Archives du mot-clé Fukushima

Dîner à la française … Avec des produits de Fukushima!


J’adore le Japon mais de la à acheter du riz ou autre produit venant de Fukushima il y a un ENORME pas que je ne souhaite pas franchir.

France being one of the major exporters of nuclear, to be expected that its Embassy in Tokyo would collaborate with the Japanese Government to put on a show that Fukushima products are safe, that Fukushima is no more contaminated, that everything is great. The event certainly was organized behind the scenes by the Project […]

via The French embassy in Japan held a dinner party with Fukushima food — Fukushima 311 Watchdogs

Fukushima: ceux qui sont revenus!


Qu’est ce qui est pire? Entendre qu’être revenu habiter près de Fukushima est mieux que vivre dans un camp de réfugié bondé, après avoir été refoulé par sa propre famille? (re)découvrir que des milliers d’animaux de ferme sont morts de faim dans leur ferme? voir ces villes japonaises tellement familières mais vides, sans vie? Penser que des gens vivent seuls dans ces endroits.

Un reportage vraiment éclairant pour nous qui avons encore tellement confiance dans nos centrales.

Linda Pentz Gunter – 11th March 2016 Five years after the Fukushima nuclear disaster began to unfold, the searing psychological effects are still being felt among the 160,000 refugees who fle…

Source: The flight from Fukushima – and the grim return

Des épreuves des jeux olympiques à Fukushima quelle bonne idée!


Enfin d’après le ministre des jeux olympiques (Olympics minister) Toshiaki Endo.

Je vous rassure il parle de la PREFECTURE de Fukushima et pas de la centrale et il s’agirait du baseball et softball (des épreuves qui seraient rajoutées et dont on se fiche un peu). Je plaisante mais il vaut mieux en rire étant donné le peu de sérieux voire le côté choquant de cette idée.

 

Toshiaki Endo, center, minister in charge of the 2020 Tokyo Olympics, speaks with media in a December 2015 file photo.

source: http://globalnews.ca/news/2571822/japan-olympics-minister-backs-fukushima-as-host-venue-for-2020/

La vie des travailleurs de Fukushima (en manga)


Sa vie à Fukushima, ou plutôt “Ichi-Efu” comme disent les ouvriers qui travaillent dans l’enceinte de la centrale nucléaire, c’est ce que montre un dessinateur de manga qui se fait appeler Kazuto Tatsuta.fukushima

Cet artiste a décidé de travailler dans la centrale de juin à décembre 2012. Dans son manga  1F: The Labor Diary Of Fukushima Dai-ichi Nuclear Power Plant (“Ichi-Efu”),il livre une vision unique de la façon dont les travailleurs assurent la routine de tous les jours.

Selon lui , c’était comme n’importe quel travail dans la construction car les radiations ne se voient pas et les travailleurs n’avaient pas vraiment conscience du danger. il a quand même été obligé de cesser son travail car il était en train de dépasser le niveau maximum de 20 millisieverts.

 

fuku2

 

 

 

 

 

fuku1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son 1er épisode a été publié dans le magazine Morning et les prochains épisodes seront publiés sous forme de livre dans les mois prochains.

 

fuku2

 

fuku3

fuku4

 

Vous pouvez lire le 1er chapitre, traduit en anglais, gratuitement ici:https://www.facebook.com/ichiefu/posts/1415129962074416

Les 4 premières pages ont été publiées ici:http://japandailypress.com/former-fukushima-worker-depicts-life-inside-crippled-nuclear-plant-in-manga-2646389/#

Fukushima et ses mascottes


Le Japon est le pays des mascottes et on en trouve pour représenter toutes sortes de choses. C’était donc prévisible que le désastre que continue d’être la situation à Fukushima n’empêche pas certains de lancer des mascottes, soit pour tenter de redorer le blason de la région, soit pour expliquer aux enfants les consignes à suivre.

Ta daaaaa dite bonjour à Fukuppy, une mascotte sortie de l’esprit tordu de quelqu’un pour représenter les industries de la région!

Image en tout cas ils ont bien réussi leur message de promo: “People around me say that I’m a little bit stupid » (mais noooooooon, par contre je n’en dirais pas autant du créateur de cette mascotte).

Leur site (en japonais) http://www.fukusima.co.jp/character/index.html

Une autre mascotte peut-être un peu plus utile, quoique est Kibitan

Image

Kibitan est la mascotte qui explique aux enfants de ne pas jouer dans les flaques radioactives et de bien se laver les mains en rentrant (ce qui est super utile vos en conviendrez)

Bref en voyant ça je me dis que je suis bien contente que Tokyo ait obtenu les jeux olympiques parce qu’il reste encore du travail pour faire venir des touristes. On espère juste que de l’argent sera mis dans des travaux un peu plus réalistes de déblaiement des déchets et autres retraitement et moins dans des trucs kawaii…

source: http://japandailypress.com/fukushima-industries-unfortunately-named-mascot-fukuppy-causes-stir-1537795/

 

Land of Hope: un film partiellement filmé à Fukushima


Un film qu’il faut aller voir je pense ! Le nouveau film du réalisateur Sion Sono  “Kibou No Kuni” (Le pays de L’espoir) était en avant première au festival de Toronto.

Sion Sono est le réalisateur de  “Cold Fish” (2010), “Guilty of Romance “(2011) and “Himizu” (2011) et nous entraine dans la vie d’une famille touchée par la catastrophe de Fukushima sans utiliser d’effets spéciaux  mais en filmant certaines scènes dans les paysages déserts de Fuushima.

