Archives pour la catégorie Actualités et politique

Une université japonaise réservées aux femmes va accepter les étudiantes transgenres


En 2020 l’université d’Ochanomizu à Tokyo acceptera les étudiants nés hommes mais s’identifiant comme femme. Selon un responsable du Ministère de l’Education japonais

« Il est souhaitable que plusieurs universités prennent des dispositions allant dans le sens d’une meilleure compréhension des besoins des minorités sexuelles, même si une telle décision appartient à chaque université »

« Il est important de créer un environnement où l’ensemble de la société accepte la diversité et se montre compréhensive envers les personnes transgenres« , a pour sa part réagi en conférence de presse le ministre de l’Education, Yoshimasa Hayashi.

Akane Tsunashima, secrétaire générale de l’Alliance japonaise pour la législation LGBT, a accueilli l’initiative comme « une évolution positive vers un environnement d’acceptation générale dans les universités des minorités sexuelles telles qu’elles sont« .

L’université d’Ochanomizu, qui fût en 1875 la première institution d’éducation supérieure réservée aux femmes, organisera « bientôt » une conférence de presse pour expliquer le contexte et les détails de cette décision, a ajouté le porte-parole de l’établissement.

Ces dernières années au Japon, diverses dispositions sont prises pour mieux répondre aux difficultés que peuvent rencontrer les adolescents et étudiants LGBT.

En 2015, le Ministère de l’Education a notamment demandé aux municipalités de faire des efforts pour empêcher le bizutage et résoudre les problèmes liés aux uniformes scolaires, aux toilettes et aux vestiaires.

Environ 8% des Japonais seraient LGBT, selon l’Institut de recherche LGBT japonais, mais les neuf dixièmes d’entre eux n’osent pas en parler à leur famille et encore moins à leurs collègues. Seulement 13% se confient aux plus proches amis.

La loi japonaise n’autorise en outre pas le mariage entre deux personnes du même sexe, même si certaines autorités locales délivrent un certificat pour faciliter les démarches administratives de couples homosexuels.

Les Japonais transgenres rencontrent également de sérieux obstacles pour changer leur sexe de naissance sur les documents d’Etat civil.

source:https://www.lexpress.fr/actualites/1/styles/japon-une-universite-de-femmes-va-accepter-les-etudiants-transgenres_2022308.html

Quand le Japon perd… il nettoie son vestiaire!


Le Japon n’est pas allé aussi loin qu’on l’aurait voulu mais il y a un domaine dans lequel les japonais, joueurs ET supporters, ont déjà reçu la coupe c’est le fair play! Les joueurs ont laissé leur vestiaire immaculé, en prenant même le temps d’écrire un petit mot de remerciement en russe et de faire quelques origami

La tour Eiffel se met à la mode japonaise


Le 13-14 septembre il ne faudra pas rater la tour Eiffel éclairée par Motoko Ishii, un des spécialistes des effets de lumières les plus connus au monde. Son but est de « projeter la beauté du Japon » sur la plus belle tour du monde et de faire de la France “ the Land of the Rising Sun” .

Le thème choisi est  “freedom, beauty and diversity”. L’artiste a choisi des images qui représentent le Japon: le soleil levant, des iris provenant des paravents de Ogata Korin sur un fond montrant un ciel la nuit, le mont Fuji enneigé, la lune brillant au dessus de l’océan, les cerisiers en fleur.  

Cette collaboration fait partie de l’expo Japonismes qui a lieu à Paris en 2018 afin de commémorer le 160ème anniversaire des relations diplomatiques entre le Japon et l France.  

Horaires: du couche du soleil jusqu’à 1h du matin le 13 et 14 septembre. Pendant 10mn

Lieu: les images seront projetées sur le côté ouest de la tour qui fait face au Théâtre National de Chaillot, où un spectacle de Kabuki aura également lieu à partir du 13. 

source: http://www.asahi.com/ajw/articles/AJ201806120004.html

Spogomi : le ramassage des déchets est l’affaire de tous!


