Archives du mot-clé kimono

Amoureuse d’un kimono!


D’un yukata ou kimono d’été pour être plus exact.

J’envisage très sérieusement de m’habiller en kimono à mon retour du Japon! Regardez comme il est beau. Le col rayé est très moderne et contraste avec le kimono gris très chic avec son motif de Kingyo (poisson or en japonais, poisson rouge pour nous).

【琴子/Raison d’etre】雅な金魚のデニム着物/浴衣(レディース)   Je me disais: « tiens en regardant de près on dirait presque du jean avec ce liseré » quand j’ai vu le mot デニム (denim) .20 520 yen quand même, mais en amour on ne compte pas…. (si?)

Raison d’être fait de très jolies choses comme cette kanzashi (épinge à cheveux)

【琴子/Raison d’etre】鳥居かんざし(稲荷塗り)

pour les hommes également

source: https://vvstore.jp/i/vv_000000000156366/

Le haori Star Wars! (c’est quoi ces prix de folie)???


Je vous préviens de suite il est beau mais ultra cher, par contre je trouve que c’est une idée sympa de prendre un haori ( sorte de veste de kimono) et de refaire la doublure avec un tissu plus contemporain!

Star Wars Haori Japanese JacketStar Wars Haori Japanese JacketStar Wars Haori Japanese JacketStar Wars Haori Japanese JacketStar Wars Haori Japanese JacketStar Wars Haori Japanese Jacket

 642€ par contre c’est du délire!!!??? Pour du polyester et coton????
Ce que je vous recommande à la place c’est de garder l’idée et d’acheter un VRAI haori (en soie) et de coudre une doublure différente… ou de le faire faire par quelqu’un, ce sera toujours moins cher.

Le kimono bi-matière.


Autant vous le dire tout de suite tout vêtement qui comporte du velours et de la dentelle est irrésistible pour moi donc ce kimono ne pouvait que me plaire.

【NO.S PROJECT】「不惑の蝶」 浴衣・帯・帯締めセット 紫黒の刻

 ici ce n’est pas du velours ( je le réinterpréterais volontiers pour l’hiver pourtant) mais un tissu noir qui contraste bien avec la dentelle. J’aime moins la couleur du obi que je trouve trop neutre même si le plié est très joli.

source:

http://vvstore.jp/feature/detail/6063/?from=mainbanner

Kimonos de Jotaro Saito 2016


On aime les kimono ou les yukata mais on ne sait jamais quand ni comment les porter en hiver, dans un contexte européen et de façon moderne c’est pourquoi j’aime beaucoup ce défilé de Jotaro Saito (surtout le kimono violet du début et les manteaux portés sur les kimono)

En général j’adore les yukata pour hommes à cause de leurs motifs plus goths (chauve souris ou têtes de mort) mais rien que le fait pour une femme d’essayer un yukata pour homme stresse tellement dans les magasins que je n’ose pas (déjà quand je prends les zori pour hommes ça le choque alors ^^)

mes moments préférés:

4:24 une idée de manteau à porter avec un kimono et surtout la couleur du kimono, sublime

10:19 le noeud du obi et cette couleur c’est top

22:53 pas le obi mais le kimono

Ils ont défilé en partie sur de la musique française ^^ très très chic!

 

 

Porter un kimono à Tokyo… un nouveau service pour les étrangers


Porter un kimono (plutôt qu’un yukata, kimono d’été) est un art qui n’appartient pas au passé. Il est très fréquent de voir des japonaises en yukata l’été pour des festivals et en kimono pour des occasions diverses mais pour les étrangères que nous sommes c’est plus compliqué.

Entendons nous bien je parle du vrai kimono et pas de ce que les filles portent en ce moment à travers le monde, cet espèce de truc à fleurs en polyester

Le kimono peut être relativement cher à l’achat par rapport à un yukata alors pourquoi ne pas en louer un? Il y a un nouveau service de location de kimono pour les étrangers à Harajuku, Tokyo.

