Archives du mot-clé nucléaire

Fukushima: ceux qui sont revenus!


Qu’est ce qui est pire? Entendre qu’être revenu habiter près de Fukushima est mieux que vivre dans un camp de réfugié bondé, après avoir été refoulé par sa propre famille? (re)découvrir que des milliers d’animaux de ferme sont morts de faim dans leur ferme? voir ces villes japonaises tellement familières mais vides, sans vie? Penser que des gens vivent seuls dans ces endroits.

Un reportage vraiment éclairant pour nous qui avons encore tellement confiance dans nos centrales.

Linda Pentz Gunter – 11th March 2016 Five years after the Fukushima nuclear disaster began to unfold, the searing psychological effects are still being felt among the 160,000 refugees who fle…

Source: The flight from Fukushima – and the grim return

La vie des travailleurs de Fukushima (en manga)


Sa vie à Fukushima, ou plutôt “Ichi-Efu” comme disent les ouvriers qui travaillent dans l’enceinte de la centrale nucléaire, c’est ce que montre un dessinateur de manga qui se fait appeler Kazuto Tatsuta.fukushima

Cet artiste a décidé de travailler dans la centrale de juin à décembre 2012. Dans son manga  1F: The Labor Diary Of Fukushima Dai-ichi Nuclear Power Plant (“Ichi-Efu”),il livre une vision unique de la façon dont les travailleurs assurent la routine de tous les jours.

Selon lui , c’était comme n’importe quel travail dans la construction car les radiations ne se voient pas et les travailleurs n’avaient pas vraiment conscience du danger. il a quand même été obligé de cesser son travail car il était en train de dépasser le niveau maximum de 20 millisieverts.

 

fuku2

 

 

 

 

 

fuku1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son 1er épisode a été publié dans le magazine Morning et les prochains épisodes seront publiés sous forme de livre dans les mois prochains.

 

fuku2

 

fuku3

fuku4

 

Vous pouvez lire le 1er chapitre, traduit en anglais, gratuitement ici:https://www.facebook.com/ichiefu/posts/1415129962074416

Les 4 premières pages ont été publiées ici:http://japandailypress.com/former-fukushima-worker-depicts-life-inside-crippled-nuclear-plant-in-manga-2646389/#

Fukushima et ses mascottes


Le Japon est le pays des mascottes et on en trouve pour représenter toutes sortes de choses. C’était donc prévisible que le désastre que continue d’être la situation à Fukushima n’empêche pas certains de lancer des mascottes, soit pour tenter de redorer le blason de la région, soit pour expliquer aux enfants les consignes à suivre.

Ta daaaaa dite bonjour à Fukuppy, une mascotte sortie de l’esprit tordu de quelqu’un pour représenter les industries de la région!

Image en tout cas ils ont bien réussi leur message de promo: “People around me say that I’m a little bit stupid » (mais noooooooon, par contre je n’en dirais pas autant du créateur de cette mascotte).

Leur site (en japonais) http://www.fukusima.co.jp/character/index.html

Une autre mascotte peut-être un peu plus utile, quoique est Kibitan

Image

Kibitan est la mascotte qui explique aux enfants de ne pas jouer dans les flaques radioactives et de bien se laver les mains en rentrant (ce qui est super utile vos en conviendrez)

Bref en voyant ça je me dis que je suis bien contente que Tokyo ait obtenu les jeux olympiques parce qu’il reste encore du travail pour faire venir des touristes. On espère juste que de l’argent sera mis dans des travaux un peu plus réalistes de déblaiement des déchets et autres retraitement et moins dans des trucs kawaii…

source: http://japandailypress.com/fukushima-industries-unfortunately-named-mascot-fukuppy-causes-stir-1537795/

 

Nakazawa Keiji, l’auteur de Gen d’Hiroshima s’est éteint


Nakazawa Keiji qui était l’auteur de Gen d’Hiroshima (はだしのゲン-hadashi no Gen- Gen aux pieds nus dans son titre original). Un manga autobiographique sur la guerre et la bombe atomique est décédé le 19 décembre 2012.

gen1

Ce manga décrit la vie de la famille Nakaoka à Hiroshima quelques jours avant puis après le bombardement  atomique du 6 août 1945 en s’inspirant de sa vie puisque Nakazawa Keiji avait 16 ans à l’époque. Lorsque les Américains larguent la 1ère bombe atomique sur Hiroshima faisant 140 000 morts, son père son frère et ses soeurs mourront. Sa mère irradiée mourra vingt ans plus tard.