Le mot spogomi (スポGOMI ) est la contraction de « sport » et « gomi » ( déchets en japonais) . Ramasser les déchets est un sport

« Ever heard of SPOGOMI? It’s a fun new activity that adds a sporting element to picking up litter and turns a regular community service into a competition. To mark , teams of athletes, students and staff competed to see who could pick up the most! »

source:http://www.spogomi.or.jp/about/

Louer chez l’habitant au Japon: le point sur la nouvelle minpaku law


Les particuliers ayant obtenu le précieux sésame afin de louer leur habitation ont affiché à l’extérieur un certificat.  

Les changements pour les loueurs: Le maximum est de 180 jours par an.

Selon les municipalités les particuliers qui souhaitent ouvrir un minpaku doivent obéir à des exigences particulières. Cela peut aller du fait de prévenir par écrit ou en personne les résidents du quartier (Shibuya, Tokyo), de distribuer un document contenant leur nom, adresse et téléphone à contacter en cas d’urgence à tous les résidents vivant à 10m du logement loué (Minato, Tokyo), jusqu’à l’obligation de confirmer l’identité des locataires en personne par Skype par ex (Gifu) voire même d’organiser des rencontres avec les résidents habitant à 15m de leur location avant de commencer à travailler. 

L’opposition de certains résidents est bien sûr en grande partie liée à la conduite de certains locataires qui ont pu se montrer bruyants ou ne pas respecter les règles assez compliquées concernant les déchets mais également à des cas où le locataire a utilisé une location pour faire du trafic de drogue comme en Janvier de cette année où un canadien a été arrêté à Shinagawa, Tokyo. De nombreux locataires ne faisaient que récupérer une clef dans une boite sans rencontrer le loueur ce qui était très pratique mais ne permettait pas de vérifier qui habitait vraiment dans l’appartement.

Les changements pour les locataires: Avec la nouvelle loi il sera possible de récupérer des clefs dans des convenience stores,. FamilyMart a déjà installé des casiers dans un de ses magasins à Shinjuku. Les locataires pourront les récupérer en utilisant une tablette afin de confirmer leur identité grâce à un logiciel de reconnaissance faciale et en scannant leur passeport. 150 Family Mart seront équipé d’ici à février 2019 à Tokyo et Osaka.

Selon une enquête du Yomiuri Shimbun  58 municipalités ont déclarées avoir reçu des plaintes de résidents. On compte 11,282 plaintes reçues de 2015 à 2017.

Les minpaku répondent également à un besoin, celui d’accueillir les touristes c’est pourquoi les règles doivent rester souples. Le gouvernement japonais espère augmenter le nombre de touristes et passer de 28,69 millions en 2017 à 40 million en 2020.  

sources: http://the-japan-news.com/news/article/0004515236

http://the-japan-news.com/news/article/0004515155

Du wifi dans le train au Japon


Parmi les différents projets mis en place par le gouvernement japonais afin de promouvoir le tourisme il y aura le lancement de services gratuits de wifi à bord de tous les shinkansens à la fin de mars 2019. Les coupures dans les tunnels seront également terminées vers 2020.

Le gouvernement japonais souhaite atteindre 40 millions de touristes en 2020. (Je vous dis que certaines destinations comme Kyoto vont devenir invivables mais bon…) 

source Japan Times

https://www.japantimes.co.jp/news/2018/06/13/national/free-wi-fi-offered-japan-shinkansen-march-2019/#.WyDeSDMzbJM

Pourrons nous encore réserver par Airbnb japon?


Airbnb users face summer crunch as Japan seeks delisting of unlicensed lodgings

Les choses sont en train de changer pour Airbnb et le marché des minpaku (private lodgings services)  au japon. Des dizaines de milliers d’annonces sont en effet suspendues en attendant la régularisation des propriétaires de logements ce qui pourrait poser problème à ceux qui ont prévu de séjourner dans un appartement loué par Airbnb cet été.Les annonces non régularisées pourraient en effet être supprimées par le site. Selon un article de Japan Times 80% des annonces seraient supprimées.

