Archives du mot-clé expo

L’expo digitale à ne pas rater cet été 2018 à Tokyo


10 000 mètres carrés dédiés à une exposition un peu particulière au sein du Mori building  de Palette Town  dans le quartier de Odaiba, Tokyo ça promet! »MORI Building DIGITAL ART MUSEUM teamLab Borderless, »

mori building teamlab digital art museum borderless immersive les quelques images sur internet me donnent vraiment envie. Ce la devrait une expérience immersive, Team Lab est connu pour avoir déjà réalisé des expériences interactives pour l’Occitane et Gucci dans le quartier de Shinjuku par ex.

le pitch:  The word « Borderless » expresses the museum’s aim to tear down the borders between « one art and another, » « art and visitors » and « oneself and others » by allowing visitors to melt into the art and become part of it. Mori Building and teamLab hope that their groundbreaking museum will inspire people to create enlightened new values and innovative new social frameworks.

On ne connait pas encore les heures d’ouverture ni le prix des billets.

Le lieu: 180129_2.jpg

C’est jute à côté du très kisch venus fort, qui ressemble à un quartier italien ou du sud de la France donc pas top mais cela peut facilement se conjuguer avec Monogatari Onsen qui est assez rigolo (surtout pour les petits poissons mangeurs de peaux morte donc il y avait un grand bassin la dernière fois que j’y suis allée)

source:http://www.mori.co.jp/en/company/press/release/2018/01/20180129130000003585.html

Expo masking tape!


Je suis tombée sur cette installation de 2013 par la marque mt ! OMG j’ai raté ça, c’est ma marque de masking tape préférée!!!! tant mieux peut-être car j’aurais eu du mal à ne pas couper des petits bouts. Du coup je voulais quand même le partager avec vous par ce que ça m’a pas mal inspiré… Pour un anniversaire d’enfant (ou d’adulte ayant gardé leur âme d’enfant) je pense que ce serait vraiment créatif comme idée.

mt-ex sendai (4)

les installations de Koji Iyama ont été montrées dans la ville de Sendai. Des centaines de rouleaux de masking tape ont été pendus depuis le plafond d’un hangar, affectant le déplacement des visiteurs et délimitant l’espace.

mt-ex sendai (1)

mt-ex sendai (3)

Puis le masking tape a recouvert les objets… mt-ex sendai (7)

source: http://www.spoon-tamago.com/2013/05/10/an-installation-of-colorful-masking-tape-mt-ex-sendai/

Les limites du politiquement correct -expo de Monet à Boston


Le Boston Museum of Fine Arts (MFA) a du annuler une activité qui proposait aux visiteurs de se faire prendre en photo en face d’un tableau de Claude Monet- La Japonaise- vêtu d’un kimono.

claude monet la japonaise racist orientalism protest boston museum of fine arts kimono

Voici la photo qui choque tant certains! Se transformer pour ressembler à la muse de Monet. Le fait que la femme de Monet, Camille, qui lui sert de modèle et n’est (bien sûr) pas japonaise exprimerait une forme de racisme.

Channel your inner Camille #Monet and try on a replica of the kimono she’s wearing in “La Japonaise.” Every Wednesday night June 24-July 29, one of our College Ambassadors will be on hand to assist in transforming you into Monet’s muse. Share your photos using #mfaBoston!

claude monet la japonaise racist orientalism protest boston museum of fine arts kimono

Ces personnes ont interrompu cet événement, leurs pancartes dénoncent le racisme et une « appropriation culturelle » (??) derrière l’orientalisme. Ils passent sûrement à côté de l’ironie du titre, le fait que sa femme portait une perruque blonde afin d’accentuer son côté occidental et le contraste leur passe bien au dessus de la tête.

L’oeuvre s’inscrit dans le mouvement orientaliste ou plus précisément dans le Japonisme, un art influencé par le Japon dans la 2e partie du 19e siècle qui a concerné les impressionistes et des peintres comme Toulouse-Lautrec, van Gogh et Gustav Klimt.

Cela fait plusieurs fois que je lis cet article et je voulais le reblogger car ça m’a beaucoup choqué que des gens veulent annuler cet événement pour des raisons aussi ridicules

Voici quelques réactions:

-“You’re furthering the exotification of Asian individuals by reducing them down to a costume.”

=> qui dit qu’en portant un kimono on réduit les japonais à leur vêtement?

-“This is honestly one of the most vilely racist things I’ve ever seen. White folks wanting to play dress up and feel Japanese? Please, don’t. Japan isn’t your mystical fantasy playground for you to go galavanting around in a dead Frenchman’s orientalist vision of Japan.”

