Articles Tagués ‘voyages’


Coucou à tous. Récemment je suis allée avec un groupe à l’agence Vivre le Japon situé rue Saint Anne. Du coup je me suis dit: faisons un petit comparatif.

Vivre le Japon:

30 Rue Sainte-Anne, 75001 Paris

01 42 61 60 83

10h-19h tous les jours sauf le dimanche.

Leurs points forts: ils parlent français, l’agence est hyper bien située et ils ont une bibliothèque de guides de voyages et brochures sur le Japon. On peut se poser pour lire les brochures.

https://www.vivrelejapon.com/

33(0)1 42 61 60 83

Amabilité: bonne

Utilité pour un premier voyage au Japon: bonne

Ils ont des points forts qui sont la location de maison au Japon (j’ai déjà testé c’est très agréable et pas trop cher puisque vous partagez les frais.. petit bémol c’est l’année où j’ai rencontré le moins de japonais puisqu’on a toujours tendance à rester entre soi) la commande de JR pass et le pocket wifi (que je ne trouve pas très utile personnellement car j’ai envie de lâcher mon tel pendant les vacances donc celui de l’hôtel ou ce que je trouve dans la rue me suffit). Je vous conseille leur site internet qui est bien fait et très agréable. Prenez des infos sur le site internet avant d’aller en agence.

Petit bémol: une grande partie de leurs brochures sont en japonais donc s’il n’y a personne pour vous les expliquer cela ne sert pas à grand chose.

Utilité pour moi: aucune! Je m’explique j’avais une question un peu particulière qui est de trouver un hôtel à sakaiminato pour aller voir le musée GeGeGe no Kitaro et je ne trouve que des trucs hyper chers type business hotel, tout ce que je déteste. Le jeune homme était visiblement surpris par ma question il m’a donné une adresse où chercher sur internet mais ce n’est pas dans leurs attributions semble-t-il.

Je suis hyper déçue car il y a quelques années ils m’avaient très bien renseigné et même pris un billet de ferry entre Shikoku et Kyushu que j’aurais eu du mal à trouver toute seule. De plus leur site indique que bientôt ils feront aussi ce service donc il aurait du me le mentionner.

HIS: International Tours France

HIS est une agence qui est tournée vers la clientèle japonaise elle est également situé près de la rue Saint Anne.14 Rue Gaillon, 75002 Paris 01 53 05 34 00

09:30–18:00

On y trouve souvent des jeunes japonais qui viennent prendre des billets pour visiter les grands sites français. Le personnel parle bien sûr japonais mais également anglais et français (par contre en 3 visites dans cette agence j’ai toujours eu une interlocutrice japonaise même quand des françaises étaient disponibles… je me demande si elles ne sont la que pour répondre au téléphone. Je me débrouille en japonais mais quand même).

Le service: il est excellent pour les japonais. L’année dernière ils m’avaient vraiment trouvé un excellent tarif donc je suis repassée cette année. L’attente est parfois longue pour les français je trouve, on traite en priorité les japonais au téléphone et le personnel français ne se déplace pas vers vous mais semble vissée au téléphone donc cette année j’étais un peu déçue par l’accueil.

RESULTATS/ Vivre le Japon gagne pour  leur très bon site, pour leur accueil et pour ceux qui veulent parler français . Leurs prix peuvent quand même être attractif si vous parlez japonais/anglais!!!


J’ai trouvé cet article sur le site de The Japan News qui mentionne deux trains assez originaux que vous allez pouvoir prendre dans la préfecture de Gifu. L’un vous permettra de rencontrer des maiko san (des apprenties geisha) et l’autre de goûter du sake… si vous réservez assez à l’avance bien sûr!

Une compagnie locale de trains Nagaragawa Railway Co., offrira à partira de l’année prochaine (2017 donc) deux offres plutôt originales à bord de ses trains. Le “Maiko ressha” et “Jizake ressha,” seront disponibles dans les trains Nagara qui circulent entre les stations de Minoota et Gujohachiman.ながら

Les maikos sont en général visibles lors d’évènements dans la ville de Gifu comme la pêche des cormorans sur la rivière Nagaragawa. Elles seront à bord des trains certains jours, en janvier les 11, 17, 24, 31, et en février les 8 et 14.

Si vous prenez le train qui part de la gare de Minoota Station à 10:40 vous aurez également des bento kaiseki préparés par un restaurant de Minokamo. Les tickets coûtent 12 0000¥(mais selon l’article la plupart des sièges ont déja été réservés).