La nouvelle loi oblige les loueurs à enregistrer leur bien auprès des autorités locales puis de passer une inspection de leurs locaux notamment pour des tests concernant les incendies et la sécurité. Ils pourront ensuite louer leur appartement ou maison 180 jours par an maximum et tenir un registre des invités (un peu comme les hôtels qui vous demandent déjà ou vous avez séjourné avant au Japon et où vous allez après). Les locations illégales pourraient recevoir des amendes allant jusqu’à  1 million de yen (avant l’amende n’était que de 30 000 ¥ donc l’augmentation est considérable).

Les gouvernements locaux pourront également imposer leurs propres restrictions. A Kyoto par exemple la personne qui gère le bien devra habiter à moins de 800 mètres du bien loué. Certaines zones résidentielles pourront être interdites de location pendant la semaine ou même totalement interdites afin de préserver des lieux traditionnels.

Certaines villes comme Osaka ont mis en place des équipes afin de vérifier que les locations sont bien conformes à la nouvelle loi.
les articles de Japan Times se multiplient à ce sujet. L’un de ceux que j’ai lu cite un employé d’un site spécialisé dans la location, 40 000 annonces ne seraient plus disponibles sur le site pour des locations dans tout le Japon ce qui risque d’avoir une grosse répercussion sur les réservations d’hôtels, généralement déjà tendues l’été.
La date fatidique est le 15 juin mais le regulateur ( Japan Tourism Agency) a annoncé que des suppressions d’annonces pourraient être faites avant.
“Many hosts on Airbnb already have a legal basis for hosting. Many are currently going through or finalizing the notification process, and we are on course to register tens of thousands of new listings in Japan in the months ahead,” déclare Jake Wilczynski, qui gère la communication du bureau asie de Airbnb. Pour les touristes les choses risquent de se compliquer, certains hébergements étant annulés et d’autres non. Les résidents qui ont parfois déposé des plaintes contre des locations illégales dans leurs résidences sont bien sûr plutôt pour.
sources : https://www.japantimes.co.jp/news/2018/06/07/national/airbnb-users-face-summer-crunch-japan-seeks-delisting-unlicensed-lodgings/#.Wx4bEdUzbcs

Choisir le nom d’une gare ça vous tente ?


C’est une occasion unique que nous donne la Japan Railways de participer au choix du nom d’une nouvelle gare pour la Yamanote line! C’est la 1ère fois qu’une nouvelle gare sera crée en presque 1/2 siècle!

Ceux qui sont allés à Tokyo ont sûrement pris la Yamanote pour aller faire du shopping à Shibuya, voir un musée à Ueno ou chercher des accessoires de geek à Akihabara, en tout la Yamanote line comprends 29 arrêts. En 2020 il y en aura 30 car une nouvelle station va voir la jour entre les gares de Shinagawa et Tamachi (la dernière crée étant Nishi Nippori -connue par celles qui vont acheter du tissu- en 1971).

En l’absence de nom pour cette nouvelle gare les médias utilisent “Shin Shinagawa” (la nouvelle Shinagawa) ou “Shinagawa Shin” (pareil mais inversé) .

Le site de JR East accepte donc des suggestions depuis le 5 juin jusqu’à la fin du mois de juin 2018. La nouvelle gare sera dans le district deKonan, Minato (Minato Ward) et pour ceux qui souhaiteraient baser le nom sur l’architecture de la gare, celle ci aura un large toit inspiré d’une forme d’origami, une structure tressée évoquant les shoji (portes coulissantes), un niveau élevé ouvert sur l’extérieur et de larges fenêtres.

Pour l’instant il semble que  “Shin Shinagawa” et “Space Station” soient les deux noms les plus populaires auprès des écolières japonaises !

A vous de suggérer quelque chose en allant sur leur site: https://form.qooker.jp/Q/auto/ja/shinagawashineki/form/

source: https://soranews24.com/2018/06/06/want-to-choose-the-name-of-tokyos-most-important-new-station-heres-your-chance/