Archives pour la catégorie Uncategorized

Le sento ou onsen pas essentiel dans la culture japonaise ???!!!


ca y est je RE pousse un coup de gueule cette fois contre une réflexion sur les bains publics (sento) soit-disant « pas essentiels / pas si représentatif que ça  » dans la culture japonaise… et du coup déconseillés pour les étrangers.

On croit rêver. Le bain public est à mon humble avis la quintessence du Japon, je m’explique:

– des bains publics, vous iriez en France ? NON. Alors qu’à Kyoto, le soir, vous allez dans un bain public, vous profitez des différents types de bains… bains chauds à différentes températures, bain parfumé, bain à remous, bain électrique (alors ça il faut un peu s’habituer et quand je vois les grands mères qui s’y plongent jusqu’au coup ça me fait peur), bain glacé (là c’est moi qui tient plus longtemps), bain médicinal, bain extérieur (rotenburo plus dans les onsen), sauna.

-Le bain (je parle du côté des filles) c’est un espace de convivialité parce que côté filles ça papote, on frotte le dos de la grand mère qu’on connait bien, les enfants jouent (les petits garçons aussi et il faut un peu s’habituer également), on apporte ses produits de beauté et on peut se moquer gentiment de la gaijin dont la peau blanche vire au rouge à la sortie du bain !

– on se lave à l’extérieur et on profite du bain quand on est propre, du coup on respecte son voisin et on ne va pas se mettre dans le bain quand on est encore pleine de savon. Le savonnage des japonaises force en général le respect,parcequ’elles y passent un temps fou.

– on est tout nu et parfois le mur entre les deux parties hommes et femmes ne monte pas jusqu’au plafond mais on n’a pas d’ados pervers qui tente de regarder par dessus (on n’est pas Jiraya dans Naruto hein?). Essaie de faire ça en France et tu auras besoin d’un gardien.

-un truc qui reflète bien le Japon aussi -mais que j’aime moins- la télé est parfois posée entre les deux parties mais c’est sur la chaîne sport avec du baseball dont on se f** absolument…on préfèrerait un bon drama.

Le fait que la réflexion vienne d’un homme ne me surprend pas parce que les mecs sont moins à l’aise avec la nudité en général dans les bains japonais ^^ et j’ai moins entendu les hommes dire que ça papotait de l’autre côté.

Pour les étrangers par contre hors de question d’y aller en maillot de bain (on ne rigole pas j’ai dû l’expliquer à des espagnoles parce que leur guide leur avait dit que c’était possible), ce n’est pas propre (va te laver à travers le maillot), on se lave avant, on ne trempe pas sa serviette dans le bain… et ensuite on profite ^^.

interdit de photographier sous les jupes des filles


interdit de photographier sous les jupes des filles

Oui je sais la photo est floue, essayez de photographier quand vous êtes sur un escalator. Ce signe assez rare est visible à Akihabara paradis des geeks. Ca s’appelle le upskirting, filmer ou photographier sous les jupes des filles.
Au Japon on n’a pas trop besoin de se forcer car la dernière fois j’ai eu un aperçu très net de la culotte de la fille devant moi (comme je dis, j’appelle pas ça une jupe mais une ceinture !!!) quand elle s’est baissée pour remonter ses chaussettes (beurk, j’suis pas intéressée moi) ><

Le kakeibo 家計簿: le livre de compte … en beaucoup plus beau!


Au Japon (comme peut-être dans de nombreux pays) ce sont les femmes qui tiennent les cordons de la bourse et qui calculent  les dépenses donc les kakeibo, ces livres de compte qui permettent de prévoir et de suivre les dépenses peuvent être très neutres ou très kawaii.

On trouve des kakeibo variés en tapant 家計簿2013 sur Amazon.jp, rakuten ou dans les librairies japonaises comme Junku. Dans de nombreux articles j’ai vu « kakebo » mais selon mes copines japonaises ce n’est pas la prononciation exacte.

Du coup certaines bloggeuses se sont mises à faire leurs propres kakeibo comme ici: http://www.doucemiseenscene.fr/2012/01/10/2012-fois-plus-beau-mon-kakeibo/ et certaines les vendent même en ligne.

