Archives pour la catégorie Livres

Michel Pastoureau histoire des couleurs (à lire absolument)


Pas de Japon dans ce post (quoi que…) mais une invitation à découvrir nos relations avec les couleurs au fil des âges en lisant les livres de Michel Pastoureau. Plusieurs livres sont sortis en poche : le petit livre des couleurs qui fait un point sur toutes les couleurs ( le blanc et le noir sont-ils des couleurs?)

 

couleur_Puis 2 autres livres Noir et Bleu chez Points.bleunoir

Je  viens d’acheter les trois et j’ai dévoré Le Petit Livre des Couleurs. Comme toujours chez Pastoureau c’est bien écrit et on découvre que nos associations habituelles de couleurs entre elles (vert= bleu+ jaune par ex) n’ont pas toujours été aussi évidentes, que des couleurs reines comme le bleu ont souvent été mal vues ou ignorées. On revient sur l’association du bleu avec les garçons et du rose avec les filles par ex… ou sur le fait que la robe de mariée DOIT être blanche alors que pendant des siècles en Europe on s’est marié en rouge (pour les femmes – si vous lisez le livre vous saurez pourquoi ^^)

Michel Pastoureau raconte que les couleurs sont en fait liées à des constructions sociales, des changements qui ne sont pas seulement liés aux évolutions techniques qui ont permis de fixer les couleurs mais à des évolutions religieuses, politiques.

J’en profite pour vous parler également de mon préféré de Michel Pastoureau couleur1 L’étoffe du Diable:une histoire des rayures et des tissus rayés.

Vous verrez à quel point les rayures ont été mal considérées, utilisées pour marquer des populations, ce qui nous ramène à l’utilisation des couleurs puisque la rayure est couleur sur couleur! (horreur pour le Moyen Age)

J’ai lu qu’il n’avait pas l’intention d’écrire un livre sur TOUTES les couleurs mais j’aimerais vraiment qu’il parle du VERT ! ma couleur préférée et une couleur qui n’a pas toujours été considérée comme très positive notamment au Moyen Age même si c’est la couleur des fées.

Guide de voyage/conversation pour le Japon (best inside)


Mon 1er choix pour un guide de conversation même si on est débutant et qu’on veut juste se faire comprendre sur quelques mots (en dehors du tout petit édité par le Lonely Planet) c’est celui là le POINT AND SPEAK de Yasue Asai pour la version Kyoto.

20130605_210933_resized

-Il est vraiment pratique à utiliser parce qu’il est illustré, du coup les pages sur la nourriture ou les sento deviennent tout de suite plus claires

-il est bien fait et couvre tous les aspects utiles: hébergement, nourriture, types de restaurants .. etc…

20130605_212038

-il est bilingue (moi je l’ai en anglais/japonais mais vous le trouverez en français/japonais à la Maison de la Culture du Japon). Le fait qu’il soit aussi écrit en japonais c’est que les gens peuvent le lire et les images attirent souvent les gens je trouve grâce au trait très kawaii ^^. Du coup parfois j’ai des gens qui le prennent et le regarde pour trouver la bonne page avec la bonne réponse.

-vous pouvez écrire sur la couverture le dos du livre est prévu exprès pour ça (avec un stylo pour tableau blanc) [je le dis tout de suite j’assume les photos un peu floues c’est parce qu’il faut l’acheter… même si Yasue Asai ce n’est pas moi]

20130605_212424

– ce n’est pas qu’un guide de conversation. Il y a plusieurs exemplaires différents pour Tokyo ou Kyoto par ex et dans chacun des parties plus culturelles sur les endroits les plus connus de chaque ville. Dans le guide de Kyoto par ex il y a les sento. (avec le dessin du noren pour la partie homme = avec le gros kanji pour « otoko » ça peut aider)

20130605_212027

-il n’est pas cher 1500 yen (si vous l’achetez sur place comme moi il sera en anglais .. but that is not a problem is it?)

Je le trouve aussi très pratique pour apprendre du vocabulaire qu’on ne trouve pas toujours dans les méthodes de japonais.

