Articles Tagués ‘société’


Ne riez pas toutes les tendances arrivent un jour chez nous et on voit aussi des filles qui font plus que se remettre du rouge à lèvres. C’est un peu ridicule et on peut le faire dans les toilettes (même si j’admire un peu car moi je me met la brosse de rimmel dans l’oeil quand le train bouge donc respect). Au Japon cette campagne de pub dénonce un phénomène assez courant, celui des femmes qui finissent de se maquiller dans le train.tokyo tokyu train passengers women rules manners makeup cosmetics criticize

Ce qui a beaucoup énervé certains internautes c’est l’utilisation du terme « みっともない » mittomonai qui veut dire « indécent ». 

Même si cette campagne de pub de Tokyu corporation avec la « manner danse » マナーダンス ne vise pas que les femmes mais également d’autres comportements jugés inconvenants bizzarement le « chikan » ou le fait de mettre la main aux fesses des femmes n’en fait pas partie (ce qui est plus « indécent » non?)

Cela rappelle des stéréotypes bien de chez nous non? Entre une fille qui se remet du maquillage et un gros sale qui se met les doigts dans le nez mon choix est fait!!!

source:http://www.japantrends.com/tokyo-train-campaign-criticizes-female-passengers-putting-makeup/


Ce jour s’appelle Keiro no Hi 敬老の日 et, selon l’article de Savvy Tokyo, seuls le Japon et Palau célèbrent un jour pour leurs anciens.

La tradition date de 1947 , le rendez vous de personnes âgées « old folks gathering » d’un petit village de la préfecture de Hyogo est devenu Respect for the Aged Day en 1966 dans tout le Japon. On célèbre la sagesse et les choses accomplies par nos anciens et l’on rappelle le respect à avoir pour une vie longue (et si possible en bonne santé) donc c’est un rappel à prendre à la fois soin de nos aînés et de nous même.

Ce jour férié à lieu le 3ème lundi de septembre, tous les 6 ans. Au Japon c’est la « silver week » qui comprend 3 jours fériés à la suite, lundi, mardi et mercredi. Le nom de silver week vient du fait que c’est la plus longue période de vacances au Japon après la fameuse « golden week » fin avril début mai.Le mot « silver » (argent) est également employé pour parler des personnes âgées donc le mot golden week a peu à peu changé de signification.

De même l’âge fêté est passé de 60 à 70 ans.

Dans tout le Japon des communautés organisent des fêtes, des danses et des activités pour célébrer les anciens. Jusqu’à récemment le gouvernment japonais offrait une coupe à saké en argent aux personnes ayant atteint l’âge de 100 ans (153 personnes en 1963 mais 29 357 en 2014). Vu l’augmentation du nombre de personnes très âgées le gouvernement réfléchit à un changement dans son action (ne plus offrir des coupes en argent mais dans une autre matière ou envoyer des lettres).

source:http://savvytokyo.com/keiro-no-hi-celebrating-health-wisdom-aging-society/


En lisant ce titre je me suis demandé si ce n’était pas un canular… et finalement après avoir lu l’article je me pose toujours la question :

Lisez plutôt, certains Hindous et jaïns déplorent que les récompenses offertes par le jeu Pokemon Go soient DES OEUFS et qu’on puisse recevoir ces cadeaux dans des Pokestops virtuels à l’intérieur de temples  bien réels (où toute nourriture non végétarienne est proscrite) ce qui serait offensant pour les croyants.

On pourrait se dire qu’ils n’ont qu’à arrêter de jouer à un jeu qui heurte leurs croyances… (solution simple car après tout ces « oeufs » sont totalement virtuels) mais visiblement porter l’affaire en justice est une meilleure idée pour certains. On imagine un joueur agressé près d’un temple pour avoir -reçu? , mangé?- un oeuf virtuel dans le temple! Après tout Un joueur qui s’est filmé en train de jouer à Pokemon Go dans une église russe a déjà été condamné.

source:http://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/20160907.AFP6930/inde-pokemon-go-offense-t-il-les-vegetariens.html


Au Japon c’est le 2ème décès lié à l’utilisation de Pokemon Go par des gens qui jouent en conduisant … (ou conduisent en jouant !!) Lire l’article de Japan Today.