Personnellement j’ai un gros coup de coeur pour ce livre que j’ai passé des heures à essayer de bien comprendre dans la très agréable librairie du grand magasin en face de la gare de Hakata!  Ce n’est pas exactement un kakeibo même si on peut réutiliser des idées pour tenir ses comptes, c’est plutôt un  livre sur comment tenir son journal.

Il est très visuel alors même sans comprendre le japonais c’est faisable.

(il est disponible à la librairie Junku à Paris, 25€ et coûte 1200 yen acheté au Japon) le titre c’est Ana kichi san no shuu no tame no shiawase wo yobu techou jutsu (merci Yoko pour la lecture des kanjis) la trad française est assez moche: Cahier de techniques pour les femmes qui s’occupent de leur famille. (mais je n’ai pas traduit « shiawase » qui veut dire « bonheur »)

あなきちさんの 
Anakichi-san’s
しゅふのための
(pour les femmes au foyer)
しあわせをよぶ!
happiness will come
てちょうじゅつ 
method for notebook
… Anakichi-san’s method for notebook on how to become happy (for housewives)…
あなきち, c’est le surnom de 浅倉ユキ (Asakura Yuki)
                       Merci Tomi chan!

la mode des chaussures japonaises: les jika tabi (et les chaussettes à doigts) nouveautés 2014


On va parler fashion ce soir! Il y a quelques années c’était super nouveau et on était toute fière de ramener une paire de jika tabi du Japon mais maintenant les jika tabi sont devenues plus accessibles et plus tendances.

Bon déjà, les jika tabi c’est QUOI ? Ce sont des chaussures dans lesquelles votre pouce est séparé des autres orteils. Il faut s’habituer un peu pour les porter. Tout comme les chaussettes (tabi) dans lesquelles vous avez tous les orteils séparés (un peu comme dans des gants).La semelle en plastique est renforcée et ce sont des chaussures de travail.

Si vous voyez des ouvriers dans la rue au Japon ils portent en général les jika tabi et des pantalons larges autour des chevilles. Donc au départ ce sont des chaussures de travail et elles sont bleu marines (noires/ parfois blanches pour les matsuri) mais ce n’est plus le cas avec les nouvelles marques comme ici: celles de la marque SOU SOU

Contrairement aux modèles chinois à bas prix assez mals faits, la marque SOU SOU fait produire ses jika tabi au Japon, à Takasago dans la préfecture de Hyogo et Kurume préfecture de Fukuoka.

Voici leur site en anglais: http://www.sousouus.com/category/tabi-shoes/

Vous pouvez commander en ligne.

C’est joli non ?

 Elles sont  un peu chères mais les motifs traditionnels sont super originaux.

Ou les trouver a Tokyo? Je suis allée a Odaiba, Venus Fort qui est une sorte de (fausse) ville italienne à l’intérieur d’un immeuble et il y en avait mais c’est une marque de Kyoto parait il.

A Paris vous pouvez en voir de très jolies (mais très chères) dans la boutique qui s’est ouverte rue Saint Anne juste après la caserne des pompiers!

Un autre site http://assaboots.com/ rencontre entre un architecte français et les jika tabi japonaises.

 

 

 Voici ma toute nouvelle paire et je suis bien loin de la chaussure de travail

20140818_083906_resized_1

j’ai choisi un modèle très décoré mais plutôt format basket alors si vous vous sentez mal à l’aise avec le gros orteil séparé, rassurez vous il y a des formes plus basket qui vous permettront de profiter de la qualité et de la beauté des tabi de la marque SOUSOU

 

HOT ramen: men baka ichidai めん馬鹿 一代 (/めんばかいちだい)


Un restau de Kyoto que j’ai trouvé sur le net. J’espère qu’il n’a pas fermé car c’est assez impressionnant !!!

Il s’appelle めん馬鹿 一代  (めんばかいちだい. )

Le « men » vient de ramen mais ça fait également un jeu de mot (involontaire en anglais) avec « baka » comme si c’était « les hommes idiots » ^^ .

Le serveur a des cartes en anglais pour indiquer de ne pas crier ou avoir peur car ils mettent le feu à votre bol de ramen !!!

C’est l’adresse du restau sur Google map http://maps.google.com/maps?daddr=35.017772,135.74766675

et un compte rendu d’une fille qui y a mangé. http://maps.google.com/maps?daddr=35.017772,135.74766675

J’ai très envie de tester ^^, et vous ???

