Archives du mot-clé BD

Un pigeon à Paris: le regard d’une japonaise sur la France


L’auteur Lina Fujita Résultat de recherche d'images pour "un pigeon à paris"

  « Rina Fujita, trentenaire, célibataire et sans emploi, décide de partir s’installer à Paris sur un coup de tête. Mais juste avant le départ, elle décroche un contrat d’édition de manga ! Qu’à cela ne tienne, à l’heure d’internet, elle peut très bien allier les deux projets !

Un pigeon à Paris décrit avec réalisme et humour le séjour de la mangaka dans notre capitale. Loin du cliché de la japonaise kawaï, elle découvre les vraies joies de la vie française : colocation, convention de fans de manga, toilettes publiques, pickpockets et… Nutella. Un témoignage hilarant, issu d’un blog BD à succès ! »  

le titre japonais est « furansu hato nikki »

http://www.glenatmanga.com/scan-un-pigeon-a-paris-tome-1-planches_9782344023051.html#page/10/mode/2up

source: http://www.glenatmanga.com/un-pigeon-a-paris-tome-1-9782344023051.htm

Tintin à Tokyo.


Un petit morceau de notre enfance pour nous les français (oui le dessinateur est Belge mais parfois on est accueillant avec les étrangers) est à Tokyo donc, si la France vous manque un tout petit peu lorsque vous êtes à Tokyo, passez dans la boutique Tintin (et préparez vous à entendre une horrible prononciation à l’anglo saxonne « tinne tinne », pire à la japonaise Tintin s’écrit タンタン .et se prononce « tan tan »)

 Voici donc The TINTIN shop.à Harajuku (Jingumae 5-12-12, J-Wing Left 1F.)

Près de Omotesando, une des avenues les plus chics de la capitale japonaise, pas loin de Dior, le magasin est plutôt bien situé non?

la carte ici:http://www.whereintokyo.com/gmaps/25094.html

Ca peut être l’occasion d’offrir la bande dessinée en japonais à un vrai fan ou de bosser la lecture des kanjis de façon ludique. (j’ai hâte de voir comment ils ont traduit les jurons du capitaine Haddock ^^)

Le site internet propose également une communauté Tintin avec un blog http://tintinjapan.jugem.jp/

 les petites serviettes pour s’éponger le front avec classe!

une page Facebook:https://www.facebook.com/tintinjapan

sources:http://www.tintin.co.jp/shop/shop_tokyo.html

Where in Tokyo:http://www.whereintokyo.com/venues/25094.html

Un gaijin au Japon: le gros cliché de Charisma Man


Ca fait un moment que les dessinateurs se sont emparés de l’image du gaijin au Japon! Comme vous l’avez peut-être remarqué, le gaijin au Japon en BD est le plus souvent américain ou anglo saxon et … c’est un homme…. car les dessinateurs le sont aussi. A quand une BD qui s’attaque aux travers des français ou des européens au Japon?

On s’attaque à ce que mes copines de Kyoto appelaient la « rice fever » (la fièvre du riz) et toutes celles qui ont suivi des cours de japonais l’auront sans doute remarqué: dans la classe tous les hommes ont eu, ont ou souhaitent avoir une petite copine japonaise! Du côté filles on n’a pas les mêmes possibilités romantiques car même si les couples mixtes avec un homme japonais et une femme européenne/américaine sont plus fréquents la norme c’est l’inverse.

Je reviens à ma BD avec un exemple du genre: CHARISMA MAN:

Image

En fait, si pour nous français Charisma man ressemble à l’image type du gros américain trop sûr de lui (overfed, oversexed and over here comme disait Churchill) en fait c’est un canadien!  Larry Rodney son créateur et Glen Schroeder le graphic designer sont tous les deux canadiens. Charisma man est apparu en 1998 dans The Alien magazine. C’est un gros clin d’oeil aux expatriés (et aux mecs du programme JET aussi je trouve comme ceux qui volent les micros dans les  karaoke mais qui peuvent le faire « because I’m an American » et ça c’est du vécu! ) .

Charisma man est un petit maigrichon pas intéressant avec un boulot naze qui ne trouve pas de copine chez lui et qui au Japon devient une sorte de super héro que toutes les filles s’arrachent…(mettez « hiiiiiiiiiiii » à la fin de chaque phrase)

-il parle trop bien anglais !!!!

-il a les yeux bleus !!!

-il est grand !!!!

-il me tient la porte !!!!

etc….

Le seul problème de Charisma Man c’est LA FEMME NON JAPONAISE qui agit sur lui comme la cryptonite sur SupermanImagehihi

Pour trouver du travail aussi Charisma Man assure

Image

Le soir aussi Charisma Man est le centre de la conversation car il connait Brad Pitt c’est sûr!

Image

(vous aurez remarqué le « are you know Brad Pitt? avec la grosse fôte d’axiliaire et les autres questions comme « how big is your credit card? » hihi) mais Western Woman est tapie dans l’ombre

le site:http://www.charismaman.com/

Allez on est belles joueuses (ben oui « beau joueur » c’est encore masculin et il parait que je suis féministe alors je vais me lâcher un peu), on veut bien une BD sur NOUS les femmes au Japon ou les gaijins filles qui aiment le Japon. Qui va nous dessiner?

Kochi Kame (BD et drama)


Kochikame est un manga de Osamu Akimoto paru dans le weekly Shounen Jump dès 1976  et qui parait encore aujourd’hui.  Le nom Kochikame こち亀 vient de Kochira Katsushika-ku Kameari Kōen mae Hashutsujo (こちら葛飾区亀有公園前派出所  littéralement « Ceci est la station de police devant le parc de Kameari de l’arrondissement de Katsushika »).

C’est le plus long manga de l’histoire avec près de 1670 chapitres et 170 volumes parus au Japon.  Kochikame fait aussi partie des mangas les plus vendus de l’histoire, puisqu’il figure en troisième positions avec près de 147 millions d’exemplaires vendus, juste derrière Dragon Ball et One Piece.

Le personnage principal est Kankichi Ryotsu (Ryo san) un policier de 36 ans opérant à Tokyo dans l’arrondissement de Katsushika.  Vous savez quand vous êtes au Japon que vous êtes perdu et que vous allez demander au koban du coin le gentil policier qui vous réponds.

Sauf que Ryotsu est immature et paresseux, il cherche toujours à gagner de l’argent grâce à des combines et il vit toutes sortes de mésaventures.

De nombreuses adaptations de ce manga ont été faites notamment un drama avec Shingo Katori de SMAP en 2009.  C’était assez drôle surtout que Shingo Katori surjoue toujours mais la série a été arrêtée (snif je trouvais ça drôle moi) au bout de quelques épisodes, d’après certains sites trop peu de télespectateurs auraient regardé le drama.  Shingo Katori n’avait peut être pas trop le look !

  

iiii jan!!!

Ca c’est la photo du film qui est sorti cet été au Japon