Donc après les « keitai zombie » les « zombie du portable » maintenant ce sont les pokemon killers?

http://www.japantoday.com/category/national/view/2nd-traffic-death-linked-to-pokemon-go-game-reported-in-japan?utm_campaign=jt_newsletter&utm_medium=email&utm_source=jt_newsletter_2016-08-27_AM


Comme ça:

BkM8Pp3CAAI5CFx

En écrivant le mot malédiction sur le manche du parapluie cela suffit!

Même s’il y a peu de vols au Japon, à tel point que vous laissez votre parapluie devant les magasins (parfois avec un petit antivol devant les bains publics), et que de nombreux clients laissent leur sac sur leur siège avant d’aller chercher leur café au de l’autre côté du Starbucks, les vols de parapluies (et de vélos) existent. Il semble que les voleurs soient superstitieux car le simple fait d’écrire « grudge curse curse curse death » = ressentiment, malédiction, mort sur son parapluie soit dissuasif!

Dans une société où le regard des autres est important, se promener avec ce genre de mots bien en évidence est difficile à assumer! Mais ça veut aussi dire que VOUS vous promenez avec ce parapluie!

Vous pouvez trouver sur le site d’autres idées de phrases un peu moins gentilles à marquer sur son parapluie… et même comment protéger son vélo.

source: http://en.rocketnews24.com/2015/06/16/steal-this-umbrella-and-be-cursed-for-life-japanese-twitter-users-creative-anti-theft-measures/


Ontenna-intro-620x390

Joli ? Mignon ? Kawaii ? Oui mais surtout utile car cette barrette pour les cheveux – appelée ONTENNA (un jeu de mot sur « antenna » les antennes- est conçue pour les sourds ou malentendants. Elle permet en effet de traduire les sons en utilisant des vibrations ou des lumières.

explication: « By translation sounds in the 30dB to 90dB range into 256 different levels of vibration and light, the pattern and quality of sounds can be expressed through light and vibration. Through this, the rhythm, pattern, loudness, and other qualities of sounds can be conveyed to the user. Just by clipping the device to your hair, deaf people will now be able to feel the sounds that they couldn’t hear at all before. »

Un peu comme un chat ressent le monde autour de lui grâce à ses moustaches, la barrette transforme les sons en 256 niveaux différents de vibrations. En portant la barrette dans les cheveux la personne peut donc ressentir les différentes formes que prennent les sons, s’ils sont plus ou moins forts, s’il y a un rythme particulier etc. Une jeune japonaise explique qu’elle a enfin pu comprendre ce qu’était le chant des cigales dont on lui parlait tout le temps!

Voici le créateur de Ontenna : Tatsuya Honda (au Japon ça ne gêne pas grand monde qu’un garçon porte une barrette lumineuse dans les cheveux, en Europe il faudra peut-être un peu de temps mais l’idée est géniale non?!!)

Ontenna-developer-Honda-620x450

Il a déjà produit 200 prototypes qui sont testés au quotidien par des sourds afin perfectionner les modèles. La forme a déjà évolué passant d’un simple carré à une forme plus arrondie, perçue comme comportant moins de risques pour l’utilisatrice et la façon de porter la barrette évolue également selon les retours des testeurs. Ils se sont par exemple rendu compte que lorsqu’elle était portée sur les vêtements on ressentait moins les vibrations. Porter l’élément dans les cheveux, et pas sur les mains ou les doigts, les laisse libre pour communiquer en langue des signes par exemple.

Voici un 2ème modèle sous forme de boucle d’oreille! C’est pratique pour les personnes âgées qui ont peu de cheveux et c’est assez joli en plus.

