Archives du mot-clé riz

Encore des crayons écolos… à base de riz


C’est encore Mizuhiro

Mizuiro Rice Wax CrayonsMizuiro Rice Wax Crayons

Des crayons fait à partir de cire de riz! Il y a 16 couleurs différentes dont certaines ne peuvent être reproduites par des crayons traditionnels (selon leur pitch) , le colorant utilisé est du colorant alimentaire.

Mizuiro Rice Wax Crayons

source: http://www.japantrendshop.com/FR-mizuiro-rice-wax-crayons-p-4418.html

Le riz noir


Hier je voulais aller manger au Aki café mais c’était fermé alors j’ai testé un de ces petits restaurants autour et j’ai craqué pour leur riz noir ( italien et pas japonais mais je sors un peu de mes sentiers battus)

Le riz noir avec un goulash! Le riz est top le goulash pas mal.

la salle est très agréable avec la banquettes aux coussins moelleux et les tables décorées. A 15:30 j’étais toute seule.

On peut acheter leurs riz au détail 11€/kilo

Par contre le riz noir nécessite une cuisson de 45 mn!

rice trotters juste à côté des bols de Jean 2 rue de Choiseul ( je vous dit car il n’apparaissait pas sur ma carte)

C’est l’histoire du riz: hakusho


« Hakusho: the story of rice » est un documentaire de Yu Yamanaka présenté lors de l’exposition Kome-the art of rice en 2014. C’est un aperçu du Japon tel que nous l’aimons, lorsque l’on prend le temps, quand le temps lui-même ralentit et que l’on regarde les rizières au coucher du soleil.

le synopsis: Originally created for ‘KOME: The Art of Rice’ exhibition at 21_21 Design Sight, Hakusho: The Story of Rice is a four-part documentary that takes the humble staple food as its central subject matter. From the wet fields of a rice farmer in Chiba to the white winter of Ishikawa where a community welcomes Tano Kami (the deity of rice harvest), the film offers rare glimpses into a cultural landscape that has arisen from the life-giving grain.

En japonais on dit gohan ( 御飯 ) ou kome ( 米 ) pour le riz. « Kome » s’utilise pour le riz non cuit et « gohan » pour le riz cuit mais également le repas. Ainsi le petit déjeuner est le repas du matin ou asagohan ( 朝御飯 ). Dans les deux cas on utilise une particule honorifique quand on parle du riz, go-han et parfois o-kome.

Je vous recommande ce site où on apprend beaucoup sur le riz.

https://www.akafuji.co.jp/andjapanrice/english/culture/01.html

http://www.designfilmfestival.com/2014/hakusho

http://www.japantimes.co.jp/life/2014/03/10/lifestyle/there-is-a-giant-serving-of-culture-in-one-bowl-of-rice/

http://www.2121designsight.jp/en/program/kome/exhibits.html

Le sandwich au riz: onigirazu au top en 2015!


Les onigiri おにぎり sont la réponse japonaise au sandwich! Une boule (ou un triangle) de riz fourré à la prune salée, aux algues ou au saumon… les variations sont infinies!

En 2015 le onigiri est détrôné par … l’onigirazu!

Pour le Gurunavi Research Institute l’Onigirazu est en effet le plat de l’année, il permet d’être créatif et innovant tout en gardant comme base le riz, emblème de la culture asiatique.Et en plus il est visuellement attrayant car on peut voir toutes les couches et jouer sur les couleurs et les textures.

Le terme Onigirazu est né en 1991 sous la plume de Tochi Ueyama,  auteur de la série de manga “Cooking Papa”. Au Japon, traditionnellement c’est la femme qui prépare des bento pour son mari et ses enfants mais l’histoire tourne ici autour d’un « salaryman » japonais qui cuisine très bien mais n’ose pas dire qu’il prépare lui-même ses bento. Au travail pas question de se mettre en avant donc il prétend que c’est sa femme qui cuisine … pour rester dans la tradition.

Cooking Papa vol 1 cover.JPG le site officiel de cooking papa

Le onigirirazu est facile à faire, il suffit d’étaler des couches de riz et de la garniture que vous voulez sur une feuille de nori (algues séchées) de replier la feuille de nori et de couper en deux.

 comme ça

Afficher l'image d'origineJ’ai même vu au Japon des formes en silicone pour vous aider à faire le parfait onigirazu. Tapez « onigirazu setto » ou « onigirazu case »

Afficher l'image d'origine

très très chic!

Une petite vidéo vaut mieux qu’un long discours

http://french.alibaba.com/product-tp/arnest-kitchenware-cookware-cooking-tools-onigirazu-kit-set-rice-ball-mold-sandwich-carry-container-portable-case-pink-76440-50014224827.html#!

Ca me plait beaucoup je sens que je vais m’y mettre pour emporter au boulot! En plus je pourrai ressortir mes jolies boites à bento ^^

Une machine à polir le riz chez Kioko!


Je suis passée chez Kioko pour racheter du thé vert en poudre et je suis tombée sur une machine qui sert à polir le riz!

nan desu ka? Cette machine (installée juste à droite de la caisse et que vous verrez donc en faisant la queue) sert à polir le riz et permet 7 niveaux de polissage, du riz complet jusqu’au riz blanc.