La fin n’est pas en couleur les dernières pages sont en noir et blanc.

  j’espère que vous l’aimerez et qu’il vous aidera au Japon

Nââândé!? petit guide humoristique de relations franco-japonaises


Coucou,

Je voulais partager avec vous ce petit moment de bonheur passé à lire ce livre qu’on m’a offert: Nââândé!? un livre de Eriko Nakamura aux éditions Poket.

Nââânde

Elle parle de la façon dont les japonais voient la France, le fameux « syndrôme de Paris » qui affecte les  japonaises rêvant d’une France à la Amélie Poulain (avec une goutte de Chanel  N°5 et les couleurs de Doisneau dixit Nakamura san) et confrontées aux chauffeurs de taxi, serveurs et autre français un peu brusque.

Je l’ai dévoré, il est bien écrit et plein d’humour et la balance est assez équilibrée entre les travers des uns et des autres (les talento japonais par ex)…

Bref c’est à lire ABSOLUMENT (mais là je suis extrême donc très française bien sûr)

How to seize a dragon’s jewel? le dernier Cressida Cowell


Ah j’adooooore cette série par Cressida Cowell: How to Train your Dragon (les aventures de Hiccup Horrendous Haddock III) et voici le dernier .

Vous DEVEZ aller voir cette page où vous trouverez tous les livres (les couvertures sont déjà sublimes et les histoires sont vraiment savoureuses, l’anglais est génial)

http://www.howtotrainyourdragonbooks.com/books/j-how-to-sieze-a-dragons-jewel/

Image

A Paris vous le trouverez rue de Rivoli chez WHSmith.

bonne lecture…

j’adore les commentaires au début du livre : » Young readers are lucky to have her » LOVEREADING4KIDS mais même si c’est censé être pour un public très jeune on le lit avec plaisir parce que c’est très bien écrit. On sent la fin des aventures du jeune Haddock donc on attend avec impatience la suite ^^

Jane Austen réinterprétée (zombies inside)


Un livre qui va beaucoup amuser les amateurs de Jane Austen : Pride and Prejudice and Zombies. En gros vous retrouvez les tournures et les personnages de Jane Austen tout en ayant l’impression de regarder un épisode de The Walking Dead. (sauf que c’est un livre sorti en 2009 bien avant la série).

Ils sont sortis en français également mais pour retrouver l’atmosphère des romans de Jane Austen rien ne vaut la lecture en anglais.

haha: « C’est une vérité universellement reconnue qu’un zombie qui possède des cerveaux doit éprouver le besoin d’en posséder davantage »

Déjà j’adore la couverture:  » écrit par Jane Austen and Seth Grahame-Smith. »Image

Un vrai plaisir surtout quand l’héroïne Elisabeth Bennet se sent insultée par Mr Darcy et décide que le «code guerrier» exige qu’elle «lave son honneur» et qu’elle se doit «de suivre dehors cet orgueilleux Mr Darcy et de l’égorger». Une bande de zombies fait alors irruption dans le château et  cela change l’opinion de Mr Darcy :«Mr Darcy regardait Elisabeth et ses sœurs se frayer un chemin jusqu’à l’extérieur, décapitant zombie sur zombie. Il ne connaissait qu’une seule autre femme dans toute la Grande-Bretagne qui brandît une dague avec une telle adresse, une telle grâce et une telle mortelle précision.»

On attends la sortie de Pride and Predator !!! Non je n’invente rien mais s’il est déjà sorti je n’en ai pas entendu parler.

Ensuite il y a Sense and Sensibility and Sea Monsters de Ben H. Winters

Image

Et un petit dernier un peu dans la même veine, même si on sort de jane Austen on reste dans la gammes des réinterprétations ici historique, celui là n’était pas mal également malgré certaines longueurs Queen Victoria Demon Hunter: de A.E. Moorat 

La couverture aussi m’a beaucoup amusée. « She loved her country, she hated zombies »

Image

Qui a dit que la littérature était ennuyeuse ? Attention à ne pas se tromper si vous citez des extraits dans des disserts parceque les profs ne vont pas forcément apprécier la scène dans laquelle Elisabeth Bennet met la pâtée à la tante de Mr Darcy, Lady Catherine de Bourgh, « japanese ninja style »

Moomin in Tokyo !!! Cafés et boutique!