Un article du Monde.fr rappelle que son oeuvre est considérée comme un témoignage historique sur Hiroshima mais également sur la société japonaise pendant et après la guerre.  » il interroge aussi sur la responsabilité du Japon, montrant comment lui et sa famille étaient persécutés, traités « d’anti-citoyens » parce que son père était opposé à la guerre. »

Ce que ne mentionne pas Le Monde c’est que s’il critique vivement l’impérialisme et l’aveuglement des militaires, des entreprises et de l’empereur qui ont conduit à la guerre, il s’attaque également à l’occupation américaine : étudiant comme des cobayes les victimes de la bombe, censurant les informations au sujet des conséquences de l’explosion…

Nakazawa souhaitaient que les jeunes lisent Gen d’Hiroshima « et qu’ils réfléchissent à l’horreur de la guerre et de la bombe atomique »

« Les armes atomiques sont effrayantes, je dois absolument faire tout mon possible pour que la terre en soit débarrassée », insistait-il.

  

gen

 

 

 son oeuvre avait également été adaptée en animé.

source : http://www.lemonde.fr/japon/article/2012/12/25/mort-de-l-auteur-du-manga-gen-d-hiroshima-sur-la-bombe-a_1810121_1492975.html

Au Japon le kawaii est un business


http://www.japantoday.com/category/business/view/japans-pursuit-of-cute-spawns-30-bln-industry?utm_campaign=jt_newsletter&utm_medium=email&utm_source=jt_newsletter_2012-07-06_PM

Un article intéressant de Japan Today sur l’addiction des japonais (et pas seulement des japonaises) de tous âges pour le kawaii. Le kawaii (« kawaii !!!! » à crier avec une voix perçante) c’est tout ce qui est « mignon« . Au Japon c’est devenu une force économique: les grandes entreprises, les services comme la police, les municipalités, les grandes campagnes d’information, toutes utilisent des personnages pour les représenter.

Vous ne le saviez peut-être pas mais même TEPCO avait sa mascotte; Denko-chan, une petite fille avec une queue de cheval qui a représenté la compagnie pendant 20 ans et dont a popularité n’a pas survécu à Fukushima. 
Tepco a utilisé Denkochan dans plusieurs campagnes par ex ici pour vanter une meilleure utilisation du réfrigérateur ou de la climatisation!

Pour réduire ses coûts (face aux remboursements que Tepco doit assurer aux japonais touchés par Fukushima) Tepco a interrompu sa collaboration avec le dessinateur de Kenko chan http://blogs.wsj.com/japanrealtime/2012/03/15/sayonara-denko-chan-tepco-unplugs-cartoon-mascot/

(je vous rappelle l’article sur Pluto kun l’époque où le nucléaire aussi était kawaii!!)

En dehors de Kitty chan et de Pikachu (et si vous ne savez pas de quoi je parle vous vivez dans une cave et n’avez pas d’enfants) d’autres personnages sont par exemple Meron kuma (« meron » = melon / « kuma » = ours) un mélange incroyable qui représente Yubari à Hokkaido célèbre pour ses melons et ses ours sauvages, Kumamon, la mascotte ours de Kumamoto, j’en passe et des meilleures.

 C’est Kumamon qui a gagné en 2011

Pour certaines villes créer un personnage est une façon d’attirer le public car même des adultes ont un engouements pour ces personnages et vont en pélerinage sur les sites représentant leur personnage préféré (comme le musée Doraemon dont je parle dans un autre article).

Inutile, infantile ? Peut-être, mais refuseriez vous un marché  estimé à  2,389.5 milliards de yen ($30 billion) pour l’année 2011, en baisse de  1,7 % par rapport à l’année précédente? Oui ah bon, notre économie marche si bien que ça ? ^^.

J’ai trouvé plein d’infos dans cet article pour compéter celui de Japan Today: http://smt.blogs.com/mari_diary/2006/04/yuru_chara.html. Elle liste les yuru chara par régions ce que je n’aurais pas eu la patience de faire donc lisez jusqu’à la fin et il y a pleins de liens sur lesquels cliquer.

Les liens pour les yuru chara (yurui character donc « loose characters » ce qui en nous aide pas pour la traduction française)

Le site hallucinant de Pichon kun (pour Daikin) à voir !!!!  http://www.daikin.co.jp/pichon/

la page de Kumamon  http://kumamon-official.jp/

La préfecture de Shiga a crée Watan: http://www.pref.shiga.jp/multilingual/english/about/mascot2.html

Même le ministère de la justice en a un j’hallucine ^^ http://www.moj.go.jp/JINKEN/jinken84.html mamoru kun (de « mamoru » protéger) et Ayumi chan.

