Articles Tagués ‘femmes’


Le Japon et la place des femmes est un GRAND sujet et cet article de Japan Today nous montre que, si on a beaucoup parlé de « womenomics » (ou le fait de laisser plus de place aux femmes notamment dans la sphère politique ou au travail) il y a encore BEAUCOUP d’efforts à faire.

La réunion de l’assemblée municipale de la ville de Kumamoto a en effet été grandement dérangée par l’intrusion d’un …. bébé qui a réussi à pénétrer l’enceinte grâce à la complicité de … sa maman, Yuka Ogata, 42 ans membre de l’assemblée qui revenait pour la première fois depuis la naissance de son bébé. Celle ci s’est installée à sa place avec son bébé de 7 mois et a immédiatement été entourée par des membres masculins. Pas pour faire des guilis guilis ou la complimenter sur la beauté de son petit mais lui demander POURQUOI elle l’avait emmené. C’est vrai la société japonaise est TELLEMENT bien organisée et tout le monde sait à quel point les crèches sont nombreuses!!!

 les enfants c’est sympa mais il faut les laisser à la maison, d’ailleurs si tu pouvais rester chez toi ça ferait une femme de moins ce serait bien…. j’extrapole mais vu leurs têtes je ne suis sûrement pas loin.

Les enfants c’est BIEN! il faut en faire mais il ne faudrait pas non plus qu’on les voit trop quand même.

Selon le règlement en vigueur dans l’assemblée, les « visiteurs » ne sont pas autorisés à entrer lors d’un débat et doivent rester dans la galerie ou dans une autre pièce mais les règles ne prévoient pas l’arrivée d’un bébé… Un bébé est-il un « visiteur » (étant donné que cela fait 9 mois qu’il squatte le ventre de sa mère et qu’il va sans doute rester à la maison jusqu’à ses 25 ans, il faudrait repenser la définition de « visite »).

Le président de l’assemblée Yoshitomo Sawada, (celui tout à droite qui fait la gueule) et d’autres membres ont demandé à Mme Ogata de bien vouloir sortir (mon dieu qu’est ce que ce serait si elle se mettait à l’allaiter pendant la séance ??!!!). Après être allés discuter dans une autre pièce Mme Ogata est finalement revenue SEULE après avoir demandé à une amie de s’occuper de son bébé.

L’assemblée a alors pu commencer les débats avec 40 minutes de retard et des excuses du président -on a alors pu entendre un membre crier qu’il n’était pas celui qui devrait présenter des excuses- (un autre brillant membre de l’assemblée qui a sûrement des enfants quelque part).

Déclaration de Mme Ogata à la fin de la réunion  « I want the assembly to be a place where women can actively participate. » Elle a également rappelé qu’elle avait demandé au secrétariat de l’assemblée de permettre aux membres de venir avec leurs enfants OU d’ouvrir une crèche dans l’enceinte de l’assemblée municipale, ce qui n’a pas été considéré.  Mme Ogata a sans doute rapporté ses idées progressistes et scandaleuses de sa scolarité aux USA et son travail dans l’enceinte des Nations Unies!!

Bref le Japon se désole du manque de naissances mais une fois qu’ils sont nés il faut bien quelqu’un pour s’occuper des enfants et, comme le travail des femmes est également un problème, concilier les deux va être un vrai défi.

Qu’en pense Kumamon?

source:  

https://japantoday.com/category/politics/Kumamoto-assemblywoman-causes-stir-by-bringing-7-month-old-son-into-chamber

Publicités

Un peu de sake ça tient chaud mais si on mettait du sake dans les vêtements????

Triumph Joppari Japanese Sake Extract Womens Thermal BottomsC’est ce que fait la marque Joppari dans ses « Triumph Joppari Japanese Sake Extract Women’s Thermal Bottoms ». Joppari est un type de sake produit par la distillerie Rokka Shuzou dans la préfecture de Aomori.

Le sake permet de mieux conserver la chaleur du corps. Disponible en deux tailles et également en version courte ou longue.Triumph Joppari Japanese Sake Extract Womens Thermal Bottoms

source: http://www.japantrendshop.com/FR-triumph-joppari-japanese-sake-extract-womens-thermal-bottoms-p-4145.html

Le masque total

Publié: août 10, 2017 dans Japon
Tags:, , ,

Je trouvais ça un peu exagéré mais visiblement c’est porté par des touristes asiatiques.

Au Japon ce serait plutôt ça

on dirait presque une combinaison pour aller dans le désert. Il faisait chaud à Tokyo mais quand même.

source: http://grapee.jp/en/85134

Je suis un papillon !