Est ce que vous avez déjà lu les livres de Moomin Valley.? Non? Les Moomin sont les héros de livres par un auteur suédo-finlandais Tove Jansson. Ce sont des trolls qui vivent une vie de famille originale avec des amis et des créatures un peu bizarres comme les hattifatteners… des créatures mélancoliques qui sont attirées par les orages et sont très attachées à leur baromètre. Image

Si vous ne les avez pas lu vous pouvez vous rattraper  en allant dans leurs cafés ouverts à Tokyo et à Hakata (je vous avais déjà dit que j’avais adoré Hakata?)

Au menu des plats en forme de moomin moomin1

moomin

 

 

 

 

 

 

 

Plus d’infos ici: http://moominmania.co.uk/moomin-bakery-and-cafe-in-tokyo-japan/

En plus si vous êtes seul vous pourrez manger avec un moomin

Moomin Café offers lonely customers stuffed animals to sit with during lunch

Ou aller à la boutique…

Moomin Shop in Futakotamagawa has been successfully launched. Moomin Shop in Tokyo sells Moomin books with lots of new Moomin products and Robert's Coffee.

Posted by Moomin on Friday, December 7, 2012

A Tokyo : à l’intérieur de Dogwood Plazza Setagaya-ku, futakotamagawa. 2e étage à droite de l’escalator.

source et carte: ici http://www.tokyoeats.jp/

Le kakeibo 家計簿: le livre de compte … en beaucoup plus beau!


Au Japon (comme peut-être dans de nombreux pays) ce sont les femmes qui tiennent les cordons de la bourse et qui calculent  les dépenses donc les kakeibo, ces livres de compte qui permettent de prévoir et de suivre les dépenses peuvent être très neutres ou très kawaii.

On trouve des kakeibo variés en tapant 家計簿2013 sur Amazon.jp, rakuten ou dans les librairies japonaises comme Junku. Dans de nombreux articles j’ai vu « kakebo » mais selon mes copines japonaises ce n’est pas la prononciation exacte.

Du coup certaines bloggeuses se sont mises à faire leurs propres kakeibo comme ici: http://www.doucemiseenscene.fr/2012/01/10/2012-fois-plus-beau-mon-kakeibo/ et certaines les vendent même en ligne.

Personnellement j’ai un gros coup de coeur pour ce livre que j’ai passé des heures à essayer de bien comprendre dans la très agréable librairie du grand magasin en face de la gare de Hakata!  Ce n’est pas exactement un kakeibo même si on peut réutiliser des idées pour tenir ses comptes, c’est plutôt un  livre sur comment tenir son journal.

Il est très visuel alors même sans comprendre le japonais c’est faisable.

(il est disponible à la librairie Junku à Paris, 25€ et coûte 1200 yen acheté au Japon) le titre c’est Ana kichi san no shuu no tame no shiawase wo yobu techou jutsu (merci Yoko pour la lecture des kanjis) la trad française est assez moche: Cahier de techniques pour les femmes qui s’occupent de leur famille. (mais je n’ai pas traduit « shiawase » qui veut dire « bonheur »)

あなきちさんの 
Anakichi-san’s
しゅふのための
(pour les femmes au foyer)
しあわせをよぶ!
happiness will come
てちょうじゅつ 
method for notebook
… Anakichi-san’s method for notebook on how to become happy (for housewives)…
あなきち, c’est le surnom de 浅倉ユキ (Asakura Yuki)
                       Merci Tomi chan!

Mchan a ses billets pour le Warner Bros studio (Harry Potter)


Let the visit begin

Voilà j’ai pris mes billets pour aller là où toute fan de Harry Potter (qui a déjà visité Oxford et d’autres lieux inspirant les aventures de Harry Potter) veut aller: Le Warner Bros Studio près de Londres.http://www.wbstudiotour.co.uk/

Je vais donc prendre le train, mais ce sera l’Eurostar, pour me rendre à l’école des sorciers ^^ dans un petit mois et j’ai vraiment hâte. C’et mon cadeau d’anniversaire à moi-même et je sens que si la boutique vends des vêtements je risque de ramener deux trois trucs que je devrai garder pour des sorties goths !!! ou pour les mette à Londre

 Pour vous mettre l’eau  à la bouche mais j’espère qu’il y aura moins de monde !!! Je ne regarde pas la fin pour conserver le suspens.

