Archives du mot-clé manga

Tatsumi l’animé


 le trailer (j’adore la voix choisie pour le personnage de Tatsumi)

Ca y est ! Ce soir je suis allée voir Tatsumi. 1ère réactions:

-déjà j’ai été attérée par la débilité des parents qui ont emmené leur enfants voir cet animé, parceque pour la plupart des gens animé japonais veut dire Totoro ou Ghibli bien sûr!!!  Les deux sont sortis à des moments différents (dont un vraiment très tard après plusieurs scènes difficiles,, sexe violence, morts et j’en passe). Pas très réactifs la maman et le papa et pas du tout informés (quoique UGC devrait vérifier qui rentre dans la salle aussi).

-j’ai aimé la construction de la narration mais les scènes restent souvent assez glauques. Effectivement le gekiga ce n’est pas du Ghibli!

Les scènes alternent entre vie de Yoshihiro Tatsumi et scènes tirées de ses mangas et au début ce n’est pas forcément clair mais c’était assez réussi.

– On entends du Osaka ben et c’était assez  marrant.

Pourquoi Tatsumi ? A cause du mangaka japonais Yoshihiro Tatsumi. L’anime nous fait découvrir le Japon occupé de l’immédiat après-guerre et la passion du jeune Tatsumi pour la bande dessinée deviendra finalement le moyen d’aider sa famille dans le besoin.

On verra sa rencontre avec son idole Osamu Tezuka, le célèbre mangaka  (Qu’Allo Ciné compare à Disney ce qui me donne juste des idées de meurtre quand on sait que Le Roi Lion est pompé sur le manga de Osamu Tezuka mais bon ce n’est pas grave quand on écrit pour un public un peu inculte… qui ne connait pas Tezuka de nos jours ?!!)  .  Tatsumi va remettre en question le manga qui n’offre aux enfants que des scénarios et des dessins au contenu mièvre et sot. En 1957, il va inventer le terme gekiga (littéralement « images dramatiques »), développant ainsi une nouvelle forme de manga destinée à un public adulte.

Et c’est peut être pour ça qu’il y a un avertissement disant que certaines scènes peuvent heurter le jeune public quoiqu’en regardant les trailers c’est sans doute à cause des scènes montrant les effets de la bombe nucléaire au Japon.

Mais si voilà les vidéos. Une interview de Eric Khoo sur le making of  dans lequel on voit la technique utilisée pour ce qui est moins un animé q’une BD animée.

blague de forum


Surfant sur les forums dédiés au Japon j’ai parfois des discussions (oui on dit comme ça maintenant, plus engueulades mais discussions) mémorables avec des gens qui vous expliquent avec aplomb des choses complètement fausses ou comme c’est le cas ici qui vous demandent des conseils pour vous engueuler ensuite.

Ma 1ère c’était : » l’été au Japon il pleut tous les jours » et j’ai quand même réussi à faire dire à cette personne qu’elle n’était allée que 3 fois au Japon en juillet août (en juin c’est tsuyu alors c’est vrai qu’il pleut beaucoup) et qu’avec 3 fois on ne pouvait pas faire de vérité générale.

Mais là c’est le pompon et un gars bien sympa nous demande de l’aide pour sa création d’entreprise parcequ’il veut faire une école pendant un an pour monter sa boite. Donc on est plusieurs à lui faire remarquer qu’un an c’est peut être un peu juste pour connaître assez de japonais pour … euh… lire sa déclaration d’impôts ou remplir des formulaires administratifs en plus des habitudes japonaises dont il faut tenir compte.

La réponse me fait hurler de rire : « non mais j’ai l’habitude parceque je regarde beaucoup de manga alors je pense que je vais m’en sortir ». Voilà voilà.

Ah j’ai raté Les gouttes de Dieu façon « je crée mon entreprise en manga » ! (je vais le prendre à la Fnac)

Bien sûr ensuite on a eu droit au sempiternel: « vous n’aimez pas les jeunes »(mais j’suis jeune aussi moi, enfin presque et puis « jeune » n’est pas une excuse pour être idiot)  « je savais bien que sur ce forum on me tenterait de me décourager » « en France on n’est jamais encouragé y a que des vieux qui vous disent des choses pas gentilles ».