Dans une interview il raconte avoir passé 6 mois à faire des recherches sur Fukushima et avoir rencontré de nombreux habitants de la région, il a utilisé certaines de ses conversations avec des agriculteurs pour le film.

“The Land of Hope” raconte l’histoire d’une famille de paysants ayant une vie paisible jusqu’à la catastrophe.  Le père Yoichi Ono (Jun Murakami), sa femme Izumi (Megumi Kagurazak) et ses parents âgés Yasuhiko (Isao Natsuyagi) et Chieko (Naoko Otani) sont confrontés à une décision difficile : rester et courir le risque d’être irradiés ou partir.

Yoichi et Izumi qui est enceinte se décident à partir pour une ville proche mais Yasuhiko and Chieko décident de rester. Le film montre la paranoïa d’Izumi qui, enceinte, est convaincue que sa nouvelle maison ne la met pas à l’abri des contaminations  (une scène la montre en train de faire ses courses tout en portant une combinaison de protection ). Les parents de Yoichi eux  subissent des pressions afin de quitter la zone

Le réalisateur a du trouver des financements en Grande Bretagne et à Taiwan pour le film néanmoins il voit un espoir dans ce film :

“One morning during filming within the 20 kilometer radius of the power plant I saw the sun rise,” he recalled. “The colors were magnificent. I told myself it was the dawn of a new day and life continues.”

A VOIR !

Témoignage de Kokoro Fujinami, 15 ans et chanteuse japonaise


Je trouve qu’elle a un discours politique qu’on souhaiterais entendre chez certains de nos hommes et femmes au pouvoir! Je complèterais avec cet article http://www.tokyotimes.com/2012/fukushima-crisis-caused-by-typical-japanese-obedience-panel-says/ qui explique que les traits de caractère typiques des japonais comme l’obéissance (aveugle) aux règles et aux supérieurs a également joué dans cette catastrophe.

 

leblogdejeudi: le nucléaire tue l'avenir, rendez-nous notre vie!

Discours prononcé par Mlle Kokoro Fujinami lors d’un rassemblement anti-nuke au parc Yoyogi à Tokyo le 11 Février 2012, où environ 12.000 personnes ont participé.

Kokoro Fujinami, 15 ans, est une chanteuse japonaise, personnalité de la télévision et auteur, qui a joué un rôle actif dans le mouvement anti-nucléaire depuis le 11.03. Pour en savoir plus, voir : http://youtu.be/IRra9bqolO8

Information publiée le 3 mars 2012 par kna60

Voir l’article original

Mesurer les radiations avec… son téléphone portable (vidéo inside)


Cela fait quelques jours déjà que je vois passer cette info dans les journaux japonais mais j’étais plus monopolisée par la sortie du Galaxy SIII…

  Au Japon Softbank a annoncé le 29 mai qu’ils sortiraient le Pantone 5 (107SH) en juillet, ce téléphone est le premier au monde à permettre de mesurer les radiations.  Ce téléphone Android de Sharp permet de mesurer les rayons gamma   ( entre 0.05μSv/h et 9.99μSv/h ) en pressant un gros bouton situé sur le téléphone et d’avoir un résultat en une dizaine de secondes. Vous pourrez également  afficher un historique des mesures.

Après Fukushima de plus en plus de japonais ont en effet voulu se procurer des instruments de mesure comme des compteurs Geiger car ils ne croyaient pas aux chiffres du gouvernement (et qui les en blamerait?) mais de nombreuses alertes recensées proviendraient d’une mauvaise utilisation de l’appareil ou d’une lecture erronée des résultats.

Ce téléphone ne serait pas un compteur Geiger mais utiliserait un « silicon sensor ».

Les autres possibilité de ce téléphone: regarder la télé, le portefeuille électronique (Osaifu ketai), le bluetooth, (bouton d’alerte ? emergency alert) et il est waterproof   .

Le Japon n’a plus de réacteur nucléaire en activité !!!


Aujourd’hui le Japon a éteint le dernier de ses 54 réacteurs nucléaires !!! Des milliesr de personnes ont manifesté à Tokyo.

http://www.japantoday.com/category/national/view/hundreds-march-in-tokyo-ahead-of-last-reactor-going-offline

La centrale de Tomari à Hokkaido commence à subir une batterie de tests qui vont durer 70 jours.  (elle sera en « cold shutdown » lundi)

http://www.japantoday.com/category/national/view/work-begins-to-switch-off-final-nuclear-reactor

 

La fuite des japonais … en Inde pour échapper aux conséquences de Fukushima?


Bonjour,

J’avais lu cette info ici:http://globalpresse.wordpress.com/ et je viens de la retrouver sur ce site http://fukushima-diary.com/2012/01/japanese-government-build-remote-japan-india/ . Un site consacré à Fukushima et très intéressant, très inquiétant également avec sa partie « Evacuate« .

Le gouvernement japonais devrait construire une ville japonaise en Inde à Chennai. Cette ville pourrait abriter 50.000 personnes avec des usines, des centres commerciaux, un hôpital avec des médecins japonais et … un golf bien sûr.   Des industries pourraient commencer à produire dés 2013 grâce aux investissements d’entreprises comme Mizuho et JGC.

Une sorte d’arche de Noé pour les japonais fortunés fuyant les conséquences de Fukushima ????

En tout cas un blog à suivre pour avoir des infos sur l’après Fukushima.