Archives du mot-clé japonaises

Marshmallow girls et cosplay: enfin des tailles au dessus du L pour le cosplay


b417e50c Oui les industriels japonais réalisent enfin que toutes les japonaises ne rentrent pas dans la taille S ou dans les tailles uniques. Au Japon les tailles sont plutôt mini (trouver un soutien george en 95C s’apparente à la quête du graal car on trouve surtout du 75 bien rembourré) mais, avec la mode des marshmallow girls, les fabricants commencent à sortir des tailles au dessus du L. (sachant que le L japonais est le M US)

chubbygirls4 que veut dire le nom du magazine on ne sait pas mais ça change – et en France aussi ça nous ferait des vacances de voir des filles potelées ou plus en 1ère page!

Les marshmallow girls c’est comme ça qu’on appelle les filles bien au dessus de la taille L et elles ont maintenant leur magazine et leurs lignes de vêtement DONC on peut en profiter aussi nous les européennes.

Witch Maragret

Voici par exemple une ligne de tenues de cosplay par l’entreprise JiG Paradise et intitulée “Marshmallow Girls Series.” même si elle ne comprend pour l’instant que 4 tenues: Le Petit Chaperon Rouge, Alice, “Witch Maragret,” et Blanche Neige.

On appelle cette taille le 4L (le XXL américain), buste 110 cm, taille 95 cm  au lieu de 88 cm (buste) et 70 cm (taille) d’habitude.

Bien sûr ils sont un peu plus chers, comptez  9504 yen au lieu de 5,000 yen en général…. plus de tissu bien sûr ou production moins importante (ou énorme marge je vous laisse seuls juges)

On attends Halloween avec impatience ^^

source:http://www.japantoday.com/category/arts-culture/view/marshmallow-girls-want-to-cosplay-too

http://en.rocketnews24.com/2013/12/19/dont-call-them-fat-call-them-marshmallow-girls/

Les japonaises au travail . Manga et drama


Connaissez vous les OL ? Les Office Ladies …

Les OL c’est une catégorie de personnel de bureau et, au Japon, on ne sait pas toujours trop ce qu’elles font. En fait le système japonais est resté très machiste et les femmes font souvent des facs plus courtes et obtiennent des postes sans trop de responsabilités.. Le patron reste souvent un oyaji et les tâches des OL restent subalternes: faire et servir le thé (ha ça vous rappelle Amélie Nothomb non?), faires des photocopies etc…

Un manga bilingue japonais anglais traite des OL au bureau, c’est OL SHINKARON (OL進化論 ):Survival in the office de Akizuki Risu. 

On suit la vie ( la survie ??^^ ) au boulot de Jun, Minako, Reiko, and Hiromi.

Comme toutes les OL elles achètent des fringues de marque et n’ont plus d’argent pour manger ensuite, voyagent en Asie ou en Europe pour le shopping, échangent des faveurs au boulot (finir le travail d’une autre) contre des bonbons etc…

La nourriture, les relations avec le boss ou le petit copain, la drague entre collègues et les uniformes tiennent une place non négligeable.

C’est très amusant à lire même si ça fait froid dans le dos pour ce qui est de la vie de la femme japonaise au travail. Cela donne une vision assez intéressante de la vie japonaise au boulot.

Plus satirique et beaucoup plus caustique j’adore ce drama.  (ショムニ) est une série TV adaptée du manga éponyme de Gumi Yasuda (安田弘之 Yasuda Gumi). L’histoire tourne autour des employées du « the Office Ladies of General Affairs department 2 (Shomu ni, or GA-2) » d’une multinationale. GA-2 est en quelque sorte le placard (ils disent le cimetière) des employées, l’endroit où les OL vont quand elles ont fait une grosse boulette. Leur travail ? remplacer les rouleaux de papier toilette, changer les empoules, organiser les sorties entre employés.

Leur bureau est en fait une pièce servant au rangement située au sous sol. Elles sont à couteaux tirés avec les femmes qui travaillent à des postes plus « valorisés » qui ne sont pas toujours en fait plus contentes de leur sort.

Les profils des employées sont aussi très bizzares!

http://www.mysoju.com/japanese-drama/shomuni/