Et c’est ça nos futurs chefs d’entreprise ben on n’est pas encore sorti d’affaire !

« C’est vraiment trop injuste »

vampire japonais


La nuit d’Halloween approche alors je voulais partager avec vous ce petit bijou que j’ai découvert sur mon CD des musique de Osamu Tezuka. POur ceux qui ne connaitraient pas Tezuka est LE grand mangaka japonais … celui du Roi Léo (que Disney a copié avec le roi Lion), de Princesse Saphir (Ribon no Kishi), de Black Jack etc…

J’étais très surprise de découvrir cette vidéo qui mélange film et animé. Le manga original est de Tezuka. J’adore la chanson ! バンパイヤ Vampire

Un petit bonus Vampiresque pour ceux qui ne connaitraient pas Rosario to Vampire.

Les japonaises au travail . Manga et drama


Connaissez vous les OL ? Les Office Ladies …

Les OL c’est une catégorie de personnel de bureau et, au Japon, on ne sait pas toujours trop ce qu’elles font. En fait le système japonais est resté très machiste et les femmes font souvent des facs plus courtes et obtiennent des postes sans trop de responsabilités.. Le patron reste souvent un oyaji et les tâches des OL restent subalternes: faire et servir le thé (ha ça vous rappelle Amélie Nothomb non?), faires des photocopies etc…

Un manga bilingue japonais anglais traite des OL au bureau, c’est OL SHINKARON (OL進化論 ):Survival in the office de Akizuki Risu. 

On suit la vie ( la survie ??^^ ) au boulot de Jun, Minako, Reiko, and Hiromi.

Comme toutes les OL elles achètent des fringues de marque et n’ont plus d’argent pour manger ensuite, voyagent en Asie ou en Europe pour le shopping, échangent des faveurs au boulot (finir le travail d’une autre) contre des bonbons etc…

La nourriture, les relations avec le boss ou le petit copain, la drague entre collègues et les uniformes tiennent une place non négligeable.

C’est très amusant à lire même si ça fait froid dans le dos pour ce qui est de la vie de la femme japonaise au travail. Cela donne une vision assez intéressante de la vie japonaise au boulot.

Plus satirique et beaucoup plus caustique j’adore ce drama.  (ショムニ) est une série TV adaptée du manga éponyme de Gumi Yasuda (安田弘之 Yasuda Gumi). L’histoire tourne autour des employées du « the Office Ladies of General Affairs department 2 (Shomu ni, or GA-2) » d’une multinationale. GA-2 est en quelque sorte le placard (ils disent le cimetière) des employées, l’endroit où les OL vont quand elles ont fait une grosse boulette. Leur travail ? remplacer les rouleaux de papier toilette, changer les empoules, organiser les sorties entre employés.

Leur bureau est en fait une pièce servant au rangement située au sous sol. Elles sont à couteaux tirés avec les femmes qui travaillent à des postes plus « valorisés » qui ne sont pas toujours en fait plus contentes de leur sort.

Les profils des employées sont aussi très bizzares!

http://www.mysoju.com/japanese-drama/shomuni/

manga sur les sumo


Connaissez vous Okami san おかみさん ? C’est un manga sur le sport, sur les sumo plus particulièrement, qui raconte l’histoire d’une jeune femme qui devient manager d’une écurie de sumo (sumo stable). D’après ma lecture (et celle de Yoko san) elle est en fait la femme du manager mais bon… le terme okami san est souvent utilisé pour les directrices de ryokan…

Publié en japonais par Ichimaru de 1990 à 1999 il m’a fait craquer à cause de l’histoire qui montre les sumo un peu comme de gros nounours avec leurs histoires de coeurs, leur sentiment parfois d’être un peu inadaptés quand ils étaient à l’école etc… on est très loin des machines à performance.
Vu de France on a tendance à se moquer des sumotori mais le manga les montre autrement avec toute la grâce des mouvements.

bonne lecture

journée à Shibuya / Mandarake


Hier j’ai passe la journée à me perdre avec délices dans Shibuya. Tokyo change hyper vite et il y a plein de coins que je n’ai pas reconnus.
Il y a un MANDARAKE en sous sol donc attention en passant a bien repérer son entrée un peu gothique.
Pour ceux qui l’ignorent encore Mandarake est un concentré de mangas et goodies à faire craquer les adultes (et enfants) surtout ceux élevés aux Captain Harlock et autre Candy Candy. 
Mandarake vends non seulement des goodies japonais mais également des produits européens ou américains et on trouve parfois des soldes assez intéressantes.
Pas mal de boutiques Mandarake, Book1st ont ouvert des entrées troglodytes et on descend 4 étages en sous sol ça fait assez bizzare.

