use it » une shield maiden est une femme soldat à l’époque Viking qui possède son propre bouclier et son épée et sait s’en servir 

Vikings raconte l’histoire de Ragnar Lobrok un des héros Vikings les plus connus qui va mener les tout premiers raids vers l’ouest et  les terres chrétiennes . En plus il y a des références intéressantes à la mythologie Viking notamment le Ragnarök ou la fin du monde vue par les Vikings quand la plupart des dieux mourront et le monde sera ravagé par les flammes. Contrairement aux chrétiens les Vikings pensaient que les dieux, même majeurs comme Odin, Thor, Freyr ou Loki allaient mourir, Odin est notamment tué par le loup Fenrir, et seuls quelques dieux allaient survivre. C’est une série canado irlandaise créee par Michael Hirst (après Tudors) qui est  à regarder en VO absolument pour ce petit accent charmant en anglais qui est tout à fait adorable. L’acteur qui joue Ragnar est d’origine australienne mais quand il parle on pense vraiment que la série a été tournée en Norvège ou en Finlande.

une-nouvelle-serie-aux-etats-unis-tient-le-bon-cap,M105821 http://www.couchtuner.eu/watch-vikings-online/ leur site officiel http://www.history.com/shows/vikings

la chanson du générique est If I Had A Heart par Fever Ray

Etant donné qu’on a eu des discussions sur QUI était le personnage principal je confirme que c’est bien Travis Fimmel dont vous pouvez voir une interview (en anglais) ici (attention spoiler inside)


ici Athelstan

Cinéma: comment rendre les instructions un peu plus … sexys! (vidéo inside)


Franchement je me demande parfois pourquoi on considère que les japonais sont froids et pas drôles parce qu’un peuple qui peut créer des bandes annonces afin de prévenir des comportements à éviter au cinéma d’une façon aussi… particulière a vraiment le sens de l’humour !!!

Petit rappel d’un ancien post: les anciennes bandes annonces qui passaient au cinéma au Japon afin de prévenir les comportements gênants (parler fort au téléphone, mettre les pieds sur le dossier d’en face etc…) et faire un rappel à la loi c’était ça (déjà je l’adore: No More Eiga Dorobo = plus de voleur de films)

et maintenant c’est ça (hihi) oui je sais on me dit souvent que j’ai un sens de l’humour de garçon ^^

J’explique: il se trouve que dans le film Hentai Kamen est un héro pervers masqué (en gros il devient un héro quand il met une culotte de femme sur la tête – NO COMMENT-) de hentai (les garçon reconnaitrons hein le « hentai » c’est le porno japonais en gros) et  « kamen » qu’on retrouve dans de nombreuses séries avec des justiciers masqués comme Kamen rider etc…

Tora san 寅さん le vagabond au grand coeur


Coucou,

Tout d’abord je veux vous signaler cet article absolument génial Tora san most famous tramps is a Yakuza? de Japan Subculture dont je me suis inspirée pour écrire ce post sur un des monuments de la télévision japonaise que vous devez ABSOLUMENT connaître si ce n’est déjà fait.

Tora san joué par Kiyoshi Atsumi est le personnage principal de 男はつらいよ (Otoko wa tsurai yo/C’est dur d’être un homme) un film de Yoji Yamada, sorti en 1969, et suivi par 48 autres.

Tora san est un vagabond et un teki-ya 的屋・てきや, un yakuza qui gagne sa vie comme camelot en vendant de petits articles, parfois trafiqués ou de peu de valeur. Une des 1ères scènes, qui a depuis été retirée de la version télé, le montre présentant ses respects à un parrain local de la mafia japonaise. Né d’une relation adultère et assez rapide de son père avec une geisha, ce qui est la source de tous ses complexes futurs, Tora quitte la maison après une dispute avec lui. Le film commence quand il revient dans la boutique tenue par son oncle pour voir sa petite soeur Sakura après 20 ans d’absence.

tora san1

Le succès de la série Tora san reposait sur la répétition de scènes connues, le public savait dés le début comment l’histoire allait se terminer.

Toran san tombe amoureux d’une jolie fille, mais  il pense qu’il n’est pas assez bien pour elle, malgré son charme il n’est ni beau ni riche alors la romance tourne court et il finit souvent par présenter une jeune fille dont il est amoureux à un autre homme, le stereotype du macho japonais: beau, riche, cultivé, venant d’une bonne famile… tout ce qu’il n’est pas.

A un moment du film il se sent de trop alors il s’en va vagabonder ailleurs, mais il revient toujours pour voir sa soeur à Shibamata.

