Archives du mot-clé vacances

Partir au Japon en automne!


2e fois au Japon en octobre (Tokyo/Kyoto). Quelques infos pour ceux ou celles qui voudraient visiter le Japon à cette saison.

Quels vêtements emporter ?/ le temps

Ne partez avec uniquement des vêtements chauds: Il fait chaud en général en octobre (je pars pendant les vacances scolaires donc retour le 1er novembre).

Cette année (2015) j’ai passé 2 semaines en sandales quitte à porter des chaussettes kawaii le soir. Je prends quand même une paire de petites bottes au cas où mais je ne les ai mises qu’une fois.

=> L ‘après-midi il peut faire 23° mais le soir il peut faire vite froid donc prévoir une petite veste par dessus le t shirt pour quand le soleil se cache .

Ne partez avec trop de vêtements: vous allez faire du shopping de toute façon. On trouve plein de super fringues au Japon que ce soit chez Uniqlo ou sa marque soeur Gu qui fait de jolies choses un peu sport pas très chères.

Comment essayer des vêtements?  Souvent on ne peut pas essayer les hauts et on n’essaie jamais les sous-vêtements (qui sont vendus emballés dans un petit sac). Uniqlo par exemple met des modèles types qu’on peut essayer dans ses rayons avant d’acheter. Avant de rentrer dans la cabine il faut également enlever ses chaussures et on vous donne un voile de gaze à mettre sur la tête pour ne pas tacher les vêtements avec du maquillage.

J’ai trouvé la météo assez changeante la 1ère année mais pas du tout la 2ème. Il a fait hyper beau et c’était très agréable. L’impression générale que je garde est qu’il faisait souvent chaud et que je n’avais pas pris assez de t shirts (avec une petite veste dessus).Dons la 2ème année je suis partie avec des robes d’été.

Notez qu’à Tokyo en octobre PERSONNE ne porte des vêtements d’été même s’il fait très chaud. Tout le monde travaille et est passé aux vêtements d’automne (bottes chaudes/ manteaux).

-Ne prévoyez pas d’acheter des chaussures car les pointures japonaises sont très petites (35/36).

– ce qui m’a le plus troublé par rapport à l’été c’est que la nuit tombe vite (à 5h il fait nuit) alors les journées de visite sont beaucoup plus courtes qu’en été.

les fameuses feuille d’érable rouge:

Il vaut mieux partir vers le milieu de novembre si vous voulez voir les feuillages rouges mais soyez prévenus, tous les japonais se ruent sur les endroits les plus réputés et ce n’est pas forcément hyper reposant de tenter de prendre sa photo quand on est entouré de la foule.

20131022_043612

le jidai matsuri:

Ce festival a lieu à Kyoto début octobre, c’est un défilé en costumes de toutes les époques. Franchement je n’ai pas trouvé le défilé très impressionnant malgré le fait que je sois proche du sanctuaire de Heian. Je trouve que cela ne vaut pas le Gion matsuri qui a lieu en été !!! Bon je suis sans doute un peu blasée parce que j’adoore le Gion matsuri mais j’ai trouvé qu’il y avait moins de japonais pour ce festival et aussi, comme il faisait gris, je n’ai pas retrouvé les couleurs très vives de mes photos d’été.

Halloween:

J’adooore Halloween dans la plus pure tradition de chercher un costume et faire la fête entre amis et j’ai trouvé non seulement plein de choses à acheter chez LOFT ou autres mais j’ai aussi vu de nombreux japonais se déguiser la semaine d’Halloween. 20131021_115856_resized

20131021_115916

anti moustique japonais


Si on devait dessiner le Japon l’été on mettrait sûrement de la suika (pastèque), des yukata, des hanabi feux d’artifices et ces fameux anti moustiques enroulés comme une coquille d’escargot dont l’odeur d’encens flotte dans l’air le soir.

Image

cet article de Japan Times explique comment sont nés les katori senkō (mosquito-killing incense/ encens qui tue les moustiques), http://www.japantimes.co.jp/news/2013/07/15/reference/mosquito-coils/

Les katori senko sont une invention japonaise de la fin du 19e s. J’en utilisais l’autre nuit (on a des moustiques dans la capitale en ce moment on dirait) et je me demandais si je n’étais pas en train de me bourrer de produits chimiques. Le principe actif de cet encens provient d’une fleur que Ueyama Eiichiro importa des USA et qui est de la famille des aster Tanacetum cinerariifolium.