Aller voir un combat de sumo : nouvelles règles pour les spectateurs


IL y a 2 ans avec Yoko san j’ai eu la chance d’aller à Nagoya pour assister à un combat de sumo et c’était absolument génial.

Même en arrivant assez tôt nous n’avions pu prendre que des billets à 11.000 yen ce qui était assez cher mais nous avions pu profiter d’une règle qui permettait aux spectateurs munis de billets moins chers d’aller au 1er rang en début de journée. En effet le début de la journée est réservé aux plus jeunes sumotori et les stars, les juryos et les yokozuna ne passent qu’en fin de journée donc les places sont souvent libres le matin. On pouvait donc s’asseoir où on voulait, changer de place etc…

Notre voisin de zabuton (on est assis sur des coussins) au 1er rang nous avait raconté qu’il avait reçu son billet pour ce coussin à 40.000 yen quand même (vu le cours du yen ça devient hallucinant!) comme cadeau et nous nous avions pu bien voir les combats des juniors. C’est quand un sumotori tombe de l’arène presque sur les premiers rangs qu’on se dit qu’être un peu plus loin ça a aussi des avantages ^^.

D’après l’article de Japan Today cette régle vient d’être abrogée afin d’empêcher l’entrée de yakuza dans l’arène (???!!!) http://www.japantoday.com/category/picture-of-the-day/view/empty-house ce qui a mis de nombreux spectateurs japonais en colère (et on les comprend parceque ça semble vraiment ridicule comme excuse surtout après les nombreux scandales dans le milieu du sumo qui ont rythmé l’année passée)

The sparsely populated Ryogoku Kokugikan at lunchtime Sunday—Day 1 of the New Year sumo tournament. A rule preventing people with 2nd floor tickets from entering the 1st floor during the early bouts was put in place last year to supposedly deter underworld members from entering, and is very unpopular with fans unable to afford in excess of 40,000 yen for a 4-person box. These fans previously moved upstairs in the mid-afternoon when box owners started to arrive.

Du coup l’arène de Tokyo Ryogoku Kokugikan était presque complètement vide à l’heure du déjeuner.

http://seg.sharethis.com/getSegment.php?purl=http%3A%2F%2Fmpenaud.wordpress.com%2Fwp-admin%2Fpost-new.php&jsref=&rnd=1326025264875

L’article ne précise pas bien si cette règle est limitée  l’arène de Tokyo ou si elle est également en vigueur dans les autres arènes. En tout cas ça change pas mal de choses pour les étrangers venant assister à un match aussi. C’est très dommage car tout se faisait à la japonaise c’est à dire sans heurts et sans aucune personne venant prendre une place ne lui appartenant pas et ça donnait un côté sympa car on pouvait se mettre où on voulait et prendre des photos de l’arène sous différents angles.

Yok et moi avons passé toute la journée sur place, en allant faire la queue à midi pour manger du chanko nabe (plat des sumos) vendu sur place. A noter qu’on a également le droit de sortir UNE FOIS du bâtiment pour aller acheter à manger à l’extérieur par ex.

A suivre….

pour les français bloqués au Japon: quelques infos


Quelques infos que je relaie ici au cas où ça pourrait en aider certains. Publié par le bureau AFJ sur Facebook qui relaie l’information officielle de l’ambassade de France au Japon.
  
"L’Ambassade fait tout son possible pour que soient résolus au plus vite les problèmes rencontrés par les voyageurs français bloqués au Japon. Toutefois, en raison d’un grand nombre d’appels, il arrive que le standard de l’Ambassade soit saturé. Pour cette raison, nous vous prions de n’appeler l’Ambassade que pour les cas de grande nécessité. Nous vous remercions de votre compréhension.

En raison de l’éruption d’un volcan en Islande, provoquant un nuage de cendres sur le nord de l’Europe, le trafic aérien est fortement perturbé sur une grande partie du continent. Les aéroports de Paris Charles-de-Gaulle et de Paris-Orly sont fermés jusqu’à 08h00 – heure de Paris- mardi 20 avril (15h heure du Japon), ainsi que la plupart des aéroports français.