=> « se sentir japonais » en se « déguisant » ? bien sûr porter un kimono peut sembler un déguisement pour certains mais cela ne veut pas dire qu’on ne respecte pas la culture.

Ca m’amuse et m’énerve à la fois car la plupart des gens qui ont protesté n’étaient pas japonais. S’ils allaient au Japon ils verraient que le fait que des gaijins (des étangers) portent des yukata en été est au contraire encouragé non pas en tant que déguisement (rien ne me fera jamais ressembler à une japonaise et en portant en yukata je ne me moque pas de la culture japonaise au contraire je la respecte) mais pour qu’ils découvrent le Japon en étant plus intégré. Il y a même des réductions offertes aux gaijins en yukata.

De plus, cette peinture a été montrée au Japon en 2013 et on proposait également aux gens de porter un kimono sans que cela ait provoqué aucune réaction négative. Des japonais en kimono devant un tableau exprimant le japonisme c’était renverser l’accusation d’appropriation culturelle non?

Doit on empêcher les asiatiques de porter des vêtements « occidentaux » en dénonçant le racisme? Donc ces gens qui protestent devraient ils être seulement habillés avec les vêtements de leur culture d’origine?

Ils comptent également manifester devant la Japan Expo en protestant contre le fait que des gaijins se costument en personnages de manga?

Cela montre vraiment les limites du PC (politically correct) quand on a du temps à perdre pour chercher du racisme partout quand il n’y en a pas.

Et vous, vous en pensez quoi?

http://www.japantrends.com/

Lumières du Japon


L’été, 夏 (hiragana なつ) natsu en japonais, est la saison entre autre des festivals avec leurs lampions colorés. Le pavillon Hyakudan Kaidan à Meguro Gajoen, Tokyo, montre des installations qui évoquent certains des matsuri (festivals) les plus connus du Japon.

Elles sont toutes magnifiques mais ma préférée est celle tout à droite avec cette lumière qui sort de l’amour en cage

 Beau, fragile, sublime

Ces lanternes rappellent les chars de Aomori nebuta matsuri.

『和のあかり×百段階段』魚樵の間: 青森ねぶた祭

Elles font partie de l’exposition Wa no Akari ce qui se traduit en gros par Lumières japonaises/ du Japon (le « wa » étant ce qui est typiquement japonais comme la nourriture japonaise = washoku)

En plus des lanternes on peut voir des fuurin, ces clochettes dont le tintement évoque la fraîcheur du vent

『和のあかり×百段階段』草丘の間: 東京

le site :https://www.megurogajoen.co.jp/english/hyakudankaidan.html/

en anglais:http://www.timeout.jp/en/tokyo/event/14211/Wa-no-Akari-x-Hyakudan-Kaidan

source:http://mag.japaaan.com/archives/27338

Fiber Futures à la Maison de la Culture du Japon


Vous avez jusqu’au 11 juillet pour aller voir  l’exposition Fiber Futures: les explorateurs de la création textile au Japon à la MCJP Maison de la Culture du Japon.

Cette exposition itinérante présente le travail de 30 créateurs japonais qui exploitent les possibilités infinies offertes par les fibres textiles comme les fils de soie, de lin, de coton, les fibres synthétiques, métalliques ou celles du papier washi qu’ils transforment en sculptures et installations. C’est une expo qui n’est pas très grande mais agréable à voir. Allez directement au 2e étage ,elle est gratuite!

fiber

fiber1 fiber2fiber3

fiber6

J’ai beaucoup aimé cette oeuvre faite avec des serviettes nid d’abeille

fiber10afiber10

fiber7

fiber8 fiber9

Et également celle ci, selon l’endroit où on se plaçait elle changeait de couleur!

red

red2 red3

Expo Goldorak à la galerie Sakura (à voir jusqu’au 17 janvier 2015)


La galerie Sakura, 21 rue du Bourg Tibourg dans le 4e arrondissement (juste à côté du BHV à Hotel de Ville) expose un des grands classiques de notre enfance ( et cela quelque soit votre âge en fait donc c’est plutôt fédérateur comme sortie) GOLDORAK : C’est la Goldo Expo

goldoexpo

J’y suis allée hier et j’ai vraiment adoré certaines des oeuvres, même si je n’ai pas entre 690 et 12000€ à mettre dans un tableau ou un cube de plexyglass. Je vous recommande vivement cette exposition car, en attendant dehors, j’ai vu des quarantenaires, des papa avec leurs enfants qui disaient « regarde c’est Goldorak à New York!!! », il y avait même des gens qui ont apprécié même s’ils n’ont pas reconnu le Millenium Falcon (-spoiler- il est au sous sol) bref cette exposition plait à un public très varié.