Si vous achetez du riz complet chez Kioko vous pourrez donc leur demander qu’il soit poli, ce qui sera fait gratuitement. L’intérêt du polissage intermédiaire entre riz complet et riz blanc est d’ordre nutritionnel et diététique, en effet le riz complet (ou genmai)  contient du potassium, des vitamines, du phosphore, du magniésium etc mais est moins digeste que le riz blanc.

L’étape intermédiaire ( hagaimai ou riz à embryon) conserve les ingrédients nutritifs tout en étant plus facile à digérer.

retrouvez la ici dans le numéro de printemps (avec un « n » svp) de Idées Japon
:http://issuu.com/ideesjapon/docs/idees_japon_pritemps_2015_ebook

Kioko 46 rue des Petits-Champs 2e tel: 0142 61 33 65

De l’art dans les rizières


Voici quelque chose que j’ai envie de voir au Japon depuis très longtemps, ce sont des rizières dans lesquelles on utilise différents plants de riz afin de recréer des oeuvres ou des personnages. Cela s’appelle du 田んぼアート « tombo art »  dans « tombo » on retrouve le kanji 田 qui veut dire champ.

ici d’après une estampe d’Utamaro en haut et ばいきんまん « baikin man » un personnage de Anpanman en bas.

SANYO DIGITAL CAMERA

c’est depuis une plateforme d’observation que l’on peut admirer ces oeuvres éphémères à Oshu city dans la préfecture de Iwate.

Si vous cherchez sur internet  mettez « 田んぼアート » et vous aurez plein de résultats.

Cocorico voici Napoléon:

riz3

 

 

 

source: http://www7b.biglobe.ne.jp/~aterui/info_tanboart.html

riz4

Vous imaginez les paysans français faire ça dans les champs de blé ???

La canette mystère. C’est pour qui le bon sake ???


J’imagine la scène: un gaijin innocent se rend dans le supermarché le plus proche et avise des canettes sans doute remplies de sake (ben oui les dessins d’épis de riz dessus c’est rigolo) . Il ne fait pas trop attention, paie et rentre tranquillement chez lui. Peut-être ouvre-il (ou elle) directement une canette en rentrant à la maison…

Mais au Japon une canette peut cacher …

  du riz !   What did you expect ??!!

Ce riz en canette fait en fait partie des packs à avoir chez soi en cas d’urgence, elles résistent aux chocs et à l’eau (vous aussi vous vous demandiez pourquoi il lavait la canette avant -très propres ces japonais – et à quoi servait les coups de marteaux) .C’est ce qu’on appelle le emergency rice !

shunmai-shinkan-emergency-rice-can-japan-earthquake-food-1

Je suis sûre que certains d’entre vous meurent d’envie de faire de petites blagues ^^

source: http://www.japantrendshop.com/emergency-rice-in-can-shunmai-shinkan-set-p-1642.html

Manger du riz potentiellement radioactif:les seniors japonais sont-ils volontaires?


lire l’article du http://www.japantimes.co.jp/text/nn20120320a9.html

Un senior japonais vient de lancer une campagne afin d’inciter les japonais âgés à manger du riz produit dans la préfecture de Fukushima afin d’aider les fermiers locaux.

Des rumeurs selon lesquelles leurs récoltes sont radioactives vont en effet bon train et cette action permettrait que ce riz ne soit pas consommé par des plus jeunes, plus fragiles.  Les personnes âgées seraient réputées moins sensibles aux radiations (ou peut être qu’on se fout plus du fait qu’ils risquent de mourir???)

« The elderly must eat Fukushima rice, » Hino resident Hidekazu Hirai, 68, told The Japan Times on Monday. 

Mr Hirai invite les seniors à participer sur Facebook et Mixi en commandant ce riz.

« I just want to make sure people know I am not doing this for business purposes, but as a volunteer. I am not making money, » said Hirai, who has visited Iwaki, Fukushima, to remove debris as a volunteer eight times in the past year.

The orders handled by Hirai have amounted to 1,700 kg so far, he said. About 700 kg was bought by an elderly care facility in Tokyo, he said.

C’est bien peu comparé  aux  240.000 tonnes récoltées chaque année et normalement vendues en février. Cette année 40% de la récolte était encore invendue à cette période.

Autre information sympa: il n’y a pas de règle obligeant les restaurants et les gens qui vendent des bento à indiquer la provenance du riz qu’ils utilisent ce qui pourrait vouloir dire que des enfants pourraient en manger   (des femmes et des gens en bonne santé aussi même si -si j’ose dire- ce sont des personnes âgées)

Mr Hirai fait partie du Skilled Veterans Corps for Fukushima, un groupe de personnes « âgées » (même dans les 675 membres on trouve des gens âgés de 50 à 80 ans)  qui ont l’expérience du travail dans les centrales nucléaires et cette action a également pour but de faire travailler des personnes âgées dans la centrale de Fukushima, afin d’épargner les plus jeunes.

On retrouve l’esprit de sacrifice des japonais mais personnellement je n’aurais AUCUNE envie que mes parents (même s’ils avaient 100 ans… ce que leur souhaite) mangent du riz potentiellement radioactif pour épargner les plus jeunes… et vous ?

Rappel: Le riz ne peut être vendu au dessus de 500 becquerels par kilo