L’évolution des perturbations du trafic aérien peut être suivie sur le site de la DGAC (http://www.dgac.fr/) et du ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer.

Voir aussi la carte mise en ligne sur le site du Met Office.

L’Ambassade de France au Japon recommande aux passagers en partance pour la France de prendre l’attache de leur voyagiste et de leur compagnie aérienne avant tout déplacement vers l’aéroport. Les perturbations sont susceptibles de durer plusieurs jours – au moins jusqu’en milieu de semaine.

Liste des coordonnées (format word) des compagnies aériennes au Japon.

A l’aéroport de Narita :

* Air France : (0)3-3570-8577
* KLM : 03-3570-8770
* JAL : 0570-025-031 – numéro spécial (https://www.jal.co.jp/en/other/info2010_0416.html) ; renseignements depuis la France : 0810-747-700
* ANA : 03-6741-1120 (réservation, en anglais) ; 03-6735-1111 (renseignements).
* Air China : 0476-34-3941 / 0120-474-999
* Scandinavian Airlines : 0476-34-8415
* Virgin Atlantic : 03 -3499-8811
* Asiana Airlines : 03- 5812-6000
* British Airways : 03-3298-5238

L’Ambassade de France peut être jointe au : 03 5798 6000 (depuis la France : +81 3 5798 60 00). Dans le cadre de la cellule de crise mise en place par l’Ambassade, une permanence téléphonique fonctionne de 9h à 21h00 samedi 17 et dimanche 18 avril.

Urgences médicales :

Les personnes souffrant de diabète qui doivent se procurer un traitement complémentaire pour les prochains jours sont invitées à se signaler à la cellule de crise.

Accès à l’aéroport de Narita

* En JR, en NEX (Narita Express) 2.940 yens jusqu’ à la gare de JR de Tokyo. Si vous souhaitez payer votre transport moins cher, empruntez les trains locaux JR (JR Narita line, JR Sobu line) qui coûtent 1.280 yens pour un trajet entre Narita Aiport et la gare de JR de Tokyo.

* En Keisei, en Skyliner 1.920 yens jusqu’à la gare Keisei Nippori ou à la gare Keisei Ueno. Si vous souhaitez payer votre transport moins cher, empruntez les autres lignes du réseau Keisei qui coûtent 1.000 yens entre la station Keisei Narita Airport et la gare Keisei Nippori (située dans la même gare que la ligne Yamanote) ou bien 1.150 yens entre l’aéroport et la gare de Keisei Ueno.

 

Hôtels à Tokyo

Les passagers sont invités à s’adresser à leur voyagiste ou à leur compagnie aérienne pour être pris en charge. En cas de besoin, une liste d’hôtels à tarif modéré à Tokyo, Narita et Osaka est disponible ici. Cette liste est mise à jour plusieurs fois par jour.

Retraits d’argent au Japon

A Tokyo : il est possible de retirer de l’argent avec une carte de crédit internationale auprès des succursales des banques Citibank, Shinsei et Mitsui-Sumitomo, de la Poste, des magasins 7-Eleven (sauf cartes Mastercard).

A l’aéroport de Narita : http://www.narita-airport.jp/en/guide/service/list/svc_12.html

Transferts d’argent vers le Japon

Notez que Western Union n’a aucune agence au Japon. Cependant un site est disponible http://www.surugabank.co.jp/surugabank/

Les transferts d’argent depuis la France vers le Japon peuvent être réalisés par l’intermédiaire de Money Gram

Pour envoyer de l’argent de France : https://www.moneygram.com/MGI/FR/FR/Send/Send.htm ?CC=FR&LC=FR (liste des différentes agences françaises du réseau Money Gram proposant ce service)

Pour recevoir de l’argent de France : https://www.moneygram.com/MGI/FR/FR/Receive/Receive.htm ?CC=FR&LC=FR

* L’argent peut être retiré, au bout de 10 minutes, auprès de la banque BANCO ITAU à Tokyo :

BANCO ITAU S A

1-6-1 MARUNOUCHI

TOKYO 100-0005

03-5293-4310

Ouvert du lundi au samedi de 09h00 à 15h00

Gare : Tokyo station

Section Consulaire (17 avril)"

http://www.facebook.com/topic.php?topic=13914&uid=31920473104