Archives du mot-clé ryokan

Wakaokami wa shougakusei / Okko et les fantômes.


La série série Wakaokami wa Shougakusei sera adaptée en anime en avril au Japon. Oriko Seki est une jeune orpheline de 12 ans. Ses parents sont morts dans un accident de voiture et elle habite dans l’auberge (un onsen ryokan appelé Haru no Ya) tenu par  sa grand mère.

Elle va faire la rencontre de fantômes d’enfants dont un « Uribou » qui habite avec elle et apprendre comment gérer un ryokan d’où le nom de l’animé « wakaokami » ou la jeune maîtresse de ryokan.

Le roman Wakaokami wa Shougakusei! de Reijou Hiroko a eté publié dés 2003 par les éditions Kodansha et l’on compte 20 tomes reliés au Japon. Une adaptation en manga de Reijou Hiroko  & Oouchi Eiko (pour les dessins) est parue en 2006 et compte 7 tomes.

Why are japanese hotels reluctant to rent to single customers ?


Well, the truth is, for a long time I thought it had to do with the price.

After all you get more money if you rent to two people but recently a Japanese couple friends of mine have me another reason.

In fact Japanese hotels are afraid that the single person might commit suicide.

A single person would come, enjoy a last night at a select place and then end it … and then you’d have a useless room. Okay, but a couple might also want to enjoy one last night in comfort before taking their lives right?

It baffles me, really annoys me too when I’m travelling on my own because a foreigner is really NOT going to go that far to end it!

Any thought on the question?

De Sakaiminato à Kinosaki onsen 2017


Dans mes deux jours d’escapade autour de Kyoto avec le JR pass j’avais prévu de la nouveauté, Sakaiminato pour le musée Shigeru Mizuki, et du connu mais toujours apprécié avec Kinosaki onsen mais dans un nouveau ryokan que je ne connaissais pas.

De sakaiminato à Kinosaki onsen il faut 3:30

Sakaiminato – Yonago (35mn d’attente le temps de prendre un super bon petit déjeuner salé à la japonaise avec œuf au plat, poisson et riz)-tottori-hamasaka- kinosaki. Depuis Tottori il y a aussi un train direct pour kinosaki mais qui s’arrête à toutes les stations donc il prends plus de temps.


Ce qui est sympa dans les villes de onsen c’est que votre ryokan vous donne des tickets gratuits pour les bains et donc que vous n’avez pas besoin de payer à chaque fois. On prend juste des sous pour les boissons ( pour s’hydrater car les bains sont chauds) … et le shopping , hello kitty en forme de crabe 🦀 ou crabe séché (spécialité locale)

Les dernières fois j’avais adoré une petite gargote qui faisait des sazae ( ce sont de gros coquillages) et toutes sortes de poissons en sashimi ou grillé et j’avais hâte de voir si elle était toujours là ! Et 👍🏻 oui!!!

En général je fuis comme la peste les restaurants qui ont de gros écriteaux en anglais mais là je fais une exception pour leurs poissons et crustacés 🦐 🦀

Sazae énormes Tempura de crabe

C’est sûr qu’on n’y va pas pour le décor mais Le service est très rapide aussi.

La dernière fois que je suis allée à kinosaki ça fait 5 ans il n’y avait pas cet hôtel super sympa: koyado-enn! J’adore leurs chambres à la fois anciennes et modernes

Une entrée très pratique comme ça la chambre n’est pas juste en face de la porte

C’est une assez grande chambre

Avec une sortie de secours originale

J’ai pas trop envie de tester!

Ils ont des yukata super jolis qui changent des couleurs traditionnelles et on peut choisir plusieurs couleurs de yukata et de obi.

J’adore le vert! Motif de bambous!
Et les zori (chaussures) fournies par l’hôtel ont une taille adaptée aux gaijins ( un 40 youpie!)

le capsule ryokan à Kyoto


     Et voila arrivée la dernière semaine à Kyoto!!!
J’avais prévu de changer d’hôtel pour le Budget Inn qui est proche de la gare (ce qui est pour moi un défaut jusqu’au départ vu que le quartier n’est pas mon préféré hors super sento) mais ils se sont reconvertis en chambres familiales (grr grr) alors je teste le nouveau capsule hotel ryokan.                                 
 
L’arrivée est époustouflante quand tu arrives de Uno House (même si j’adoooore ce vieux Uno House)
  
Ma capsule tout confort                        avec le petit futon, la télé et le rideau.
 contrairement aux capsules japonaises le rideau est sur le côté
 
Open-mouthed smile hotel tout beau, neuf et bluffant, staff très sympa et on peut payer par carte bleue ( en fin de séjour c’est une excellente nouvelle)
Open-mouthed smile clim
Open-mouthed smile 2 ordi tout neufs à disposition afin de lire ses mails (YESSSS)
Open-mouthed smile locker dans la chambre sans avoir à payer en plus
Open-mouthed smilemini cuisine dans l’entrée
 
Près de l’entrée  la mini cuisine, salle de séjour  
En plus ils prêtent des réveils, des cables pour ton ordi, un kit de repassage pour ne pas avoir l’air d’une chiffonière dans l’avion bref c’est le paradis !!!
 
Je n’avais pas pensée aux quelques défauts qu’il peut y avoir à être dans une capsule (et pourtant j’en ai déjà fait 2)
 
BRUIT je crois vivre les derniers instants d’une fille du dortoir qui doit mourir d’une grave maladie des poumons et que je devrais peut être achever par pure compassion Angry smile (si si suis pleine de compassion moi)
– rebruit, celui de la clim de mon lit (petit bruit de ventilation)
-un petit sentiment d’enfermement quand même
– la lumière de la console dans la capsule. le réveil reste allumé et moi j’aime bien dormi dans le noir.
 
Si je ne suis pas infectée par la poitrinaire je continuerai ça demain vu que c’est le DAIMONJI ( des hordes de japonais en visite ont déferlé sur la ville et  les endroits très touristiques sont envahis par des gens qui sont prêts à faire la queue des heures pour aller dans un café connu)
 
2e nuit.
 
J’ai pu dormir vu que la fille n’a toussé QU’en fin de nuit.
 
en plus Open-mouthed smile machine à laver (4e étage) 200 yen et séchoir (2e étage) 300 yen pas moyen de laver son linge soi-même par contre (vu la chaleur si on pouvait laisser le linge sur le toit ce serait vite sec).
 
 Fin de séjour  Open-mouthed smile
 
En tout je suis restée 8 nuits et j’ai apprécié l’expérience. On dort plutôt bien dans les capsules (même si quelques fétards ou filles malades peuvent un peu vous énerver). Le staff est vraiment très sympa et parle bien anglais.
Comparé au Budget Inn j’ai trouvé l’ambiance un peu froide par contre. Les gens venus en couple ou à plusieurs n’avaient aucune envie de parler aux autres et restaient entre eux, une ou deux filles voyageant également seules ont été plus sympas.
En fait c’est la rançon de la modernité, à Uno House tout le monde cherche la salle de bain ou comment utiliser tel ou tel objet alors ils vous parlent et puis on bavarde devant la télé ce qui mène a des échanges « ah vous parlez japonais ! » etc…) ici tout est clairement indiqué et expliqué, les geeks ont leur ipad ou ipod et lisent leurs mails ou appellent leurs amis donc ils fichent un peu de parler aux autres.
Autour, il y a également plein de restaurants.