Publié: mars 20, 2017 dans Japon
Tags:, , , ,

L’effet est vraiment très très poétique je trouve【Costurero Real】蝶の羽ケープ 大(ブルー) long【Costurero Real】蝶の羽ケープ(ブルー) ou court

【Costurero Real】蝶の羽ケープ 大(パープル)【Costurero Real】蝶の羽ケープ 大(ニンフ)

sources:http://vvstore.jp/i/vv_000000000126042/

https://www.instagram.com/costureroreal/


Si vous avez déjà voyagé au Japon il y a de grandes chances que vous n’ayez pas eu à laver du linge. La plupart des touristes font des voyages courts et, après tout, beaucoup d’hôtels proposent des machines à laver alors vous n’avez peut-être pas cherché de laverie.

Pour ceux qui, comme moi, ont connu plusieurs années de séjour en auberge de jeunesse ou dans des hôtels plus « routards » (oui je vous parle d’un temps où on n’avait pas de wifi !!!) il arrive un moment où on doit laver ses affaires, parfois à la main vu qu’on a pensé à emporter un tube de lessive liquide et qu’en été tout sèche très vite, et parfois dans une laverie. Comme en France les laveries ne sont pas les lieux les plus sympas et funs du monde et, au Japon, on trouve souvent des hommes qui viennent y fumer ou lire des mangas donc les lieux ne sont pas toujours très accueillants pour les femmes. Comme les appartements japonais sont petits, les bâtiments louant à bas prix ou les résidences étudiantes ont souvent des machines communes, il y a donc encore des besoins de laveries automatiques… un peu plus agréables.

La laverie qui va peut-être changer les choses s’appelle Eco Wash Café et se situe en banlieue de Tokyo (Fuchu City). On y trouve plutôt des femmes au foyer de la classe moyenne et, en plus des machines à laver, elles peuvent maintenant y trouver des distributeurs de café, des fauteuils de massage gratuits et un espace pour s’asseoir. Des caméras sont également installées afin que les femmes se sentent en sécurité quand elles viennent laver leur linge tard le soir.

eco wash cafe coffee shop laundry coin japan tokyo laundromat

Encore plus sympa la laverie …. qui sert également des pancakes!

eco wash cafe coffee shop laundry coin japan tokyo laundromat cool non? Cette laverie/ pancake café a ouvert en 2016 dans la banlieue de Osaka (Suita city pour les plus motivés) et s’appelle Nin Oval Wash Café.

source:http://www.japantrends.com/japans-coin-laundries-better-designs-cafe-new-services/


Ne riez pas toutes les tendances arrivent un jour chez nous et on voit aussi des filles qui font plus que se remettre du rouge à lèvres. C’est un peu ridicule et on peut le faire dans les toilettes (même si j’admire un peu car moi je me met la brosse de rimmel dans l’oeil quand le train bouge donc respect). Au Japon cette campagne de pub dénonce un phénomène assez courant, celui des femmes qui finissent de se maquiller dans le train.tokyo tokyu train passengers women rules manners makeup cosmetics criticize

Ce qui a beaucoup énervé certains internautes c’est l’utilisation du terme « みっともない » mittomonai qui veut dire « indécent ». 

Même si cette campagne de pub de Tokyu corporation avec la « manner danse » マナーダンス ne vise pas que les femmes mais également d’autres comportements jugés inconvenants bizzarement le « chikan » ou le fait de mettre la main aux fesses des femmes n’en fait pas partie (ce qui est plus « indécent » non?)

Cela rappelle des stéréotypes bien de chez nous non? Entre une fille qui se remet du maquillage et un gros sale qui se met les doigts dans le nez mon choix est fait!!!

source:http://www.japantrends.com/tokyo-train-campaign-criticizes-female-passengers-putting-makeup/


Je vous livre cet article très intéressant qui provient du site Savy Tokyo et réfléchit à toutes les façon de dire « femme » en japonais et ce que les mots utilisés impliquent.

onna, okusan, Jousei, fujin … tous ces mots veulent dire « femme » mais avec des implications différentes.

ceux qu’on connait plus:

女 onna et 女性 josei

Le mot « onna » et le kanji  sont à retenir absolument, on trouve le kanji sur les noren qui séparent les salles des onsen ou des sento donc c’est souvent un de ceux qu’on retient en premier. On retrouve également le terme sur les documents officiels pour différencier entre les femmes et les hommes.

Dans la conversation par contre le terme peut avoir des connotations négatives comme dans des expressions comme baka onna (femme stupide ), hidoi onna (femme cruelle ) ou ii onna(chick/fille/ gonzesse), on retrouve alors une connotation sexuelle.

Bien sûr on peut utiliser les plus polis « onna no hito ».

Si on veut faire un compliment mieux vaut utiliser josei (female/ jeune femme) comme dans l’expression kirei na josei (beautiful woman/ jolie jeune femme).

Passons donc à josei  女性 un kanji dans lequel on retrouve femme et … sexe. Selon l’article c’est le terme le plus utilisé, le plus sûr et le plus PC (politiquement correct) pour traduire le « female » anglais.Je rajouterais qu’on m’a toujours appris en japonais que « josei » voulait dire « jeune femme »donc j’étais un peu intriguée par cette partie de l’article parce que je me vois mal appeler une femme de 50 ans « josei ».

