Archives du mot-clé film

Que retenir des 47 ronin avec Keanu Reeves?


hé bien pas la performance de Keanu Reeves malheureusement!  Vous me direz « what did you expect? » un film japonais en VO anglais ????

Keanu très peu expressif pour un homme amoureux de la fille de son seigneur et habité par des démons intérieurs  m’a un peu gâché le film mais heureusement il reste les acteurs japonais: Tadanobu Asano qui joue le diabolique lord Kira, Hiroyuki Sanada le fidèle samourai, Rinko Kikuchi la sorcière.

Tadanobu Asano et Hiroyuki Sanada sont hyper connus au Japon donc déjà bonne surprise et ils jouent en anglais aussi.

Tadanobu Asano

47ronin

 

47 ronin1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hiroyuki Sanada

Rinko Kikuchi47 ronin2

C’est très beau visuellement et j’ai beaucoup aimé certains effets liés à la sorcellerie (mais pas de spoilers sinon c’est moins drôle) mais Keanu est vraiment trop monolithique hélas.

 

Par contre si vous voulez savoir dans quels films et drama on peut aussi les voir c’est ici:

Tadanobu Asano (perso je le trouve craquant quand il est barbu)  http://wiki.d-addicts.com/Asano_Tadanobu

Hiroyuki Sanada:  http://en.wikipedia.org/wiki/Hiroyuki_Sanada

RInko Kikuchi

http://en.wikipedia.org/wiki/Rinko_Kikuchi

Par contre j’ai bien aimé Rick Genest qu’on voir à un moment du film.

47 ronin4

La lutte contre le piratage c’est cool au Japon.


Une campagne anti piratage qui est cool ?? ca existe dans les cinémas japonais! Plus de voleurs de films ou No More Eiga dorobo.
Cette publicité vient d’inspirer une ligne de figurines! Et il y en a encore des nouvelles.

Image

En vous dépêchant vous pourrez peut-être commander les figurines de Camera Otoko et Lamp Otoko sur le site de Bandai ici: http://p-bandai.jp/candytoy/item-1000086340/

Hautes de 5 cm les 4 figurines disponibles sont munies d’un strap pour les fixer sur votre appareil photo ou téléphone et d’une petite plaque reprenant les citations de la campagne. Il y a également une figurine mystère ^^. Comme si ce n’était pas déjà assez excitant les figurines de Camera Otoko en train de s’enfuir et de Patrol Lamp Otoko  se combinent afin d’en former une double!!!

Image wow!

Ils vont également sortir un livre avec Camera Man, Patrol Lamp Man, Popcorn Man et Juice Man.

source:http://www.crunchyroll.com/anime-news/2015/07/03-1/no-more-movie-thief-anti-piracy-mascots-get-candid-photo-book

Kiki’s delivery service… en vrai bonne ou mauvaise idée?


Après le vrai TOTORO et la sortie d’une version filmée de Captain Harlock voici que les japonais s’attaquent à Kiki’s Delivery Service 魔女の宅急便, Majo no Takkyūbin.

Et ça donne ça:

Kiki

la jeune fille choisie pour le rôle est Fuuka Koshiba!

Takashi Shimizu ne s’appuie pas sur l’animé en fait mais sur le roman de Eiko Kadono donc on attend… pour le printemps 2014 ce qui nous laisse un peu de temps pour chercher d’autres images.

source: japanator

http://www.japanator.com/first-look-at-the-live-action-kiki-s-delivery-service-28775.phtml

Tora san 寅さん le vagabond au grand coeur


Coucou,

Tout d’abord je veux vous signaler cet article absolument génial Tora san most famous tramps is a Yakuza? de Japan Subculture dont je me suis inspirée pour écrire ce post sur un des monuments de la télévision japonaise que vous devez ABSOLUMENT connaître si ce n’est déjà fait.

Tora san joué par Kiyoshi Atsumi est le personnage principal de 男はつらいよ (Otoko wa tsurai yo/C’est dur d’être un homme) un film de Yoji Yamada, sorti en 1969, et suivi par 48 autres.

Tora san est un vagabond et un teki-ya 的屋・てきや, un yakuza qui gagne sa vie comme camelot en vendant de petits articles, parfois trafiqués ou de peu de valeur. Une des 1ères scènes, qui a depuis été retirée de la version télé, le montre présentant ses respects à un parrain local de la mafia japonaise. Né d’une relation adultère et assez rapide de son père avec une geisha, ce qui est la source de tous ses complexes futurs, Tora quitte la maison après une dispute avec lui. Le film commence quand il revient dans la boutique tenue par son oncle pour voir sa petite soeur Sakura après 20 ans d’absence.

tora san1

Le succès de la série Tora san reposait sur la répétition de scènes connues, le public savait dés le début comment l’histoire allait se terminer.