Parmi mes tableaux préférés vous trouverez celui ci (pshiiit c’est ma wishlist pour Noël)! Il intègre vraiment bien le visage du prince.

goldoraktableau

La bague Goldorak en argent oxydé et diamant noir 500€

bague goldorak

le Goldogreck (haha Goldorak élevé au rang de statue antique)

grec

Le foetus Goldorak (parmi les nombreux foetus de la gallerie) dans son bloc de plexyglass.

foetus

goldoice

Allez vite à la galerie Sakura pour en voir plus! Ne ratez pas le sous sol ^^

Pour ses 40 ans Hello Kitty s’offre une expo à LA!


Comment célébrer le 40ème anniversaire de Hello Kitty? Avec une exposition au Japanese American National Museum( JANM pour les intimes) à Los Angeles, qui s’intitule Hello: Exploring the Supercute World of Hello Kitty.

Cette exposition qui s’est ouverte le 11 octobre va durer jusqu’au  26 avril 2015. Son but ? « explore the evolution of Hello Kitty through a display of rare and unique pieces from Sanrio’s archives. » avec des ateliers, des conférences etc….

Un aperçu de l’expo le « sneak peek » http://blog.janm.org/index.php/2014/09/30/sneak-peek-hello-exploring-the-supercute-world-of-hello-kitty/

 Attention! objet de collection donc à manipuler avec des gants!

20140924_153157crop

 

l’expo a l’air un peu guindée je trouve, ça manque de hello kitty fun! des tables toutes grises pour poser des objets dessus ce n’est pas très attrayant tout ça!

20140924_153331

 

La partie intitulée « Legend of Hello Kitty  » est assez intéressante à lire http://blog.janm.org/index.php/2014/10/08/legends-of-hello-kitty/

source: http://www.sanrio.com/janm/

On y apprend que:

-l’entreprise Sanrio produisait initialement de la soie

-le mot « sanrio » a été inspiré d’un mot espagnol pour « rivière pure »

voici LE premier objet sur lequel est apparu Hello Kitty. Il est maintenant dans un coffre. (wow le casse du siècle)

This replica of the first-ever Hello Kitty product, a 1974 coin purse, will be on view at JANM as part of Hello! Exploring the Supercute World of Hello Kitty.

 

Il y aura des goodies spéciales expo en vente pour les vrais fans!

Quelques atelier dont un sur la teinture de la soie : http://www.janm.org/events/2014/12/#06

Expo kawaii aux ateliers de Paris!


Avez vous entendu parler de l’exposition Kawaii etc aux Ateliers de Paris?

leur promo: 

C’est une exposition-vente éphémère consacrée aux créateurs japonais contemporains, afin de faire connaître et de promouvoir l’artisanat japonais sur le marché français.
Sous la direction artistique de l’agence d’architecture intérieure japonaise Tapié, Kawaii etc constitue la suite de l’exposition Kawaii Zakka, mise en place en 2012 par Aki Ishiyama, alors en résidence aux Ateliers de Paris. Travaillant pour Tapié, Aki a été chargée par l’agence de la réalisation de cette manifestation.

L’exposition Kawaii etc sera complétée le 29 janvier à 18h30 par une réunion d’information ayant trait au marché japonais dans les domaines des métiers de création.

Avec : Check&Stripe, Fujii+Fushikino, Hatsuyuki Pokke, Kujirajyaku37.88, Manic, Julia Matsuda, Shigeki Minami, Yumiko Niwa, Rinn to Hitsuji, Roggykei, Safari Inc., Tirone, Shiho Ueda, Iriiri.

Leurs photos:

Inexistantes ou moches j’espère qu’ils sont plus doués pour choisir les exposants parce qu’on cherche en vain une photo potable qui nous donne envie d’y aller.

C’est où?

Du vendredi 24 janvier au samedi 1er février 2014. Entrée Libre.
Ateliers de Paris
30 rue du Faubourg Saint-Antoine, 75012
M° Bastille

Les tsutsugaki: étoffes teintes


En préparation de l’expo sur les Tsutsugaki qui aura lieu au musée Guimet du 20 juin au 20 août 2013 j’ai fait quelques recherches sur le sujet.

L’expo se concentrera surtout sur les étoffes teintes à l’indigo mais la technique du tsutsugaki se retrouve au Japon sur de nombreux autres tissus.

Dans « Tsutsu/gaki »  筒描き/ 筒書き le tsutsu est l’instrument utilisé une sorte de tube coupé au bout comme en pâtisserie et « gaki » veut dire dessin/peinture  (« kaku »/ « kaki » devient « gaku/gaki » en 2e position).