En partant de la gare de Gujohachiman à 14:12 vous aurez droit à des gâteaux traditionnels faits dans la région de Gujo (le billet coûte 6000 ¥)

Dans les deux trains les passagers pourront assister à des danses traditionnelles par des maiko et même jouer à des jeux traditionnels avec elles.

Le train jizake: Les passagers du train Jizake pourront tester et comparer deux types de sake différents préparés dans 5 distilleries situées le long de la rivière Nagaragawa.  L’heure du départ est le même que celle du maiko train et il circulera le 28 février et 7 mars.

Les tarifs:

8000 ¥ pour les jizake trains avec la formule kaiseki, 6000 ¥pour la formule « otsumami snacks » (un peu comme des biscuits apéritifs par ex le “komochi ayu no narezushi” le « ayu » est un poisson de rivière, c’est donc une sorte de sushi avec du poisson fermenté et du riz).郡上八幡駅

Les trains Nagara ont été remis au goût du jour par le designer Eiji Mitooka.

ながら

sources: http://the-japan-news.com/news/article/0003379500

http://www.gujohachiman.com/kanko/nagara_railway_e.html


Selon France info ce matin les assureurs de certains pays classent la France comme zone à risque!

Ce qui me choque toujours quand je rentre du Japon c’est de prendre le RER. Franchement s’il y a UNE CHOSE à faire pour mieux accueillir les touristes et leur donner un sentiment de sécurité ce serait de construire une ligne spéciale rapide qui vous emmène au coeur de Paris, quitte à faire payer davantage!

Je vous donne un aperçu de mes derniers retours:

2015: en arrivant sur le quai je repère d’office 3 pickpockets (2 femmes avec un enfant de 7-8 ans qui part tout seul de son côté, manteau sur le bras, tournant autour des bagages, les signes habituels qu’on repère sans même s’en rendre compte mais qu’on avait oubliés au Japon)

-je monte dans la rame , qui bien sûr s’arrête à toutes les stations et comme il est très tôt je suis la seule femme de la rame. A un arrêt monte un SDF qui fait la manche (il sent affreusement mauvais et n’a pas de chaussures, mes voisins coréens se rapprochent de moi l’air très inquiet). Je pense à ma copine de Tokyo qui s’inquiète à chaque fois qu’un musicien passe dans le métro….

-notre train s’arrête à TOUTES les stations et devient rapidement bondé. Nous prenons beaucoup de place avec nos bagages. Je me maudit de ne pas avoir vérifié mais j’étais trop crevée.

-arrivée à gare du nord mon voisin coréen me demande tout perdu si on s’arrête à Saint Michel, visiblement le seul panneau du train ne l’aide pas.

2016: ça ne change pas mais comme je rentre dans la journée c’est plus cool.

-Je dois conseiller une amie japonaise qui prend l’avion donc je lui conseille le RER. Elle me demande si ce n’est pas « abunai » (dangereux) et termine en disant que pour les asiatiques Paris n’est pas toujours safe. Elle prendra donc une voiture Uber ^^/ perso je suis moins rassurée par uber mais bon…

OUI on manque de trains rapides et directs pour l’aéroport. Il FAUT une ligne spéciale quitte à la faire privatiser et à faire payer le ticket plus cher (je suis pour à 100%). Il faut un RER PROPRE dans lequel les touristes puissent monter avec un sentiment de sécurité. Franchement vous arrivez dans la ville lumière, la ville romantique pour vous retrouver écrasé dans une rame de RER vieillotte qui sent parfois le shit et où les gens avant vous ont laissé leurs saletés …. pas étonnant que les japonais soient inquiets. Même moi j’ai honte de voir des pickpockets tourner autour des touristes dans le métro et ça m’est déjà arrivé de repousser une gamine qui avait sa main dans le sac à dos d’une touriste chinoise!


Le genbi shinkansen a commencé à circuler entre Niigata et Echigo Yuzawa le 29 avril 2016.

GS 1

L’intérieur est rempli d’oeuvres d’art. 7 wagons sont en effet utilisés comme espaces d’exposition. 

crew

genbi shinkansen exterior

A l’extérieur un motif de feu d’artifice de Mika Ninagawa

car_12_01 car_14_01

des espaces repos à gauche « Plane Mirror,” une installation de Yusuke Komuta, à droite des photos de Naoki Ishikawa.

car_13_07

un espace enfant design

sources:

http://www.jreast.co.jp/genbi/en/

Genbi Shinkansen: The World’s Fastest Moving Museum

 

Partir au Japon: préparez MOINS!