Toran san tombe amoureux d’une jolie fille, mais  il pense qu’il n’est pas assez bien pour elle, malgré son charme il n’est ni beau ni riche alors la romance tourne court et il finit souvent par présenter une jeune fille dont il est amoureux à un autre homme, le stereotype du macho japonais: beau, riche, cultivé, venant d’une bonne famile… tout ce qu’il n’est pas.

A un moment du film il se sent de trop alors il s’en va vagabonder ailleurs, mais il revient toujours pour voir sa soeur à Shibamata.

Tora san le vagabond est facilement reconnaissable à son costume toujours un peu trop grand, et ses pieds nus dans des zori été comme hiver comme on voit sur sa statue. Si vous allez à Tokyo vous pourrez voir la statue de Tora san à la sortie de la gare de Shibamata (pour cela il vous faut prendre la Chiyoda line vers Abiko et changer à Kanamachi pour prendre la Shibamata line )

tora san

la boutique de son oncle est également là

Le musée dédié à Tora san me fait super envie!  heures d’ouverture et comment y aller ici: http://www.gotokyo.org/en/tourists/topics_event/topics/121029/topics.html

http://www.japansubculture.com/tora-san-japans-most-famous-tramp-is-a-yakuza-%e3%83%86%e3%82%ad%e5%b1%8b/

Land of Hope: un film partiellement filmé à Fukushima


Un film qu’il faut aller voir je pense ! Le nouveau film du réalisateur Sion Sono  “Kibou No Kuni” (Le pays de L’espoir) était en avant première au festival de Toronto.

Sion Sono est le réalisateur de  “Cold Fish” (2010), “Guilty of Romance “(2011) and “Himizu” (2011) et nous entraine dans la vie d’une famille touchée par la catastrophe de Fukushima sans utiliser d’effets spéciaux  mais en filmant certaines scènes dans les paysages déserts de Fuushima.

Dans une interview il raconte avoir passé 6 mois à faire des recherches sur Fukushima et avoir rencontré de nombreux habitants de la région, il a utilisé certaines de ses conversations avec des agriculteurs pour le film.

“The Land of Hope” raconte l’histoire d’une famille de paysants ayant une vie paisible jusqu’à la catastrophe.  Le père Yoichi Ono (Jun Murakami), sa femme Izumi (Megumi Kagurazak) et ses parents âgés Yasuhiko (Isao Natsuyagi) et Chieko (Naoko Otani) sont confrontés à une décision difficile : rester et courir le risque d’être irradiés ou partir.

Yoichi et Izumi qui est enceinte se décident à partir pour une ville proche mais Yasuhiko and Chieko décident de rester. Le film montre la paranoïa d’Izumi qui, enceinte, est convaincue que sa nouvelle maison ne la met pas à l’abri des contaminations  (une scène la montre en train de faire ses courses tout en portant une combinaison de protection ). Les parents de Yoichi eux  subissent des pressions afin de quitter la zone

Le réalisateur a du trouver des financements en Grande Bretagne et à Taiwan pour le film néanmoins il voit un espoir dans ce film :

“One morning during filming within the 20 kilometer radius of the power plant I saw the sun rise,” he recalled. “The colors were magnificent. I told myself it was the dawn of a new day and life continues.”

A VOIR !

Thermae Romae: le film


Parfois on voit des choses vraiment bizzares au Japon mais là je suis restée un peu bouche bée. C’est un film (un ovni cinématographique) avec Hiroshi Abe (qu’on adoorrrre dans Dragonzakura) qui joue un concepteur de thermes romaines, Lucius… oui oui à Rome.

C’est donc un film en costume, avec la toge et tout et très bizzarrement, dans la Rome Antique on parlait japonais..

Cet architecte tombe dans une faille espace temps qui l’envoie directement dans un sento japonais ! (je vous avais dit que c’était vraiment bizzarre), puis d’autres failles qui l’envoient toutes au Japon…

 Du coup il ramène des inventions géniales comme le chapeau en plastique qui permet de se laver les cheveux sans s’en mettre plein les yeux (en bas à droite du poster), des pommes de douche, les fresques dans les bains ou une sorte d’aquarium avec des méduses… ainsi que les bains à remous (avec des esclaves qui soufflent dans des tubes) mais uniquement pour l’empereur !!!

Quand il est à Rome il parle japonais mais quand il arrive au Japon il parle latin c’est un peu confus! C’est aussi un livre de Yamazaki Mari avec des passages plus didactiques visiblement.

http://www.amazon.fr/Thermae-Romae-Tome-Mari-Yamazaki/dp/220304909X

En version manga

Hallucinant non ?