Archives du mot-clé jardin

Cultivons du wasabi!


Savez vous que la pâte verte que vous mangez avec vos sushi dans les restaurants japonais ne contient très souvent PAS de vrai wasabi?Wasabi Japonais (Wasabia japonica) Plant

Le wasabi est une racine qui se râpait autrefois sur une peau de requin mais frais au Japon il peut valoir très cher. En France les tubes ne wasabi  contiennent le plus souvent une sorte de raifort.Le Wasabi Japonais (Wasabia japonica), également appelé « Raifort du Japon » est une plante vivace et originale de la famille des Brassicacées, originaire du Japon. Le Wasabi ne pousse spontanément qu’au Japon et dans l’île de Sakhaline.

Selon le site Alsacegarden.com le Wasabi nécessite un sol légèrement acide, bien drainant et riche en matières organiques pour sa culture. Dans son milieu naturel, le Wasabi pousse dans des endroits relativement humide, voire même semi-aquatique, toutefois éviter les excès d’arrosage (risque de moisissure des racines). Exposition mi-ombragée.

On peut le trouver en petits godets

A vos pelles et petits pots!

sources: http://www.alsagarden.com/fr/359-wasabia-japonica-wasabi-plant-.html

https://twitter.com/search?q=%23WasabiaJaponica&src=hash

 

Faire des kokedamas soi-même!


Ce dimanche je suis allée au Salon Fantastique et j’ai pu suivre une démonstration de kokedama avec l’association Asuka. Le kokedama, comme son nom l’indique « koke » =mousse et « tama » boule est une boule en mousse, soit élégamment posée sur un petit plat, soit pendu en hauteur.

IMG_3244 le kokedama une fois terminé.

C’était difficile de prendre des photos en même temps que je suivais les explications et réalisait la boule de mousse mais voici en gros les étapes.

  1. prendre de la mousse en tapis. Si elle est trop épaisse enlever un peu de racines et les petits aiguilles de pin.
  2. la poser dans un récipient rond (un peu comme une gamelle pour chien en plus petit) et bien tasser
  3. mettre dedans une cuillère de produit pour bonzaï
  4. poser la plante après avoir bien tassé
  5. mettre un peu de terreau tout autour de la plante
  6. refermer la mousse juste au niveau de la plante

une fois refermé vous prenez le plastique et vous formez une boule que vous allez ensuite faire tenir avec un fil- -en enlevant le plastique bien sûr- (le fil est comme un fil de couture donc assez fin pour qu’on ne le voit pas). Comme disait la prof  » on fait des onigiris ».

A ce moment vous pouvez finir la boule de mousse en faisant rentrer les petits morceau marrons dans la boule avec une petite pique.

Pour l’arroser il suffit de le plonger dans l’eau. Si le kokedama est sec la boule va flotter, retirer le quand elle a coulé et que les bulles ont fini de s’échapper .

Faire ses kokedama


Je suis tombée sur ce site très bien fait qui vous explique comment réaliser  vous même des kokedama littéralement « boules de mousse » (« koke » mousse et « tama » qui devient « dama » quand il est placé en deuxième partie de mot qui veut dire boule)

le matériel: Des ciseaux, de la ficelle, du fil de nylon, du fil de fer, de la mousse végétale plate 20 x 20 cm, du terreau, un petit cube de mousse florale, une mini Fougère, un mini Rhipsalis et un mini Cyperus (plante ombrelle).

http://www.maplantemonbonheur.fr/cr%C3%A9er-r%C3%A9alisez-votre-propre-kokedama

Say « Hello » to my shiso / Dites « bonjour » à mon shiso


shiso1Bienvenue à ce nouvel arrivant dans mon jardin!!!

C’est un plant de shiso vert, une plante dont je vous ai déjà parlé car on l’utilise dans la cuisine japonaise, sur les yakitori de poulet, dans les tempura ou dans la liqueur de prune (l’umeshuuuuuuuuuuuuu).

Il y a quelques années j’avais acheté des graines au Japon mais elles n’avaient pas poussées alors je suis tombée en extase devant ce plant vendu juste à côté de chez moi.

Le shiso ou Perilla frutescens peut être vert ou rouge/violet d’où son nom chinois qui veut dire « plante violette qui fait revivre », je suis plutôt en mi ombre alors on m’a recommandé le vert. On verra s’il s’acclimate bien.

On peut donc manger les feuilles ou les faire infuser dans la liqueur de prune. Il n’aime pas trop le froid on m’a recommandé de le planter dans son pot afin de le rentrer pendant l’hiver (et vu le temps qu’il fait en ce moment c’est presque l’hier au printemps)

shiso cela donne ça Description de cette image, également commentée ci-après

Découvrons les Kokedama


Une boule de mousse verte gracieusement posée sur un meuble ou suspendue au bout d’une branche voici le kokedama 苔玉 (de 苔 « koke » mousse et 玉 « tama » -qui devient « dama » en 2e position boule, sphère). Cela fait partie des choses que je rêve de ramener du Japon mais qui est compliqué non pas à trouver mais surtout à rapporter donc le fait qu’il y en ait en France est une super nouvelle mais on peut également les faire soi-même comme l’explique ce site: http://art-du-kokedama.fr/ (J’en profite pour glisser à certains qu’un atelier kokedama ferait un super cadeau d’anniversaire).

Ils ont également un blog http://art-du-kokedama.fr/blog/

Les kokedama sont des créations récentes même au Japon on les voit apparaître dans les années 90.

Une autre boutique, à Paris http://www.aquaphyte.com/

Aquaphyte: 

157, Boulevard Malesherbes à Paris 17ème

Tél. : 0156 797 566

Ouverture du mardi au vendredi de 11h00 à 14h00 et de 15h00 à 19h00, le samedi de 11h00 à 20h00. Lundi sur rendez-vous.

On peut créer des kokedama avec toutes sortes de plantes, en général elles sont vertes mais on en trouve avec des plantes fleuries, des suspendues au bout d’un lien ou des posées tout simplement sur un support.

 

 cette image de http://randomgardening.blogspot.fr/2012/11/kokedama-moss-balls.html Vous trouverez en bas de page des tutos en anglais.

Bon jardinage! Bonne création!

C’est le moment d’aller au jardin Albert Khan (jardin japonais inside)


Oui il fait beau et une grande partie des fleurs sont écloses comme les camélias, les azalées (la montagne d’azalées est tout simplement magnifique), les iris…. Arrivez bien avant 16 sinon vous ferez une queue de dingue mais j’y suis allée samedi vers 14h et ça allait. Bonne visite.

http://albert-kahn.hauts-de-seine.net/

Ils ont installé des bonzais en plein milieu de l’étang c’est superbe.Image

Image

 

Image

Image

Image

Image

Image

Image

 

 

Le parfum de l’automne à Kyoto.


image

Depuis mon arrivée je traque la source d’un parfum entêtant qui flotte dans L’air . J’ai d’abord cru le sentir après avoir croisé des japonaises et ca sentait comme cette odeur poudrée qu’ont les dames élégantes.Puis je le sentait partout et c’était comme si toutes les rues venaient d’être nettoyées. Je me disais que les rue de Kyoto étaient vraiment très propres. En fait cette odeur est celle des fleurs du Kinmokusei un arbre à fleurs oranges ou blanches dit aussi Osmanthus fragrans.
Son odeur de propre explique pourquoi pour mon amie Tomomi c’est une odeur associée. ..aux toilettes donc elle aime moins…un peu comme si on associait la lavande au produit pour le linge.