Plus récemment bien sûr avec le Tokyo Sky Tree: Oshinari-kun.

http://translate.google.com/translate?js=n&prev=_t&hl=en&ie=UTF-8&layout=2&eotf=1&sl=ja&tl=en&u=http://oshinari.jp/%3Fcat%3D75

http://www.tokyotower.co.jp/english/ ici c’est noppon !

Cet été je vois des Kumamon PARTOUT il a même fait une collaboration avec Hello Kitty c’est vous dire ^^.

http://page13.auctions.yahoo.co.jp/jp/auction/r92944821

Témoignage de Kokoro Fujinami, 15 ans et chanteuse japonaise


Je trouve qu’elle a un discours politique qu’on souhaiterais entendre chez certains de nos hommes et femmes au pouvoir! Je complèterais avec cet article http://www.tokyotimes.com/2012/fukushima-crisis-caused-by-typical-japanese-obedience-panel-says/ qui explique que les traits de caractère typiques des japonais comme l’obéissance (aveugle) aux règles et aux supérieurs a également joué dans cette catastrophe.

 

leblogdejeudi: le nucléaire tue l'avenir, rendez-nous notre vie!

Discours prononcé par Mlle Kokoro Fujinami lors d’un rassemblement anti-nuke au parc Yoyogi à Tokyo le 11 Février 2012, où environ 12.000 personnes ont participé.

Kokoro Fujinami, 15 ans, est une chanteuse japonaise, personnalité de la télévision et auteur, qui a joué un rôle actif dans le mouvement anti-nucléaire depuis le 11.03. Pour en savoir plus, voir : http://youtu.be/IRra9bqolO8

Information publiée le 3 mars 2012 par kna60

Voir l’article original

Au Japon il y aura bientôt autre chose que le nucléaire!


Récemment je suis allée à une conférence sur le Japon et j’ai posé la question qui me taraude depuis Fukushima: « pourquoi est ce que le Japon n’a pas développé l’hydrolien (comme l’éolien mais sous l’eau) pour profiter des vagues qui peuvent produire de l’énergie et la biomasse (vue la chaleur les algues se développeraient facilement) ? Il ne savait pas non plus.

On parle beaucoup du redémarrage de la centrale de Oi dans le Kansai mais récemment il y a eu d’autres nouvelles plus réjouissantes sur la mise en place d’autres centrales non nucléaires celles la!

L’éolien: Le 1er parc d’éolienne offshore sera situé le long de la côte de Chosgi à l’est de Tokyo et commencera à produire de l’électricité en janvier de l’année prochaine.  C’est un projet commun de l’opérateur TEPCO Tokyo Electric Power et  NEDO ( New Energy and Industrial Technology Development Organization) qui devrait produire 2,4 megawatt.

 Oui c’est moche mais je préfère encore ça à une centrale nucléaire!

Un autre projet existe le long des côtes de Kitakyushu au sud ouest du Japon et pourrait commencer à produire en mai 2013.

Une nouvelle loi qui oblige les entreprises à acheter des énergies renouvelables à un prix fixe a commencé à être appliqué la semaine dernière afin d’aider les énergies « propres » au Japon.

(j’ai traduit « utilities » par « entreprises » car dans l’article c’était un peu obscur)  http://www.tokyotimes.co.jp/2012/japan-prepares-its-first-offshore-wind-farm/

 

Le solaire: dimanche 1er juillet 2012 a été inauguré le plus grand projet solaire de la préfecture de Kyoto. 

Ce projet est commun au groupe SB Energy Corp. (SoftBank) et le group Kyocera (qui fait des appareils photos vraiment supers). Une 2e unité devrait débuter la production en septembre et chacun devrait produire  2.1 megawatts. Les deux devraient permettre d’approvisionner environ  1,000 ménages.

Inquiétudes sur le réacteur 4 de Fukushima


 Cette vidéo je l’ai trouvée ici: http://leblogdejeudi.wordpress.com/2012/03/10/expert-met-en-garde-les-fuites-deau-de-lunite-4-sfp-signifiera-la-fin/

mais je trouvais dommage qu’il n’y ait pas assez d’information donc je la reprends pour la commenter un peu.
 Cliquez sur CC pour avoir les sous titre anglais (ça aide bien quand même surtout quand on n’a pas le vocab du nucléaire en japonais)

Comme indiqué par celui qui l’a mise sur You Tube cette vidéo provient d’un programme télé qui s’appelle « Morning Bird » daté 8 mars 2012.