Publié: mai 9, 2016 dans Japon
Tags:, ,

Je sais que c’est dingue de vous demander de MOINS préparer un voyage!!!!

C’est un peu l’inconvénient des forums de voyage et des guides mais je vois de plus en plus de gens qui se sont trop documentés. Franchement on dirait que les touristes veulent en savoir plus que les habitants du coin… trouver LE bar hyper caché, bien sûr je suis pour, mais est ce qu’on a besoin de passer son temps le nez dans son téléphone ?

Avant de partir on prend des abonnements pour utiliser son portable en permanence et, soit téléphoner à sa copine en direct de Tokyo (et parfois la nuit, merci à la fille devant ma chambre à Tokyo en pleine conversation en espagnol à 4h du matin..), soit googler des adresses qu’on pourrait chercher autrement. On fait un « road map » et on prévoit de prendre des taxis afin d’EN VOIR LE PLUS POSSIBLE!

Une fois sur place on a le nez dans le portable (ok, on a l’excuse de chercher le fameux bar sur google map ou on a un traducteur intégré mais du coup on ne prête pas attention aux gens autour de soi).OUI il y a peut-être un endroit moins cher pour changer de l’argent mais s’il faut traverser tout Tokyo, quel intérêt? Certains ne veulent manger QUE dans les restaus qui sont dans le Lonely Planet et pour au moins 3000 yen sinon ce n’est pas bon!

Bref comment se sentir vraiment au Japon? On a changé de continent et pourtant le dernier groupe avec lequel je suis parti c’est vraiment « senti au Japon » lorsque je les ai emmené dans les temples de Kyoto… of course, ils avaient passé leur temps dans des taxis à Tokyo, suivi les itinéraires « supers » du routard et traversé la ville pour aller dans « le » restau recommandé par le guide! 

  • on déconnecte de son portable. On lira ses mails en rentrant le soir. Est ce que vous avez vraiment besoin de vos alertes des journaux français ou des commentaires sur les réseaux sociaux alors qu’il y a tellement de choses à voir tout autour de nous?
  • on lâche ses applis et son guide de temps en temps. On profite du temple ou du sanctuaire, on médite. Se perdre au Japon c’est aussi découvrir des petits temples, des ruelles, de minuscules petits jardins … ils ne seront jamais dans les guides mais ils sont tellement charmants.
  • on lâche ses amis. C’est dur à dire mais souvent quand on est en groupe on bavarde (je trouve que les français se moquent souvent des gens autour). On parle français et parfois même on parle boulot ou vie de famille, du coup on n’est pas dépaysé. Pourquoi ne pas profiter d’une 1/2 journée pendant laquelle on fait des visites qui n’intéressent pas les autres? On n’est pas tout seul mais la solitude aide aussi à faire des rencontres. On gère seul(e) au lieu de se reposer sur les autres ça nous rends toute fière et c’est sympa d’échanger le soir sur ce qu’on a fait. Parfois ça repose aussi de ne pas avoir le rythme des autres.
  • on cherche la difficulté. Laissez tomber les chemins vantés par le guide (parce que c’est la qu’on trouve TOUT les autres français qui ont le même guide aaaaaaah). Bien sûr on veut aller dans le même temple mais ensuite on rayonne autour, on regarde les ruelles, on dit bonjour aux gens.
  • on mange japonais. Vous ne savez pas ce que c’est mais goûtez. J’avoue que la glace au maïs n’a pas été une expérience que j’ai souhaité renouveler mais la plupart du temps on trouve des choses délicieuses.
  • on expérimente: au Japon je tente toujours de faire un truc différent ou nouveau chaque jour. Si on est à plusieurs on peut faire une pause dans un 7/11 où chacun achète une boisson ou un gâteau différent et on partage. Rien qu’avec le thé vert il y a de nombreuses sortes, pareil pour les onigiri ou les bonbons au thé vert.
  • on n’oublie pas les petites choses. Ok cette station de la Yamanote line à Tokyo n’est pas un sanctuaire très connu mais on peut y trouver des choses tellement typiques du Japon moderne: la musique spéciale de cette station, une boutique qui vend des jus de fruits, le look d’une personne sur le quai.
  • Par contre on n’oublie pas qu’on n’est pas au zoo…. OUI les enfants sont tellement mignons mais prendre des photos bien en face en rigolant en français ça peut devenir déplacé. Est ce que vous aimeriez que des touristes vous mitraillent en gloussant?