C’est l’ouverture du Tokyo Kawaii Museum à Harajuku qui a rendu possible la location de  kimonos aux motifs originaux comme des fruits ou des fleurs, des motifs qui ne sont pas habituels mais qui sont souvent préférés par les étrangères selon le designer de kimono Yumi Yamamoto.

Le musée du kawaii offre une vingtaine de kimonos d’été ou d’hiver et même quelques kimonos pour hommes au prix de 7000 yen pour 2 heures (+ les taxes). Vous pouvez déjà réserver sur le site internet.

N’oubliez pas votre passeport vous en aurez besoin pour réserver un kimono.

Mon avis: on voit plus de filles en yukata l’été à Kyoto donc je me sentirais plus à l’aise mais je pense qu’Harajuku qui est proche du sanctuaire du Meiji Jingu est un endroit agréable pour se promener en kimono. En 2h vous aurez le temps d’y aller et de revenir même si vous marcherez sans doute assez lentement.

Ils ne parlent pas de la caution que vous devrez sans doute laisser donc vérifiez combien vous devrez payer si vous salissez le kimono et combien vous coûterait le fait de dépasser les 2h. Si vous vous perdez par ex ^^

Bonne idée: pensez que les tailles de chaussures au Japon sont assez petites (36) alors pourquoi ne pas acheter des geta avant afin d’être sûre d’avoir le total look? 

http://www.tokyokawaiimusee.com/#!english/n1477
Tokyo Kwaii Musee
B0.5F-4 Laforet HARAJUKU
1-11-6 Jingumae, Shibuya-ku, Tokyo
Tel: 81-3-6434-7694

source: http://www.japantoday.com/category/arts-culture/view/new-rental-kimono-store-for-foreigners-opens-in-harajuku

Porter un kimono en n’étant pas japonais(e) est ce du racisme? / Is a gaijin wearing a kimono racist?


Suite à l’article dont j’avais parlé sur les réactions de certains américains d’origine asiatique (mais non japonais) lors de l’exposition de Boston qui proposait aux visiteurs de se faire prendre en photo devant le tableau de Claude Monet -La Japonaise- je suis tombée sur cet article très intéressant du Japan Times.

Je rappelais, qu’au Japon, le port du kimono, et du yukata en été, n’est pas du tout mal vu et au contraire il participe de ce « revival » (de cette remise à la mode) de ce vêtement.

Ce qui m’amuse dans la réaction des gens qui se décrivent comme « asian american » c’est qu’ils tombent dans le piège de la pensée occidentale, car c’est l’occident qui a fait du kimono un accessoire lié à la sensualité alors que toute femme qui a porté un yukata sait qu’avec le obi par dessus et les multiples accessoires (robe de dessous, ceintures pour le fermer, pinces ou large ceinture rigide pour que le obi soit bien à plat) on a une tenue parfaite qui ressemble plus au corset qu’à la danseuse de French cancan. L’image du kimono qui s’ouvre entièrement au moindre souffle de vent pour dévoiler la nudité en prend un coup!

Bref, en voulant dénoncer la pensée orientaliste, ces femmes la soutiennent puisqu’elles dénoncent une sensualité qui ne fait pas partie du simple vêtement qu’est le kimono mais qui est rajoutée par l’oeil occidental. C’est un peu comme si les asiatiques avaient sexualisé le T-shirt -après tout on est également toute nue sous son t-shirt et il se soulève facilement…. Du coup on pourrait reprocher à tout asiatique d’être raciste en portant un T shirt.

« But the reaction to the exhibition from Japan — where the decline in popularity of the kimono as a form of dress is a national concern — was one of puzzlement and sadness. Many Japanese commentators expressed regret that fewer people would get to experience wearing a kimono. »

De plus, elles ne réalisent pas que c’est la mort du kimono !!! En voulant le préserver elles risquent de le tuer. Le kimono n’a cessé de se renouveler en adoptant des formes et des imprimés modernes (tout récemment on montrait des kimono adoptant des motifs africains, est ce que c’est également du racisme? et venant de qui – des japonais qui porteraient ces kimonos ou de la femme noire qui était montrée le portant?). Le but pour les artisans japonais est tout le contraire de ces gens qui ont protesté, ils veulent que le kimono soit porté dans les défilés de mode à l’étranger, qu’on parle du kimono et qu’il soit porté, réadapté car comme ça il sera éternel…. Le limiter au asiatiques pour faire plaisir à une minorité (qui sans doute ne le portent même pas donc n’en achètent pas et ne font pas vivre les gens qui en produisent) c’est le laisser devenir porté par des personnes âgées et puis par plus personne.