Le terme josei remplace celui de fujin.

婦人 fujin: 

C’est un terme que j’ai découvert dans cet article parce qu’on n’en avait jamais parlé en cours. Il est beaucoup utilisé dans les médias pour parler des célébrités, des femmes mariées qui ont un statut social élevé (femme de président, de politiciens etc…) un peu comme le « lady » anglais. Il est maintenant remplacé par josei car toutes les femmes ne sont pas mariées ou ne veulent pas être définies par leur statut de femme mariée.

Parlon justement des femmes mariée, le terme correct est Okusan (奥さん)

Associat la femme à l’intérieur du foyer le terme okusan ou le plus poli okusama est utilisé pour parler de la femme de quelqu’un… mais il est parfois utilisé pour s’adresser à quelqu’un qu’on juge être mariée ( de par son âge, son attitude etc…). Pour parler de son épouse on utilise le terme tsuma.

Ojosan/Ojosama (お嬢さん/お嬢様)

Ce terme se traduit par « la fille de quelqu’un d’autre que soi-même ».On l’utilise souvent pour parler de jeunes femmes insouciantes qui ont les moyens financiers de vivre leur vie comme elles l’entendent.Le terme peut parfois être utilisé avec des connotations négatives pour parler de quelqu’un de trop gâté, d’immature ou de dépendant des autres.

source: http://savvytokyo.com/many-ways-say-woman-japanese/?utm_campaign=post_The+Many+Ways+To+Say+%E2%80%98Woman%E2%80%99+in+Japanese&utm_medium=email&utm_source=savvy_tokyo_newsletter_2016-09-02


20151022_120636_resized20151022_120642_resized20151022_120649_resized

Et il nous faut combien de temps tous les matins pour faire ça?  Cette boutique japonaise s’inspire -comme c’est souvent le cas- du « chic » à la parisienne…


Miranda Lambert /Gunpowder and lead

J’adore les paroles! je dédie cette chanson à toutes les filles qui supportent des mecs qui leur expliquent ce qu’elles savent déjà (par exemple qu’un billet d’avion pour une semaine est moins cher que pour un mois – NOOOON C’EST VRAI!!!????? ) comme on si on était débiles sans écouter quand on leur parle !!!

« Gunpowder & Lead »

County road 233, under my feet
Nothin’ on this white rock but little ole me
I’ve got two miles ’til he makes bail
And if I’m right we’re headed straight for hellI’m goin’ home, gonna load my shotgun
Wait by the door and light a cigarette
If he wants a fight well now he’s got one
And he ain’t seen me crazy yet
He slapped my face and he shook me like a rag doll
Don’t that sound like a real man
I’m gonna show him what little girls are made of
Gunpowder and leadWell, it’s half past ten, another six pack in
And I can feel the rumble like a cold black wind
He pulls in the drive, the gravel flies
He don’t know what’s waiting here this time

Hey! I’m goin’ home, gonna load my shotgun
Wait by the door and light a cigarette
If he wants a fight well now he’s got one
And he ain’t seen me crazy yet
He slapped my face and he shook me like a rag doll
Don’t that sound like a real man
I’m gonna show him what little girls are made of
Gunpowder and lead

His fist is big but my gun’s bigger
He’ll find out when I pull the trigger

I’m goin’ home, gonna load my shotgun
Wait by the door and light a cigarette
If he wants a fight well now he’s got one
And he ain’t seen me crazy yet
He slapped my face and he shook me like a rag doll
Don’t that sound like a real man
I’m gonna show him what little girls are made of
Gunpowder and, gunpowder and lead

Gunpowder and lead

Hey!

PS: « make little are made of » rappelle la comptine selon laquelle « little girls are made of sugar and spice and everything nice »….

Non mais je suis contre les armes en vrai, don’t be afraid!


Non mais c’est pas grave on est juste en 2015 et le public féminin n’intéresse toujours pas les grandes entreprises, notre argent n’est pas assez bon????

Fan Actuel

Après le drame du jeunisme dont je parlais hier, parlons un peu sérieusement d’un autre problème.

Alors que Uniqlo, après Celio, a lancé également une nouvelle collection de T-shirts Star Wars, je me désole toujours que, alors que la culture geek est devenue répandue, seuls les hommes puissent se procurer des articles de ce genre. Certes, Star Wars n’est pas exactement une série paritaire, mais quand même, la princesse Leïa et la reine Amidala ne comptent pas pour des prunes… et puis n’en déplaise aux partisans de la représentation, on n’est pas obligé d’être du même genre, du même âge ou de la même couleur qu’un personnage pour pouvoir s’intéresser ou s’identifier à lui. En tout cas moi, je me suis toujours plus facilement identifiée aux personnages adultes qu’aux enfants ou ados quand j’étais gamine, et je m’intéressais indifféremment aux hommes ou aux femmes… du moment qu’ils…

View original post 396 mots de plus