Le journaliste  Toru Tamakawa interviewe un expert du nuclaire le docteur Hiroaki Koide, (Research Associate at the Research Reactor Institute of Kyoto University) qu’on voit souvent à la télévision française en ce moment dans les programmes sur Fukushima.

Je n’ai pas repris le titre un peu trop accrocheur surtout sur « la fin oshimai » mais on voit bien que la piscine qui contient les 1500 barres de combustible peut se mettre à fuir en cas de séisme et que dans ce cas là la région de Tokyo ne serait pas épargnée. Perso vu l’état des murs j’aurais plus peur qu’ils s’effondrent entièrement et que les barres de combustibles se retrouvent totalement à l’air libre.

Ensuite, vu l’état des murs et du toit, on ne peut plus transférer les barres dans une autre piscine puisque la grue qui les soulève en dehors de la piscine (dans un container rempli d’eau) n’est plus en état. Il faudra donc nettoyer les débris tombés dans la piscine, installer une autre grue et soulever le container rempli de barres de combustible … ce qui pourrait prendre des années.

Au mieux TEPCO envisage de commencer à récupérer les barres de combustibles de l’unité 4 en DECEMBRE (au début il dit janvier puis il se reprend en fin de vidéo) de l’année prochaine au plus tôt.

Comme le dit le journaliste, vu l’état des murs, même un tremblement de terre moyen ferait des dégâts. Et ils envisagent de recommencer à utiliser la centrale (on se demande bien comment vu l’état des différents réacteurs).

Comme le fait remarquer un autre journaliste alors que l’opposition devrait faire quelque chose, en fait il y a dans l’opposition aussi des gens qui ont intérêt à favoriser le nucléaire. Le tout ce n’est pas de consulter « les populations locales concernées » puisque c’est tout le Japon qui va se retrouver concerné par une possible fuite et devrait donc pouvoir s’exprimer!

Bref on reste suspendu à un prochain tremblement de terre qui pourrait toucher la région, et je ne parle même pas du BIG ONE.

Pour ceux qui sont peu familiarisés avec les journaux du matin à la télé japonaise, vous êtes peut-être un peu surpris par la présentation très « dessin animé » avec des stickers qu’on décolle et des petits dessins pour un sujet aussi important. La télé japonaise parle des sujets même sérieux de façon un peu « enfantine » je trouve mais là on voit bien l’inquiétude et même l’opposition qui montre aux décisions de certains membre de la diète.

Je complèterai avec un peu de vocab en jap plus tard parcequ’on va vite s’habituer à des mots nouveaux!!!!

Je vais passer 10 jours à Tokyo cet été et je suivrai avec attention le débat sur place donc j’ai du vocab à apprendre

Combien de réacteurs encore en activité au Japon?


Le réacteur N° 3 de la centrale de Takahama,  Fukui , vient d’être arrêté pour inspection à minuit Lundi 20 février 2012. Il reste donc le réacteur n°6 de la centrale Kashiwazaki-Kariwa plant préfecture de Niigata  et le réacteur n° 3 à Tomari, Hokkaido encore en activité.

Ces 2 réacteurs devraient également être fermés pour une vérification de routine fin mars selon FujiTV.

 

Kansai Electric Power Co will shut down the No. 3 reactor at the Takahama nuclear plant in Fukui Prefecture for scheduled maintenance at midnight Monday.

The shutdown will leave Japan with only two nuclear reactors online—the No. 6 reactor at Tokyo Electric Power Co’s Kashiwazaki-Kariwa plant in Niigata Prefecture and the No. 3 reactor at Hokkaido Electric Power Co’s Tomari plant in Hokkaido. The Nuclear and Industrial Safety Agency says that both those reactors are due to be shut down for routine maintenance by late March, Fuji TV reported.

As a result of the continuing shutdowns, Kansai Electric has requested that households and businesses continue to take power-saving measures.

Meanwhile, the agency also issued the results of its analysis of data gathered during a recent stress test performed on the Oi nuclear power plant in Fukui Prefecture. The agency has confirmed the adequacy of the plant’s safety measures and has approved its reopening. The final decision will be made by the government in collaboration with local self-governing bodies, the agency said.

No reactors taken offline for routine maintenance nationwide have yet been restarted due to public safety fears since the March 11 earthquake and tsunami triggered reactor meltdowns and radiation leaks at Tokyo Electric Power Co’s Fukushima Daiichi power plant.