[…] Hiromi Asai, a kimono designer who is running a Kickstarter campaign to raise $50,000 by July 31 to hold a show at New York Fashion Week next February to show that the kimono can be a modern form of dress that “is beyond cultural and ethnic boundaries.”

En anglais on dit « walk a mile in my shoes and you’ll understand » ici en portant le kimono on commence à mieux comprendre la pensée japonaise, on s’assoit autrement, on bouge autrement, on s’adapte au pays dans lequel on est. C’est l’inverse du racisme justement. Et certains créateurs japonais veulent faire du kimono un vêtement au delà ces frontières culturelles et ethniques.

Okazaki is also concerned that the industry will suffer if Americans are scared to wear kimono lest they are accused of being racist. “Absolutely no one (interviewed for the book) found Westerners wearing kimonos to be remotely offensive,” Okazaki tells The Japan Times. “(They) all gave me interviews because they wanted people overseas to share this culture.”

Plus royaliste que le roi hein?!!!

source:http://www.japantimes.co.jp/culture/2015/07/18/books/underneath-orientalist-kimono/

Autour du kimono: découvrons le blog La Chambres des Couleurs


Fans de kimonos bonjour!

J’avais envie de partager avec vous ce blog qu’on m’a recommandé: la chambre des couleurs.

La personne qui écrit ce blog réalise des quilts à partir de morceaux de kimonos et parle également du bleu d’indigo utilisé par les minorités chinoises, de l’histoire du kimono. Bref un blog à découvrir!

Merci à Marie Josée pour le lien ^^

http://chambredescouleurs.france-i.com/

La journée du kimono à Paris


Préparez vous pour la 2e journée du kimono organisée par l’association ParisKomatchi. Cette association crée par des japonais habitant à Paris après le séisme et tsunami de mars 2011 organise pour la 2e fois cet événement et reverse les sommes récoltées à des associations japonaises qui aident les victimes du tsunami.http://www.pariskomatchi.org/fr/

Venez donc le 7 juin de 14h à 18h à l’association Quartier Japon. L’entrée est libre (sur réservation) et de nombreuses activités sont organisées.

L’adresse: 35, rue de Clichy 75009

leur email pour réserver: pariskomatchi@gmail.com (Objet: « Réservation ») *Un code d’accès vous sera communiqué

Voici le programme!

> Essayage de yukata (participation : 5 €)

  • Nous vous habillons avec l’un de nos yukatas (kimono d’été en coton).
  • Venez avec votre appareil photo, nous pourrons vous photographier !

> Démonstration spéciale de Kimono (à partir de 15h30 – Durée : 40 mn environ)

  • Démonstration : comment porter le kimono pour les hommes
  • Explications en Français.

> Vente de Kimonos

  • Vente de Kimonos et d’accessoires d’occasion à petits prix.

> Vente d’objets japonais pour soutenir le Japon

  • Ventes de « Fûrin », la clochette japonaise emblématiquqe de l’été..

> Vente de gâteaux japonais

  • par LABO LOVE JAPON.

Transformer un yukata/kimono afin de le porter tous les jours (révision 2017)


Tous ceux et celles qui sont allés au Japon ont sans doute craqué pour un yukata ou un kimono qu’il soit neuf ou d’occasion.

Les yukata sont des kimono d’été portés en vêtement d’extérieur (je ne parle pas des yukata des love hotel ramenés, gros clin d’oeil à une copine, par certaines ou des yukata donnés par les ryokans) j’ai volontairement choisi de parler des yukata qu’on porte l’été pour les festivals. Le yukata est moins habillé que le kimono et il n’est pas en soie donc il est moins cher.