 


L’ouverture de la page du site du Kiyomizu dera (le temple de l’eau pure) vous entraîne à Kyoto: les chants, le bruit de l’eau, une cloche qui sonne, les nuages au dessus du temple… en ce moment je la laisse en boucle, c’est hyper relaxant! Le site vient d’être entièrement refait (le 30 mars 2016).

http://www.kiyomizudera.or.jp/en/

Le site en en anglais!

On y trouve des informations sur le rituel de la prière, la purification, comment offrir de l’encens, sur la déesse Kannon et tout ce qui touche le temple, sa création, sa structure en bois résistante au tremblements de terre etc…


Je trouve ça simple et beau. Si on est potier et qu’on veut aider pourquoi ne pas proposer de réparer gratuitement les poteries parfois très précieuses des familles qui ont subi le tremblement de terre? Ca peut semble futile mais nous sommes tous attachés à ces objets qui ont une histoire et en réparant les objets on peut parfois commencer à réparer les gens.

Plans to use traditional Japanese kintsugi techniques to make them look as good as new, or perhaps even better.

via Volunteer craftsman traveling to Kumamoto to repair earthquake-damaged family heirloom ceramics — RocketNews24


Voici un article intéressant de Japan Today qui concerne les difficultés qu’éprouvent les étrangers lors de catastrophes telles que le récent tremblement de terre à Kyushu.

-peu de personnel parlant anglais (ou d’autres langues) dans les centre d’évacuation

-tendance à accorder d’abord de l’aide aux japonais

-informations sur les consignes d’évacuation peu/pas disponibles en anglais

Les étrangers venus pour des vacances ou de courts séjours universitaires sont aussi peu préparés à de tels risque. C’est vrai qu’en France nous n’avons pas  de risques majeurs de tremblement de terre alors nous ne sommes pas du tout préparés à des évacuations d’urgence. De plus, les touristes partent avec l’idée de profiter des vacances et n’ont pas forcément envie d’envisager des situations de danger.

Du coup je me suis dit que j’allais écrire un article sur les choses à savoir avant un tremblement de terre.

Vous partez pour un séjour universitaire:

On trouve des kits de survie dans les magasins comme Tokyu Hands ou sur internet.Voire la rubrique « disaster goods » sur Japan Trend. Cela va du sac de course qui se transforme en casque au kit complet, disponible également pour nos animaux de compagnie ou en version enfants en passant par les lampes torche fonctionnant à l’eau et au produits pour éteindre les incendies.

A savoir que les japonais ont l’habitude de manger ce qu’il y a de périssable dans leur kit avant la date limite et de les renouveler.

On trouve des version enfant (ici avec Kumamon)

SOS Pet Bag Emergency Carry Pack et des kits pour animaux

Pet Emergency Evacuation Jacket

Bien sûr si vous partez en vacances au Japon vous n’avez pas envie de trimbaler un kit de survie (et vous n’aurez pas la place de stocker de l’eau ou de la nourriture pour plusieurs jours dans votre chambre d’hôtel). Si vous avez loué avec RbnB ça peut valoir le coup de demander si il y a un kit de survie, où il se trouve, quelles sont les consignes en cas de tremblement de terre, où est le centre d’évacuation le plus proche. Ce n’est pas agréable à envisager mais cela ne vous prendra pas longtemps et en cas d’urgence ça peut se révéler un gain de temps précieux.

Quelques sites pour s’informer AVANT

Earthquake Preparedness in Japan

Ce site liste les objets à avoir chez soi, près du lit pour pouvoir les prendre vite, donne des conseils sur les lieux où on est le plus en sécurité chez soi…Bref il est très bien fait (en anglais).

Vous êtes touriste

Quels numéros appeler?

Disaster or Emergency Messaging: 171 System in Japan

Calling 119 for Emergency Assistance in Japan

119 pour les pompiers ou les services médicaux

110 pour la police

En dehors de Tokyo on ne trouve pas forcément une personne parlant anglais donc il vaut mieux apprendre certains mots (ou avoir un bon guide de conversation, le Point and Speak ou le guide de conversation du Lonely Planet sont mes préférés)

le site donne des exemples de phrases selon les urgences.

L’ambassade de France donne aussi des consignes (en français ^^ mais pensez à avoir le vocab en japonais et en anglais car vous avez peu de chance de trouver des francophones en cas d’urgence).

Que faire en cas de secousse ?