Ici: http://shumei.jp-au.net/en/index.html#1

Toute la technique par Kobayashi Shumei afin de suivre toutes les étapes de cette technique avec des photos sur son site.

J’aime beaucoup ce noren (un noren c’est un rideau de tissu fendu au milieu posé en général en devanture d’un magasin afin d’y apposer la marque du magasin ou maintenant chez soi, devant une ouverture ou simplement sur un mur)

source Kobayashi Shomei

lotus-135x155cm-hemp

Il fait également des furoshiki, ces morceaux de tissu servant à emballer des objets pour les emporter ou les offrir et vous pouvez commander sur son site.

on peut également utiliser cette technique pour créer des bannières (des hata). Ici monsieur Yoshisa Minoru est un hataya (un créateur de bannières) qui crée les bannières sur lesquelles apparaissent les noms des sumos lors des tournois.

Ici un autre motif très célèbre celui de la carpe qui remonte le courant; selon la légende la carpe qui remonte la chute d’eau devient un dragon!

Ma visite au Warner Bros studio Harry Potter


Les studio Warner Bros Harry Potter ce n’est pas japonais même si , bizzarrement, j’ai découvert leur existence grâce aux guides japonais Aruco ^^

J’ai testé mercredi dernier et J’EN SUIS FOLLE. Le site dit qu’on y passe 3h – je confirme – mais en plus on ne voit pas le temps passer.

Depuis Londres Euston Station départ pour Watford Junction (20mn 8-9£ selon les compagnies et surtout on peut utiliser la Oyster card). A l’arrivée à Watford Junction petit moment d’inquiétude pour trouver le bus mais quand il arrive vous ne risquez pas de le rater c’est écrit en gros dessus. Bus AR 2£.

J’étais vraiment en avance mais j’ai quand même pu rentrer dans les studios. Petit arrêt pour déposer mon sac et prendre l’audio guide que j’avais réservé. Je vous recommande l’audio/vidéo guide (anglais/ français / japonais) car il contient plein d’extraits vidéos et c’est vraiment un plus pour la visite même si tout est très bien expliqué.

On commence par faire la queue devant The Cupboard Under the Stairs…. (photo photo) un petit film puis l’entrée dans LE REFECTOIRE…

les yeux s’écarquillent déjà. Bref aucun bémol pour cette visite. Les fans reconnaîtront tous les petits objets (le rememberall, le déluminateur (fabriqué à partir d’une bouteille de parfum ), les Horcrux, les différentes baguettes de sorcier et les boutiques dans laquelles Harry achète ses fournitures scolaire.

Même les lettres envoyées à Harry ont des secrets de fabrication!

Diagon Alley m’a vraiment bluffée, avec Ollivander, Gringotts, Mme Malkin’s emporium et bien d’autres plus le Nimbus 2000 qui flotte tout seul dans la vitrine.

On a également des interviews des gens qui ont bossé sur le tournage comme les accessoiristes, les costumiers et perruquiers, des graphiques et des maquettes réalisées pour des scènes particulières comme le Yule ball ( Avec Victor Krum)

Ensuite nous sortons dans une cour, là où sont reconstitués Privet Drive, The Screaming Shack, le pont sur lequel se battent les sorciers et les mangemorts, le bus, la voiture, la moto de Hagrid !!!! Et vous pourrez prendre un verre de Butterbeer (c’est pas mal, je ne vous dit pas ce que c’est il faudra voir sur place) ou même manger un sandwich.

 « Nothing Underwater »

On reprend la visite par les monstres et les créatures, les maquettes (assez impressionnantes).

Bref je vous conseille vivement d’y aller si possible un peu en dehors des week end je pense !!! La boutique est une zone de danger avec des prix assez prohibitifs mais pleins de choses qui font envie. Les costumes m’ont déçu car trop synthétiques mais les foulards/ tshirt et autres aux couleurs des différentes maisons sont pas mals (25£ pour une écharpe), les mugs plutôt dans les 10£. On trouve les baguettes de sorcier, les livres, et des TAS d’autres choses donc attention si vous êtes avec un fan (ou si vous êtes un fan vous-même) ou avec des enfants (ben oui il y a les All Flavour Beans et autres Chocolate Frogs).

Même sans être accro à l’univers de Harry Potter c’est génial de voir les décorateurs, les accessoiristes parler du choix des détails pour certaines pièces ou expliquer la création d’une pièce comme l’épée de Griffindor ou les masques des sorciers.

 

Je le refais de suite! j’ai mitraillé pendant toute la visite mais même si j’avais tout filmé aucune vidéo ne pourrait remplacer la visite !!!