Yukata ou kimono on est souvent tombées amoureuses de leurs couleurs, des tissus mais une fois rentrée à la maison on a souvent du mal à les porter.

Porter un haori (un vêtement plus court porté sur le kimono un peu comme une veste) est relativement facile car ils sont plus courts. En plus, on peut facile « casser » le côté trop habillé du haori en le portant avec un jean… et maintenant c’est à la mode on ne passe plus pour une folle! (punaise 20 ans qu’on me regarde comme une tarée)

Mais le yukata, qui s’ouvre un peu trop facilement, (on n’a pas l’habitude de le porter et souvent on n’achète pas la robe de dessous ou les pinces que les japonaises utilisent pour obtenir un tombé parfait) et qui doit être replié pour l’adapter à votre taille ce n’est pas très pratique. En plus, si vous l’avez acheté aux puces, vous avez peut-être oublié d’acheter la ceinture qui va avec.

Cet article va donc s’intéresser aux différentes façons de transformer son yukata en vêtement de tous les jours ou bien d’utiliser le tissu pour en faire des objets à utiliser tous les jours.

Je commence volontairement par un yukata au tissu moins précieux car tailler dans un kimono requière une certaine dose de courage – on a trop peur de le massacrer!

Voici un de mes bébés -oui j’en ai plusieurs- trouvé chez UNIQLO au Japon.

kimono

Pour celles que cela intéresse Uniqlo au Japon fait des yukatas très jolis à des prix tout à fait abordables et les vends avec une planche détaillée pour bien le porter. Même si la marque est arrivée en France il n’y a pas de public pour les yukatas donc on n’en trouve pas chez nous.

J’ai adoré son motif de papillons et j’hésitais à en faire une veste ou une tunique/robe. Comme il est très coloré je ne voulais pas que cela fasse trop voyant. J’avais d’abord trouvé cette idée de veste http://lifessweetessentials.com/yukata-off-to-a-good-start/ mais ça faisait très gothic lolita. Puis je me suis dit que j’allais faire un petit tour chez Etsy pour voir les réalisations des autres.

Conclusion: je l’ai raccourci et j’ai repris les manches mais le problème est que le tissu des yukata est souvent assez « raide » donc le tombé n’est pas top. Pour l’instant je ne l’ai pas porté… je le garde dans un coin pour le reprendre.

http://www.etsy.com/fr/search?q=yukata&ship_to=FR et je suis plus tombée sur des bagues en chirimen (très jolies donc à faire soi-même plus tard) Je suis aussi tombée sur le site de Immortal Geisha (en anglais) où l’on parle nettoyage et projets autour des kimonos et yukatas: http://www.immortalgeisha.com/ig_bb/viewforum.php?f=60 surtout dans la partie « altering wafuku into western clothes ».  Bref si vous cherchez sur internet il vaut mieux taper KIMONO REMAKE pour obtenir des résultats. 

 Les idées que j’adore: Haruku ballet flats by Hetty Rose - made from vintage Kimono fabricshttp://fr.pinterest.com/kesarankimono/kimono-remake/ Plus facile à faire Kimono Vintage Fabric Pendant http://fr.pinterest.com/pin/450360031456822794/ On trouve pas mal de livre en japonais sur le sujet Kimono Remake All Year Round  - Japanese Sewing Pattern Book for Women - B914 vous pouvez taper en japonais: きものリメイク (kimono remake)

AVANT que vous commenciez à faire votre shopping un détail CRUCIAL que je n’ai vraiment compris que l’année dernière et qui change tout.

J’avais feuilleté le Kimono Remake avant de l’acheter et j’avais cru voir que les modèles étaient fabriqués à partie de yukata. EN FAIT NON ILS SONT SOUVENT FABRIQUES A PARTIR D’UN KIMONO!!!!

Dans les 1ères pages ont montrait la façon de déassembler un yukata et un kimono mais, en regardant attentivement les modèles que je voulais faire, je me suis rendue compte qu’ils étaient TOUS faits à partir d’un kimono car celui ci est constitué de bandes plus larges que le yukata.