Réduite en poudre et transformée en bâtonnets cette plante se révéla efficace contre les moustiques mais les bâtons d’encens ne duraient pas assez longtemps et c’est en 1895 que la femme de Ueyama lui suggéra de fabriquer des bâtonnets plus longs, enroulés en spirales.

C’est la pyrethrine contenue dans les graines de la plante qui repousse et tue les moustiques et l’avantage de ces spirales d’encens est que vous pouvez programmer le temps qu’ils brûlent de façon naturelle. Pour brûler il faut qu’elles soient en hauteur donc pas en contact avec une surface mais si vous les posez au bord du récipient fourni avec une partie hors contact avec le bord la spirale brûlera juste sur la partie dégagée.

Même sans moustiques ces spirales d’encens vous rappelleront le Japon par leur odeur particulière d’encens. En le posant sur le rebord de la boite ils ne brûleront pas toute la nuit. Je les trouve redoutablement efficaces.

La compagnie qui produit celui ci est Kincho, reconnaissable à son coq rouge http://www.kincho.co.jp/kaisha/english/ayumi/ayumi.html

Où le trouver? en dehors du Japon sur ebay

http://www.ebay.com/itm/Japanese-Nostalgic-Summer-KATORI-SENKO-Mosquito-Coils-/290919895618?pt=LH_DefaultDomain_0&hash=item43bc2d5242

ou ici: http://www.jbox.com/tag/katori_senko_mosquito_coils_from_japan

A noter que comme je ramène les miens directement je met ces liens uniquement pour info après demande mais je ne les ai pas testés.

Kinosaki onsen et Tsumago (vf)


La version française et réactualisée de mon post qui datait un peu. 
On commence par une petite devinette: Ca ressemble à un biscuit craquant et je l’ai eu en entrée dans mon minshuku à Tsumago … Qu’est ce que c’est ???? (réponse plus bas)
Je suis revenue à KINOSAKI ONSEN un de mes onsen préférés à 4h de train de Kyoto  dans le ryokan TSURUYA que je recommande fortement. Son propriétaire est très agréable et parle plutôt bien anglais.
Il vous explique tout ce que vous pouvez faire dans la ville, il m’a même appris qu’il y avait un feu d’artifice le soir où j’y étais.  Le ryokan est en plein centre ville et on peut aller à pied dans tous les bains.
Astuce: Quand vous sortez de la gare, juste en face il y a des mini bus qui vous ammènent dans différents ryokans de la ville. Il y a également un centre d’information et ils peuvent appeler le ryokan pour vous. Le propriétaire viendra vous chercher en voiture sans problème.
Kinosaki onsen possède 7 onsen c’est à dire des bains alimentés par des sources thermales: il y a
sato no yu
jizou yu
yanagi yu
ichino yu
goshono yu
mandara yu
kouno yu
ゆ « yu » veut dire « eau chaude » en japonais donc on trouve souvent ce hiragana sur les noren devant les bains publics ou les onsen.
J’ai passé 2 jours à me balader de onsen en onsen sans rien faire d’autre que de me détendre. J’ai pris mon déjeuner et mon dîner dans un petit restau qui sert du poisson et des crustacés, c’était divin !
Je recommande les « hotate »(coquilles saint jacques)  et les « sazae » grillées.
=>  les « sazae »  サザエ sont de très gros bulots (d’énormes bulots en fait ), qu’on fait griller sur le feu.
Nourriture japonaise traditionnelle Sazae
Ici: http://www.suisan.n-nourin.jp/oh/osakana/en/cook/cookery/sazae.html un site qui vous montre comment les cuisiner. En général on les grille sur une plaque.
=> les hotate (ou hotate gai 帆立貝, sachant que « kai » 貝 veut dire coquillage) sont des coquilles saint jacques. Ici: http://foodsaketokyo.wordpress.com/tag/hotate/ un site sur la nourriture japonaise.
Ma voisine de table au restaurant était une dame âgée venant de Osaka qui m’a donné son plateau de sashimi. Elle m’avait vu dans un des onsen ^^
Ce séjour était super relaxant mais en partant j’ai oublié la clef dans ma poche et je ne m’en suis rendu compte qu’une fois dans le train …. ya daaaa!!! J’ai dû la poster au ryokan Tsuruya.
Pour aller de KINOSAKI ONSEN à TSUMAGO ça m’a pris de  9.30 à 4h ! J’utilise ce site http://www.hyperdia.com/en/ pour mes trajets.
Ce n’est sans doute pas la meilleure combinaison. En général je vais à Kinosaki onsen depuis Kyoto, ça prend 2h1/2 3h. On peut également l’inclure depuis Matsue.
A Tsumago je suis tombée amoureuse  du MINSHUKU DAIKICHI  et aussi du village qui ressemble vraiment à un petit village de samurai, on s’attend à en voir nu traverser la rue.   Même le postier porte des vêtements anciens.  http://www.quirkyjapan.or.tv/kisoji.htm
En plus DAI KICHI en japonais veut dire « très grande fortune » comme quand on prend un billet de fortune dans un temple.
Le soir c’est tout calme
Le jour suivant j’ai marché les 8km qui séparent TSUMAGO de MAGOME.  Malgré la fatigue (ça monte depuis Tsumago) la randonnée est vraiment très agréable, on peut  aussi la faire depuis Magome parce que ça descend (alors que depuis Tsumago ça monte pendant presque tout le trajet)
Le chemin suit la route et la coupe en de nombreux endroits alors on ne se perd jamais et puis une partie serpente le long d’une rivière avec une petite chute d’eau. Il y a de jolies maisons et dans certaines on peut même acheter des légumes. Ils sont laissés dans l’eau glacée (enfin l’été)  et il suffit de se servir et de laisser les sous sur une petite étagère .
 C’est ce qui est génial au Japon c’est que tout est laissé sans surveillance et on vous fait confiance pour régler ^^
dinner at daikichi ryokan le repas au Daikichi ryokan
MAGOME est construit à flanc de colline. Je n’avais jamais vu un village construit ainsi car la pente est vraiment très raide.
 magome
 Ce village est plus touristique que Tsumago je trouve (il y a même une magome kitty). En bas du village il y a la route avec un arrêt pour les cars de tourisme  qui déversent des touristes  japonais et étrangers.
 L’avantage c’est qu’on n’est pas obligé de refaire les 8km du retour à pied mais qu’on peut prendre le petit bus qui vous ramène à Tsumago.
 Réponse à la devinette: en entrée j’ai mangé des … sauterelles grillées (hé oui il y en avait même 3) . En japonais on appelle ça « inago ».  On a l’impression de croquer un biscuit apéritif tout craquant au goût de sauce soja.
 
