Archives du mot-clé geisha

Une mine d’infos sur les vêtements japonais. Immortal Geisha.


Juste un petit billet pour vous signaler le site de Immorta Geisha.

C’est un site en anglais qui s’intéresse aux kimonos, yukata et autres obi donc si les mots furisode, obijime, nagasode ou kitsuke vous rendent perplexes c’est l’endroit où vous devez aller.Et pour celles qui ne comprennent pas bien l’anglais les tutos ou photos vont les aider.

http://www.immortalgeisha.com/ig_bb/index.php

 

Se costumer en geisha: à faire au Japon ou pas?


Depuis quelques semaines des articles proposant de s’habiller en geisha fleurissent sur WordPress et, étant donné que j’ai eu la chance de le faire, je me suis dit que j’allais donner un avis, celui d’une touriste qui a déjà tenté l’aventure (en individuel je précise).

Comment trouver un endroit qui offre la possibilité de s’habiller en geisha ou maiko?

C’est relativement facile de les repérer dans la rue notamment au pied des escaliers qui mènent à Kiyomizu dera quand je l’ai fait (il y a 4-5 ans) il fallait vraiment parler japonais pour se sortir de la jungle des différents « plans » proposés – pour les filles puisque pour les hommes on propose l’habit de samurai seulement-

Dans ce cas pourquoi ne pas passer par une agence qui vous fera la réservation et vous expliquera les différentes possibilités?On peut notamment sortir faire des photos dans la rue (hé oui les geisha que vous voyez accompagnées par des photographes portant des écrans réflecteur de lumière ne sont pas des vraies surtout si elles sont très grandes- dans ce cas ce sont des gaijins comme vous ^^). On peut aussi se promener dans la rue (mais vu le mal qu’on avait à marcher avec les geta très hautes je n’avais pas trp envie de tenter).

Est ce que c’est sympa?

OUI j’ai adoré, surtout l’étape du maquillage car c’est hyper intéressant et encore plus le choix des kimonos. J’avais le choix entre TOUS les kimonos d’une pièce entière ce qui pour moi équivaut à peu près à être enfermée dans une pâtisserie pour d’autres.

On vous ajuste le kimono, on vous maquille on pose la perruque c’est très sympa à faire.Pour les filles se démaquiller va aussi prendre pas mal de temps parce que la couverture de blanc est plutôt épaisse sans compter les sourcils…

Est ce que vous allez aimer les photos qui seront prises de vous?

C’est un peu la que le bas blesse parce que, par rapport aux japonaises, nous avons un grand menton et un grand nez et donc je n’ai pas aimé les photos. Une amie du moyen orient qui l’a fait m’a donné sa photo et elle n’était pas satisfaite non plus notamment de ses mains (on a de grandes mains et elles ne sont pas maquillées donc si vous avez la peau sombre ça se verra aussi). Le photographe vous fait prendre des poses avec une ombrelle ou un temari (ces balles enveloppées de fils de couleur) mais c’est lui qui a choisit les photos et pas moi donc c’était un peu la déception. Ceci dit je ne regrette pas l’expérience.

Quid des activités « proposées » ?

Je me pose plus des questions sur les activités qui sont proposées parce que ne vous imaginez pas que vous allez converser ou chanter en japonais dès que vous serez habillée. Apprendre quelques pas de danse ou à manier l’éventail me semble plus abordable mais les professeurs très exigeants qui donnent des cours aux maikos à Kyoto ne vont sans doute pas se déplacer pour les étrangers donc au mieux ce sera une découverte qu’on ne peut pas assimiler au travail très difficile des maiko san.

Perso j’adore regarder les maiko et les geisha à Kyoto (et je déplore que les touristes leur courre après pour leur mettre leur appareil sous le nez de façon presque indécente voire parfois choquante) mais je ne me prendrais pas pour une geisha. Dans le rôle « d’hôtesse » qu’on veut bien leur donner on oublie un peu le côté moins agréable de leur rôle.

Une geisha homme c’est possible!


Un article très intéressant de http://japandailypress.com/japans-only-male-geisha-who-performs-as-a-female-follows-his-mothers-footsteps-0619470 qui nous apprend qu’il existe au Japon des geisha hommes (qui exercent en portant le kimono d’homme) mais un seul homme exerçant la profession de geisha habillé en kimono de femme.

gaisha homme

Eitaro a repris le flambeau après la mort de sa mère et dirige un établissement de geisha, une okiya, dans le district de Omori à Tokyo (près du port). Déjà c’est une surprise, je savais qu’il y avait quelques geisha à Tokyo mais de savoir qu’un homme exerçait c’est vraiment une première.

geishahomme1

Il dirige 6 autres geisha dont sa soeur et le fait que ce soit un homme a, selon l’article, attiré les clients curieux. La mère d’Eitaro était très impliquée dans le soutien à cette forme de tradition et Eitaro a appris tout petit les danses traditionnelles de femmes. Le port de Omori était au début du 20e siècle un lieu célèbre pour ses geishas mais avec l’implosion de la bulle économique les maisons de geisha ont fermé les unes après les autres.

Dans toutes les civilisations des hommes ont joué des rôles de femmes au théâtre puisque la scène était interdite aux femmes par peur de la prostitution donc cela semble assez logique.

Je précise que je ne souhaitais pas dans l’article de départ parler de l’origine des geisha et rappeler qu’il y a eu des taikomochi (太鼓持) or hōkan (幇間) que l’on considère parfois comme des geisha hommes.Dans le quartier de prostitution de Yoshiwara on trouvait en 1770 plus d’hommes geishas que de femmes geisha mais, au fur et à mesure les femmes geisha sont devenues de plus en plus nombreuses. Donc maintenant on peut considérer que les femmes geisha sont la norme ce qui rend Eitaro hors norme et c’est ça qui est intéressant. ^^