Donc je n’ai rien pu coudre l’année dernière (2016) et j’étais verte!!! Je ne voulais pas sacrifier un de mes précieux haoris et , de toute façon, le modèle demandait de partir d’un yukata donc la longueur n’allait pas.

Donc, cette année je pars avec la feuille exacte du modèle que je veux faire ce qui me permettra également de choisir la couleur ou le motif, car lorsqu’on va dé-assembler les morceaux du kimonos c’est plus joli si certains motifs sont mis en avant.

Ce site liste tous les blogs consacrés au Kimono remake (en japonais) il suffit de regarder les images pour se donner des idées. http://fashion.blogmura.com/kimono_remake

Mon préféré même si le style des japonaises ne correspond pas toujours à ce que l’on veut : http://harico.exblog.jp/

J’aime beaucoup les réalisations de ce blog! http://blogs.dion.ne.jp/mimosadoll/archives/cat_212170-1.html Avec les chutes bien sûr un petit sac

Il est su-bli-me!!! je l’ai trouvé ici http://ct6.jp/SHOP/remake_1.html

Des sites intéressants Ici:http://blackcabbit.wordpress.com/2011/09/19/kimono-dress/ La transformation expliquée pas à pas (tuto et mesures inclues) d’un kimono en magnifique robe.

Un livre qui me plait beaucoup Remake Your Kimono into Dresses - Japanese Craft Book

Et si comme moi vous êtes tombée amoureuse des obi les ceintures de kimono vous pouvez les réutiliser en sac comme ici:https://www.etsy.com/listing/161208473/japanese-obi-over-size-hobo-bag-red-neon?ref=related-2

Japanese Obi Over Size Hobo Bag - Red / Neon Green

 

 

J’adoooore tout, je suis déjà toute excitée à l’idée de me mettre à réaliser des choses, avec de l’aide car mon niveau en couture est très limité hélas.

Et vous? Avez vous déjà réalisé des vêtements ou accessoires à partir de tissu de kimono ou yukata
 

Rencontre avec la styliste Mamoru Ishihara grâce à l’association Jipango.


Aujourd’hui j’ai pu participer à un atelier « Kimono Remake » grâce à l’association Jipango qui avait invité la styliste japonaise Mamoru Ishihara à nous parler de techniques afin de transformer nos kimonos en vêtements de tous les jours et accessoires japonais mais plus adaptés à notre mode de vie occidental… j’adore les yukata mais les porter à Paris ce n’est pas possible donc j’avais emporté un de mes achats (chez Uniqlo au Japon) pour avoir l’avis de la styliste.

Mme Ishihara est originaire de Tokushima (Shikoku) une région qui est réputée pour les plantations d’Awai-Ai, le bleu indigo et a enseigné à l’école de mode Bunka Fukuso à Tokyo.Depuis sa retraite elle partage son talent et son expérience avec nous aussi en France puisqu’elle vient plusieurs fois par an à Paris pour des ateliers et des défilés.

Teinture  indigo, uchikake (kimono de mariés richement brodé et très coloré), washifu ( utilisation du papier japonais « washi » dans la création de vêtements) toutes ces techniques sont utilisées pour réaliser des vêtements et des accessoires.Image

Pendant cet atelier nous avons appris comment utiliser des morceaux de kimono notamment lorsque l’on coupe les manches par exemple afin de créer sacs, écharpes et autres bourses.

Image

A gauche Mamoru san et à droite Naoko san de l’association Jipango et devant mon yukata- avec les papillons-qui sera bientôt, je l’espère, une jolie veste.

Image

 

Comment réaliser des sacs et les décorer avec du tissu!

le site de l’association Jipango: http://www.jipango.com/

L’association Jipango organise des ateliers pour faire découvrir la culture japonaise à Paris et publie le magazine Idées Japon que vous pouvez trouver dans les épiceries japonaises donc un grand merci à Naoko san pour avoir organisé cet atelier.