OOOOO le petit biscuit avec des pattes !!!  (c’est ce qu’à dit ma voisine japonaise quand je lui ai demandé ce que c’était)
 Kinosaki onsen
En face de la gare on peut voir les geta de tous les ryokans avec le nom marqué dessus. Chaque ryokan a ses propres geta et son yukata donc quand vous allez au onsen on sait d’où vous venez. Photo 154
A l’extérieur un tampon vous permet de garder un souvenir des onsen.
Maintenant on peut utiliser un pass appelé « yumepa » qui vous servira à acheter des choses dans les onsens (par ex une boisson ou une glace au thé vert pour se réhydrater après le bain) . Comme on se balade souvent en yukata sans prendre son sac c’est plus pratique.
 : Yumepa is a digital ticket which can be used at all the public hot springs in Kinosaki for unlimited entrance. It can be more convenient than carrying money or complimentary entrance tickets, especially if you wish to stroll around Kinosaki in a yukata or without carrying a bag. The ticket has a barcode on it which you just scan at the hot spring to gain entrance. English audio guidance is also available.

pourquoi ne pas aller au Japon EN ETE ?


          Sur de nombreux forums les messages pleuvent avec pour thème: « je sais que l’été n’est pas la meilleure saison pour aller au Japon mais je n’ai pas le choix, que faire? »
Je voudrais revenir sur l’idée que l’été serait une saison à éviter au Japon. Souvent je lis « il fait trop chaud », « pourrai-je supporter la chaleur…? » On dirait qu’on se dirige vers le 3e cercle de l’enfer ou un volcan.
Ou alors les conseils pseudos avisés « évitez l’été sinon c’est gâcher ses vacances »!
Comme je ne vais au Japon presque  QUE L’ ETE pour cause de longues vacances scolaires et que j’ai testé également Avril ou il faisait plutôt frisquet en sortant du sento le soir je ne suis pas du tout d’accord.
Déjà si vous n’aimez pas la chaleur ça ne veut pas dire que c’est valable pour les autres.  J’ai fait une comparaison avec la Thailande, j’ai déjà eu une insolation à Chiang Mai mais jamais à Kyoto même en marchant toute la journée. Certaines années il faisait même plus chaud en France qu’au Japon donc ne pas oublier que la chaleur change en fonction des années et des régions… on peut s’enrhumer à Hokkaido en plein mois d’août!
Pourquoi CHOISIR L’ETE?
Pour les matsuri
– Certains des festivals les plus intéressants du Japon ont lieu précisément à cette période puisque Tanabata et Obon (le festival des morts) ont lieu à cette époque, à différentes dates selon les régions, ainsi que les nebuta et neputa matsuri à Aomori et Hirosaki. Il y a également beaucoup de hanabi (feux d’artifice) et matsuri à Osaka.
Dans le Kansai: Daimonji à Kyoto et Tokae à Nara sont en été.
A Shikoku aussi il y a plein de matsuri l’été (Kochi Yosakoi par ex )
De plus certains temples de Kyoto sont spécialement ouverts le soir à cette période donc on peut profiter de la fraicheur du soir.
Les festivals c’est l’occasion de voir l’âme du Japon, surtout si vous avez l’occasion de participer à un festival dans un petit village et de porter un mikoshi, les petits sanctuaires portatifs. On entends parfois que les Japonais sont stricts ou réservés  mais pendant les matsuri on voit que les Japonais savent s’amuser et faire les fous. On peut rencontrer des gens, bavarder  avec des petites vieilles dames ou des jeunes branchés en attendant le passage des chars.