Le soir je suis allée au karaoke à Asakusa avec 2 françaises ( mais ça ne valait pas nos sorties avec Graz)

manga sur le vin :LES GOUTTES DE DIEU


LES GOUTTES DE DIEU
Titre intéressant et un peu cryptique non? C’est celui d’un manga de Tadashi Agi et Shu Okimoto publié en édition française chez Glénat et qui traite de ….. d’oenologie bien sûr!
C’est ma découverte du moment conseillée par le très sympathique propriétaire de Komikku, Sam.
Un manga qui traite du vin ce n’est pas banal! En tout cas c’est celui qui se vends le mieux chez Komikku, mieux que Naruto! Le public n’est, bien sûr, pas exactement le même.
J’ai commencé et, comme je suis une néophyte, j’apprends beaucoup de choses sur les grands vins. Le type de vin à décanter, les appellations etc …
A la fin du livre on trouve des pages supplémentaires consacrées au diférents cépages, aux classements des vins, à la décantation….
L’adresse de KOMIKKU: 61 rue des Petit Champs 75001 métro pyramides
Ils ont même une super section bento maintenant avec des accessoires sympas !!!!

drama: 山おんな壁おんな YAMA ONNA KABE ONNA


 400px-Yama-Onna-Kabe-Onna-banner

 

山おんな壁おんな

400px-Yama-Onna-Kabe-Onna-banner

Voici un drama que j’aime bien et qui est assez amusant. « Yama onna » la femme montagne et « Kabe onna » la femme mur (on parle de la taille de la poitrine bien sûr.)

Ca m’est déjà arrivé au Japon de voir que certains hommes étaient très occupés à diriger leurs téléphones portables dans ma direction, et bizzarement quand je les regardais ils arrêtaient tout de suite.

La fascination des japonais pour les poitrines généreuses se retrouve partout, dans les animés, dans les manga et … dans cette série.

Pas de vieux pervers ici mais des vendeuses d’un grand magasin. Celles du rayon fétiche des japonaises, le rayon des sacs européens de préférence.

On retrouve Itoh Misaki 伊東美咲 une actrice et mannequin de son vrai nom Anzai Tomoko. Elle est censée parler avec l’accent typique d’Aomori mais j’avoue que mon japonais n’est pas assez bon pour savoir si c’est vraiment du Aomoriben. En tout cas c’est un accent très prononcé. Elle joue  Kabe onna (la femme « mur » donc avec une toute petite poitrine) face à Yama onna (la femme pulpeuse… enfin autant que c’est possible pour une japonaise).

Dans ce rôle on trouve Fukada Kyoko. 深田恭子

 

 

 

 

 

 

 

 les liens entre les différents personnages

le japonais en manga


Je vous fait part de ma découverte : un super bouquin très solide niveau grammaire du japonais et avec un côté ludique… Le Japonais en Manga (moi j’ai le 2) de Marc Bernabé éditions Glénat.
 
Je n’ai pas pris le 1 mais le 2 explique plein de choses sur ka, ga, ni, de etc…. plus des tournures originales et des points de civilisation intéressants comme les insultes (on adore tous même si on ne peux jamais les utiliser) les niveaux de politesse (sonkeigo et kenjoogo) les dictons, les phrases à utiliser au restaurant ou dans les ryokans.
 
Les exemples mangas rendent le pavé de grammaire plus amusant (non en fait la grammaire est, je trouve, tellement bien expliqué que ça devient évident) et en plus il y a une page d’exercices corrigés à la fin.
 
 
Au travail …. benkyooshinasai!!!!
(tas de feignants)