Ontenna-earings-620x390

Un des objectifs à long terme de Tatsuya Honda ce sont les Deaflympics, les jeux olympiques pour les sourds, en 2021!

source: http://thebridge.jp/en/2015/08/ontenna-lets-you-hear-sounds-through-your-hair


(situation) Vous êtes une femme en détresse qui pleure dans son bureau ….

QUI viendra essuyer cette larme furtive???? Hé bien au Japon il y a une application, un service pour ça !!!!

Le mieux c’est que vous pouvez choisir un de ces (beaux) mecs pour sécher vos pleurs.

ikemeso danshi crying man delivery service japan tokyo office workplace

C’est un peu louer un mec.com sauf qu’au Japon il s’agit de Ikemeso Danchi (« ikemen » veut dire « beau mec » et “mesomeso” suggère le fait de pleurer.

Il y a plusieurs types: le dentiste (whaaaaat?), le beau mec, l’intellectuel, le bad boy etc….

ikemeso danshi crying man delivery service japan tokyo office workplace

Hum, que dire? ma dentiste est une femme mais si jamais je paie pour qu’un mec vienne essuyer une larme qui coule sur ma joue je ne pense pas choisir un DENTISTE !!!!

ikemeso danshi crying man delivery service japan tokyo office workplace

Le meilleur c’est qu’on peut même le réserver à l’avance. Je m’explique: vous réservez-mettons le beau mec- et il arrive afin de vous aider à exprimer votre stress au travail. Vous regardez ensemble des vidéos romantiques et tristes et HOP voici cette petite larme qu’il va pouvoir essuyer sur votre joue.

Vous vous souvenez peut-être de mon article sur ce livre de photos consacré aux (beaux) hommes qui pleurent, c’est le même fondateur Hiroki Terai qui en était l’auteur.

En cas de besoin la version « kabe-don » est également prévue. le kabe-don, de « kabe »=mur et « don » onomatopée c’est quand le garçon donne un grand coup dans le mur au dessus de la tête de la fille, ce qui est réputé assez sexy.

Malheureusement non seulement il faut pour l’instant vous trouver au Japon afin de bénéficier de ce service, il faut en plus vous trouver dans la région du Kanto  (autour de Tokyo). Cela ne vous coûtera qu’aux alentours de  7,900 ¥ (encore un jeu de mots car on peut écrire le verbe « naku » = pleurer avec les chiffres  “79”).

Comme le dit l’article: qu’est ce que la création de ce service révèle de la situation de la femme japonaise au travail? A vous d’y répondre.

source:http://www.japantrends.com/ikemeso-danshi-hot-men-visit-tokyo-offices-crying-service/


Au Japon les enfants prennent l’habitude d’aller à l’école tout seuls dès le plus jeune âge. Ce reportage s’intéresse à ces enfants indépendants qui prennent le métro, changent de train tout seuls pour aller à l’école. Bien sûr le taux de criminalité très bas fait que les enfants n’hésitent pas à demander leur chemin à des étrangers au lieu de les considérer comme des criminels potentiels.

L’ expression japonaise 可愛い子には旅をさせよ “Kawaii ko ni wa tabi o saseyo,” (“Send the beloved child on a journey.”) veut dire que si l’on aime ses enfants on les encourage à faire des choses par eux-mêmes car leurs parents ne seront pas toujours là pour les aider.

Si vous allez au Japon vous verrez plein d’enfants trop mignons avec leur uniforme, leur chapeau et leur sac d’école marcher dans la rue tout seuls ou par petits groupes!

Cela veut dire


C’est tellement vrai que je dois reblogger. Nous vivons tous ensemble, les resquilleurs du métro/bus- ceux qui dégradent les rames de métro sont nos enfants, cousins, voisins et on n’arrive pas à leur expliquer qu’ils se volent eux-même vu que le manque à gagner c’est l’état (donc nos impôts) qui va le compenser.
Alors pourquoi vivre dans une société masochiste qui se fait du mal à elle-même????
Bon maintenant je vais écrire à mes voisins qui ont acheté (véridique) une batterie à leur fils (oui mais il est en PREPA le pauvre il doit se DETENDRE), batterie dont j’entends le bruit de L’AUTRE COTE DE LA RUE…. jusqu’ A L’INTERIEUR de mon appart !!!