La foule ? la foule japonaise est sympa! A Osaka ou Kyoto vous voyez des files bien ordonnées, un côté pour ceux qui remontent la rue et un pour ceux qui descendent.
Les festivals sont aussi l’occasion de participer aux danses qui rythment souvent les festivités. En suivant la personne devant vous, quelques gestes simples et vous dansez en cercle au rythme de chansons traditionelles: « tsuki ga deta detaaaaaaaaaa, tsuki ga detaaaaaaa ».
Franchement pour comparer ça au 14 juillet il faut ne rien y connaître DU TOUT!!!
Pour la chaleur justement
Déjà il faut relativiser. OUI kyoto est située dans une cuvette et il peut y faire très chaud mais au Japon c’est contrebalancé par une climatisation (parfois excessive) de tous les restaus, cafés, hôtels,bus (dans les dortoirs parfois il peut y avoir un ventilateur à la place ce qui évite de vous retrouver avec le cou tout coinçé comme ça m’est arrivé), donc emporter une petite veste pour ne pas se geler quand vous êtes au café (gla gla gla).
Franchement, je suis déjà rentrée de Chiang Mai avec une grosse insolation après une journée de marche en ville alors que même à Kyoto ça ne m’est jamais arrivé après toute une journée de marche.
En plus, quelle bonne excuse pour manger de la glace … au thé vert de préférence et faire de petites pauses.
Au choix: prendre un thé vert dans un temple en regardant une chute d’eau, se reposer en écoutant les furin (clochettes) qui tintent au gré du vent,se reposer dans les jardins zen, fuir le soleil dans une galerie commerciale, à Tsukiji market ou au sanctuaire de Harajuku, ne pas avoir à attendre le bus et choisir de faire gare de Kyoto- jardins zen à pied (oui je suis un peu dingue quand il s’agit de la marche et et Uno House- Higashiyama ne me fait pas peur… 1 fois par contre parceque c’était un peu long).
Il y a plein d’activités qui sont plus sympa quand il fait bon
-rentrer du karaoke à 5h du matin en T shirt et sandalettes, voir sous une pluie de typhon c’est plus rigolo que quand on se gèle.
-sortir du sento le soir les cheveux mouillés, en avril ça caille, l’été ça rafraichit.
-traîner au bord de la kamogawa pour faire des hanabi ou des barbecues avec des copains
-aller dans n’importe quel temple et poser ses chaussures en 2sec sans avoir à les délacer, enlever chaussettes et trimbaler son manteau.
-manger des nagashi somen à Ohara
etc…
Quant au onsen ou au sento, aller du bain chaud au bain froid est incroyablement rafraichissant. il y a aussi le bain électrique et les bains aux herbes ou médicinaux.
Franchement, éviter l’été ce serait rater une occasion de voir des hordes bien organisées de japonais en yukata dans les rues de Kyoto marcher bien sagement vers les baraques qui vendent des spécialités de matsuri: tako yaki, yaki soba, poulpe grillé (bon mais difficile à manger) etc….
Alors oui il y a le hanami ou les momiji mais l’été reste la saison des MATSURI.
Qu’importe ce que disent certains sur les forums l’été reste génial et moi  j’y vais cet été!!!
Cet été 2011 il faisait 35° à Kyoto et c’était très supportable.Bien plus qu’à paris quand il faisait l même température.