Tora san le vagabond est facilement reconnaissable à son costume toujours un peu trop grand, et ses pieds nus dans des zori été comme hiver comme on voit sur sa statue. Si vous allez à Tokyo vous pourrez voir la statue de Tora san à la sortie de la gare de Shibamata (pour cela il vous faut prendre la Chiyoda line vers Abiko et changer à Kanamachi pour prendre la Shibamata line )

tora san

la boutique de son oncle est également là

Le musée dédié à Tora san me fait super envie!  heures d’ouverture et comment y aller ici: http://www.gotokyo.org/en/tourists/topics_event/topics/121029/topics.html

http://www.japansubculture.com/tora-san-japans-most-famous-tramp-is-a-yakuza-%e3%83%86%e3%82%ad%e5%b1%8b/

Brendan and the Secret of Kells


Comme toujours la télé garde les plus jolies choses pour ce qu’on pourrait appeler ici « the wee hours of the morning » potron minet pour nous, c’est pour ça que vous n’étiez sûrement pas devant la télé vers 1h du matin et c’est dommage car vous avez raté un très beau film d’animation: Brendan and the Secret of Kells.The_Secret_Of_Kells_Promo_Poster

Je suis restée émerveillée devant les couleurs et les personnages, un peu ce que j’aurais vraiment souhaité voir dans Brave mais bon !!! J’adore les enluminures irlandaises avec ces bêtes lovées sur elles-même qu’on tente vainement de recopier (en 1h alors que le copiste y a passé  une dizaine d’année voire toute sa vie donc c’est une tentative vaine) sans savoir par où commencer.

Une création des studios irlandais- français- belges sortie en 2009 qui raconte la création du livre de Kells, exposé au Trinity College Dublin et qui contient les 4 évangiles du nouveau testament. Brendan est un jeune moine apprenti au scriptorium d’un monastère auprès de Aidan of Iona un maître calligraphes. Le monastère se fortifie afin de résister aux incursions des vikings mais Brendan sort en cachette et rencontre Aisling un esprit de la forêt.

On voit les essais de calligraphie de Brendan prendre vie et c’est tout le plaisir de cet animé qui joue sur la couleur de façon vraiment étonnante. Un grand plaisir dans la grisaille ambiante. S’il vous reste des cadeaux de Noël en retard ça change des mièvreries habituelles, pour les petits et les grands.

 c’est juste pour vous tenter, il faut l’ACHETER !!!!

Et comme on n’abandonne pas voici une vidéo qui vous permettra de reproduire un celtic knot ici:

http://www.youtube.com/watch?v=_O_0yegDdIw

Ca a l’air hyper simple!

 

Avant d’aller voir Frankenweenie de Burton


Un petit rappel d’une de mes oeuvres préférées de Burton : Vincent (tiens une histoire d’enfant qui veut ressusciter son chien?!) ce ne serait pas la genèse de Frankenweenie ça ? je vous dirai le 31 quand je l’aurai vu.

Un lien pour The Raven d’Edgar Allen Poe http://www.heise.de/ix/raven/Literature/Lore/TheRaven.html mais surtout Annabel Lee (cité dans la vidéo comme « his beautiful bride had been buried alive) http://www.poemhunter.com/poem/annabel-lee/ (my all time favourite)

 

 

Mchan a ses billets pour le Warner Bros studio (Harry Potter)


Let the visit begin

Voilà j’ai pris mes billets pour aller là où toute fan de Harry Potter (qui a déjà visité Oxford et d’autres lieux inspirant les aventures de Harry Potter) veut aller: Le Warner Bros Studio près de Londres.http://www.wbstudiotour.co.uk/

Je vais donc prendre le train, mais ce sera l’Eurostar, pour me rendre à l’école des sorciers ^^ dans un petit mois et j’ai vraiment hâte. C’et mon cadeau d’anniversaire à moi-même et je sens que si la boutique vends des vêtements je risque de ramener deux trois trucs que je devrai garder pour des sorties goths !!! ou pour les mette à Londre

 Pour vous mettre l’eau  à la bouche mais j’espère qu’il y aura moins de monde !!! Je ne regarde pas la fin pour conserver le suspens.

Je vous raconte quand je serai rentrée ^^

Land of Hope: un film partiellement filmé à Fukushima


Un film qu’il faut aller voir je pense ! Le nouveau film du réalisateur Sion Sono  “Kibou No Kuni” (Le pays de L’espoir) était en avant première au festival de Toronto.

Sion Sono est le réalisateur de  “Cold Fish” (2010), “Guilty of Romance “(2011) and “Himizu” (2011) et nous entraine dans la vie d’une famille touchée par la catastrophe de Fukushima sans utiliser d’effets spéciaux  mais en filmant certaines scènes dans les paysages déserts de Fuushima.

Dans une interview il raconte avoir passé 6 mois à faire des recherches sur Fukushima et avoir rencontré de nombreux habitants de la région, il a utilisé certaines de ses conversations avec des agriculteurs pour le film.

“The Land of Hope” raconte l’histoire d’une famille de paysants ayant une vie paisible jusqu’à la catastrophe.  Le père Yoichi Ono (Jun Murakami), sa femme Izumi (Megumi Kagurazak) et ses parents âgés Yasuhiko (Isao Natsuyagi) et Chieko (Naoko Otani) sont confrontés à une décision difficile : rester et courir le risque d’être irradiés ou partir.

Yoichi et Izumi qui est enceinte se décident à partir pour une ville proche mais Yasuhiko and Chieko décident de rester. Le film montre la paranoïa d’Izumi qui, enceinte, est convaincue que sa nouvelle maison ne la met pas à l’abri des contaminations  (une scène la montre en train de faire ses courses tout en portant une combinaison de protection ). Les parents de Yoichi eux  subissent des pressions afin de quitter la zone

Le réalisateur a du trouver des financements en Grande Bretagne et à Taiwan pour le film néanmoins il voit un espoir dans ce film :

“One morning during filming within the 20 kilometer radius of the power plant I saw the sun rise,” he recalled. “The colors were magnificent. I told myself it was the dawn of a new day and life continues.”

A VOIR !