Ne Vous Précipitez Pas Dehors
Mettez vous sous une table ou un bureau. Couvrez vous la tête avec des coussins ou des journaux, pour vous protéger des chutes d’objets.
Quelque soit l’ampleur du tremblement de terre, les secousses violentes ne durent généralement pas plus d’une minute. Il est important de rester calme.
Fermez rapidement les sources d’incendie La menace d’incendie est ce qu’il y a de plus effrayant durant un tremblement de terre. Près de 100.000 personnes sont mortes du fait des (…)

Contacts d’urgence utiles

Urgences japonaises
Police : 110
Pompiers : 119
Si vous parlez un peu japonais, exprimez-vous de préférence dans cette langue. Sinon exprimez-vous en anglais, lentement et clairement. Donnez toujours en priorité votre nom et votre adresse.
Pour dire en japonais :
« Pouvez-vous me passer quelqu’un parlant français ? » dites « Furansugo ga dekiru kata wa irrashaimau ka ? »
« Je voudrais une ambulance » – « Kyukyusha wo onegaishimasu ».
« Il y a le feu » – « Kaji desu »
Ambassade de France – (…)

Imprimez les avant de partir, quitte à en garder un exemplaire dans la valise et un sur vous. Ce n’est pas très lourd (je sais qu’on veut toujours partir léger) et en fin de voyage vous le jetterez peut-être en vous disant « bof c’est nul je m’en suis même pas servi » mais HEUREUSEMENT que vous ne vous en êtes pas servi non?

source: http://www.japantoday.com/category/national/view/lack-of-support-for-foreigners-during-disasters-creating-problems?utm_campaign=jt_newsletter&utm_medium=email&utm_source=jt_newsletter_2016-04-21_PM

http://www.japantrendshop.com/FR-sos-pet-bag-emergency-carry-pack-p-2604.html

http://www.amazon.co.jp/HIKARI-HA-%E9%9D%9E%E5%B8%B8%E7%94%A8%E6%8C%81%E3%81%A1%E5%87%BA%E3%81%97%E8%A2%8B36%E7%82%B9%E3%82%BB%E3%83%83%E3%83%88%E3%80%80%E3%83%AA%E3%83%A5%E3%83%83%E3%82%AF%E3%82%BF%E3%82%A4%E3%83%97%E3%81%AE%E9%98%B2%E7%81%BD%E3%82%BB%E3%83%83%E3%83%88/dp/B0061YKXVK/ref=sr_1_2?s=home&ie=UTF8&qid=1461233453&sr=1-2&keywords=%E5%9C%B0%E9%9C%87

 

Mon garage est un jardin

Publié: décembre 9, 2015 dans Japon, kyoto
Tags:, , ,

Même si la voiture est souvent trop grande pour la place de parking!garden car

garden car.1


Enfin j’ai trouvé mes billets et, pour des raisons personnelles, j’avais besoin d’une assurance annulation et d’avoir un interlocuteur physique en cas de soucis. Après avoir tenté Vivre le Japon (dont le site existe toujours même s’ils ont arrêté la vente de billets d’avion) je suis allée chez HIS.

HIS est une agence spécialisée dans la clientèle japonaise qui est située près de Opéra. Après les avoir appelé pour voir si leurs tarifs étaient intéressants je suis passée prendre mon billet.

– j’ai été très agréablement surprise du prix très compétitif de mon billet (606 euros pour octobre) alors que je tombais sur des tarifs moins chers sur internet mais que je devais parfois passer plus de 10h dans l’aéroport. En comparant j’étais à 620 euro sur les comparateurs de billets, surtout que je fais un open jaw Paris-Tokyo / Osaka- Paris

-le service a tout le temps été impeccable. ma 1ère interlocutrice ne parlait qu’anglais mais tout le personnel était très aimable, serviable et d’une grande disponibilité pour répondre aux questions.

-Les petits plus (pour moi) choisir son siège dans l’avion, avoir un temps d’attente de moins de 2h lors du changement, 30kg de bagages en soute (et on a demandé 10 kg supplémentaires ).

Ils m’avaient envoyé toutes les conditions de l’assurance à l’avance pour que je puisse les lire (en français).

Bref un service parfait et finalement un bon prix, que demande le peuple? (à part être assise à côté de Abe Hiroshi je ne vois pas).

leur site :http://www.votre-japon.fr/

H.I.S. International Tours France – 14 rue Gaillon Paris 75002 France
Lun – Ven 9h30 – 18h00
Sam 9h30 – 13h00
Fermée dimanche et jour férié