Archives du mot-clé suicide

Why are japanese hotels reluctant to rent to single customers ?


Well, the truth is, for a long time I thought it had to do with the price.

After all you get more money if you rent to two people but recently a Japanese couple friends of mine have me another reason.

In fact Japanese hotels are afraid that the single person might commit suicide.

A single person would come, enjoy a last night at a select place and then end it … and then you’d have a useless room. Okay, but a couple might also want to enjoy one last night in comfort before taking their lives right?

It baffles me, really annoys me too when I’m travelling on my own because a foreigner is really NOT going to go that far to end it!

Any thought on the question?

La forêt des suicidés: Aokigahara Jukai


On ne peut pas toujours voir la vie à travers les lunettes roses de Hello Kitty et la société japonaise a aussi ses aspects sombres donc ce soir je vous parle de la forêt des suicides.Image

photo ROB GILHOOLY

La forêt de Aokigahara Jukai se trouve dans la préfecture de Yamanashi sur le flanc nord du mont Fuji et a la sinistre réputation d’être un des endroits du Japon les plus connus pour les suicides, depuis le livre de Seicho Matsumoto en 1961. Son roman “Nami no To”, la Tour des Vagues a lancé la mode du suicide dans cette forêt car, au Japon, tout peut se transformer en phénomène de mode et le suicide ne fait pas exception.

Au cours de son histoire le Japon, contrairement à de nombreux pays, n’a pas interdit le suicide à cause de raisons morales ou religieuses, sauf en deux occasions lors de la période Meiji (1868-1912). Au contraire, il a souvent été vu comme une façon honorable d’en finir avec l’existence sur le modèle du « seppuku » des samourai voire même une façon d’assumer ses responsabilités.

Les autorités locales tentent donc de dissuader les gens par divers moyens. des panneaux incitent les gens à penser à leur famille ou à contacter des associations, des patrouilles ont lieu dans la forêt, de même des propriétaires de café alentour n’hésitent pas à aborder les gens qui sont seuls et qui pourraient être venus afin d’en finir afin de les écouter et de les dissuader.


source: http://www.japantimes.co.jp/life/2011/06/26/general/inside-japans-suicide-forest/

Je trouve ça très japonais dans la façon ou le scientifique se pose la question de savoir pourquoi les gens désirent se tuer dans un endroit aussi beau et évoque la relation de l’homme et de la nature.

Je vous réponds tout de suite que je ne suis PAS déprimée hein ^^.