Dreamers alive in Life

Où est passée la politesse? Jetée aux orties quelque part sur le chemin de « la liberté »?

Pouvons-nous considérer l’anarchisme actuel comme la liberté? Ce sera un débat pour une autre fois. revenons à ce terme oublié de la plupart des gens à Paris. La politesse.
A quoi sert-elle?
A vivre ensemble sans se blesser les uns les autres. Les jeunes et les moins jeunes ne savent pas et n’ont pas encore compris qu’en blessant les autres ils se blessent eux-même. Nous avons besoin des autres pour vivre qu’on le veuille ou non. Même si nous vivons seuls et passons notre temps à regarder des séries ou à lire, il faut être conscient que les livres et les séries, de même que la musique et la peinture n’existeraient pas sans les autres.
Nous pouvons nous isoler mais cela n’empêchera pas ce besoin des autres pour vivre.


La politesse sert aussi à…

View original post 545 mots de plus


Quand je parle du Japon j’ai parfois l’impression qu’on me regarde un peu en coin en pensant « elle exagère » « ce n’est pas aussi bien que ça » ou « mais pourquoi elle va ENCORE au Japon? ». Enfin c’est un article du Monde.fr qui tente d’expliquer cette confiance qu’on ressent au Japon, quand les femmes posent leur sac à main sur une chaise et partent à l’autre bout du Starbucks prendre un café et reviennent .. et QUE LEUR SAC EST TOUJOURS LA !!! ou que l’on vous cours après, comme ça m’est arrivé à Kyoto, avec un porte monnaie rempli de billets de 10.000 yen qu’on pense vous appartenir.

Donc je vous conseille fortement cet article http://www.lemonde.fr/emploi/article/2014/11/06/bienvenue-dans-le-monde-sans-mefiance-ni-controle-au-japon_4519748_1698637.html#xtor=AL-32280270%20

Ce monde sans vol (ou disons presque sans vol car pour être honnête quand on lit les articles de Japan Today on en trouve ) où on entre facilement dans un magasin sans voir aucun vigile et parfois même on peut rester plusieurs minute avant qu’une personne âgée ne vienne tout tranquillement s’occuper de vous, un peu comme si quelqu’un de la famille était entré et qu’on pouvait le laisser regarder à son aise sans craindre qu’il ne parte avec un article. Bref ce monde sans méfiance a également des avantages dans la vie des entreprises:

« En effet, on contrôle car on n’a pas confiance. Avec toutes les lenteurs, procédures, tracasseries… et coûts cachés pour payer les contrôleurs… ainsi que les énergies pour les contourner. Mais si on n’a pas de méfiance vis-à-vis de l’autre, on n’a pas besoin de le contrôler. « 

Pas besoin de portiques très haut, au Japon vous pouvez facilement enjamber le portique mais … personne ne le fait JAMAIS. En 20 fois au Japon je n’ai jamais vu quelqu’un enjamber un portique, à Paris ça m’arrive tous les jours quelque soit la hauteur des barrières. Au Japon quelques touristes qui viennent de payer plusieurs centaines d’€ pour leur billet vous racontent une combine pour acheter des billets enfants donc nous apportons notre triche avec nous… tout ça pour économiser peut-être un dizaine d’€ ce que les japonais ne comprennent pas (je ne vous conseille pas car une fois la gentillesse passée les sanctions existent).

Quel est le prix de la confiance? Dans une société où les gens se regardent avec bonté (chez nous la journée de la gentillesse c’est un seul jour par an au Japon on dirait que c’est tous les jours et ça fait un bien fou).

Une fois l’article du Monde.fr lu, prenez un billet d’avion et allez découvrir la gentillesse des japonais, laissez votre sac sur la table pour prendre votre boisson, remerciez une personne qui vous ramasse un objet tombé par terre et tombez amoureux du Japon… moi c’est déjà fait!