Archives du mot-clé manga

Wakaokami wa shougakusei: je vois les fantômes


La série série Wakaokami wa Shougakusei sera adaptée en anime en avril au Japon. Oriko Seki est une jeune orpheline de 12 ans. Ses parents sont morts dans un accident de voiture et elle habite dans l’auberge (un onsen ryokan appelé Haru no Ya) tenu par  sa grand mère. Elle va faire la rencontre de fantômes d’enfants dont un « Uribou » qui habite avec elle et apprendre comment gérer un ryokan.

Le roman Wakaokami wa Shougakusei! de Reijou Hiroko a eté publié dés 2003 par les éditions Kodansha et l’on compte 20 tomes reliés au Japon. Une adaptation en manga de Reijou Hiroko  & Oouchi Eiko (pour les dessins) est parue en 2006 et compte 7 tomes.

Femme et samuraï


Je voulais vous signaler ce manga Hinatsuba de Koichi Masahara qui parle de femmes et d’épées « tsuba » veut dire « garde du katana » en japonais. Il est publié par l’éditeur Leed Co., Ltd.

Petit résumé en anglais:

The final years of the Tokugawa Shogunate in the capital of Edo (present-day Tokyo). Uncomfortable with society’s expectations of her gender, Suzu Kanchiku becomes the only woman in a sword training school and devotes herself tirelessly to her art until she can even defeat men. Outside the confines of the dojo, she faces other challenges such as samurai who seek to woo her, and she carves out her own path as she realizes what it means to « live as a woman » in her day and age.

Through the lives of female martial arts masters, prostitutes, shop clerks, Buddhist nuns and swords-for-hire, Hinatsuba conveys the strength, resilience and kindness of the various women who lived in Edo at the end of the mid 19th century.

Hinatsuba brings together the episodes of « Edo Zukanfu Hinatsuba 江戸女図譜ひなつば serialized in Monthly Comic Ran magazine.

C’est donc un manga qui s’intéresse à une femme Suzu Kanchiku qui devient la seule élève femme d’une école qui enseigne l’art du katana japonais, s’applique jusqu’à pouvoir rivaliser et même dépasser les hommes au combat et affronte les difficultés d’une femme a son époque.

Il n’est pas encore prévu de le traduire en anglais ou en français mais peut-être.

Si vous allez sur le site de Grapee ils ont traduit quelques pages (mais le dialogue est reproduit en dessous)

source: https://grapee.jp/en/95697

Le gourmet solitaire de Jirô Taniguchi


le pitch: « Il travaille dans le commerce, mais ce n’est pas un homme pressé ; il aime les femmes, mais préfère vivre seul ; c’est un gastronome, mais il apprécie par-dessus tout la cuisine simple des quartiers populaires… Cet homme, c’est le gourmet solitaire. Au gré de ses déplacements et de ses envies, il fait de chaque repas une expérience unique, qui ravive en lui des souvenirs enfouis, donne naissance à des pensées neuves, ou suscite de furtives rencontres. »

Résultat de recherche d'images pour Résultat de recherche d'images pour

On me l’a offert et je l’ai lu avec plaisir même si je conseille de le lire petit à petit car cela peut devenir assez répétitif. En fait il n’y a pas de véritable histoire ou plus exactement pas de rebondissements mais plutôt une sélection de dégustations qui, lues d’un coup, peuvent perdre un peu de leur charme.

Un pigeon à Paris: le regard d’une japonaise sur la France


L’auteur Rina Fujita (et sans doute pas « lina » n’en déplaise à l’article paru dans Le Monde)Résultat de recherche d'images pour "un pigeon à paris"

Un pigeon à Paris - Tome 1  « Rina Fujita, trentenaire, célibataire et sans emploi, décide de partir s’installer à Paris sur un coup de tête. Mais juste avant le départ, elle décroche un contrat d’édition de manga ! Qu’à cela ne tienne, à l’heure d’internet, elle peut très bien allier les deux projets !

Un pigeon à Paris décrit avec réalisme et humour le séjour de la mangaka dans notre capitale. Loin du cliché de la japonaise kawaï, elle découvre les vraies joies de la vie française : colocation, convention de fans de manga, toilettes publiques, pickpockets et… Nutella. Un témoignage hilarant, issu d’un blog BD à succès ! »  

Résultat de recherche d'images pour "un pigeon à paris" le titre japonais est « furansu hato nikki »

http://www.glenatmanga.com/scan-un-pigeon-a-paris-tome-1-planches_9782344023051.html#page/10/mode/2up

source: http://www.glenatmanga.com/un-pigeon-a-paris-tome-1-9782344023051.htm