Je vous raconte quand je serai rentrée ^^

Les guides japonais: Aruco


Cet été j’ai passé une semaine à Séoul avec une amie japonaise et j’ai trouvé son guide absolument génial. On a trouvé pleins de petits marchés sympas et de restaus sans aucun touriste à l’horizon!

Comme les vacances des japonaises sont très courtes les guides sont petits et des séries « week end à …  » existent. Du coup c’est sympa à avoir en plus du guide que vous utilisez d’habitude pour les adresses d’hôtels pas cher ou les pages plus culturelles. Ce que j’ai aussi beaucoup aimé dans son guide de Séoul ce sont les pages sur les différents marchés que je n’ai pas du tout trouvées dans le Lonely Planet.

Donc j’ai acheté 2 guides de cette collection Aruco (de « Aruku » marcher, « arukou » a un peu le sens de « allons-y ») un pour Séoul et un pour Londres. J’adoooooore la page « culturelle » expliquant les différents membres de la famille royale

Humour anglais ? Humour japonais?

J’aime les parties sur ce que la reine aime …. !!! C’est très kitsch !!!

On trouve des adresses de boutiques (pour ça pas besoin de lire le  japonais) et de restaus ainsi qu’une adresse pour des cours de cuisine (pour le 5 o’clock tea), une partie sur la mode anglaise avec des photos kitschissimes, les produits de beauté, un magasin de produits pour chiens, une partie sur les pubs et une autre sur Harry Potter.

bref c’est sympa à regarder même sans lire le japonais tout ça pour 1200 yen.

www.diamond.co.jp/arukikata/

ici le guide de Londres http://www.diamond.co.jp/arukikata/9784478043127.html

Perso je le prendrais même sans lire rien que pour les illustrations !

Bonne Lecture

Tolkien: l’anneau de la discorde.Son oeuvre lui échappe-t-elle?


Un très intéressant article du Monde.fr  sur l’oeuvre de Tolkien , sa défense par son fils Christopher à qui Tolkien racontait la création de ses mondes avant de s’endormir (franchement j’aurais adoré être bercée par des histoires de trolls, de dragons et de magiciens quand j’étais petite), et la naissance d’histoires parallèles déroulant des films.

http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/07/05/tolkien-l-anneau-de-la-discorde_1729858_3246.html

Perso j’avais trouvé le Silmarillon ennuyeux mais comme je l’ai lu en 3e c’était peut être un peu tôt et je le relirai sans doute et j’ai découvert dans cet article une de ses oeuvres posthumes, les Enfants de Hùrin, dont je n’avais jamais entendu parler.

« Le divorce est systématiquement réactivé par les films. « Tolkien est devenu un monstre, dévoré par sa popularité et absorbé par l’absurdité de l’époque, observe tristement Christopher Tolkien. Le fossé qui s’est creusé entre la beauté, le sérieux de l’oeuvre, et ce qu’elle est devenue, tout cela me dépasse. Un tel degré de commercialisation réduit à rien la portée esthétique et philosophique de cette création. Il ne me reste qu’une seule solution : tourner la tête. »

C’est vrai que dans l’oeuvre de Tolkien il n’y a aucune place pour les femmes.

D’ailleurs on l’avait toujours présenté comme un vieux garçon dans les livres que j’avais lu et je ne savais même pas qu’il avait un fils.

Donc pour les filles à part Arwen (que le film présente comme celle qui a sauvé Frodon des Nazgùls alors que dans le livre il est clairement indiqué que c’est le cheval Asfaloth prêté par un seigneur elfe qui l’emmène jusqu’à la rivière) et surtout Eowyn qui s’habille en homme et finit par tuer le roi des nazgûls (le roi sorcier de Angmar) il n’y a pas grand monde comme modèle pour nous les filles.

En plus j’ai toujours trouvé la partie avec Eowyn douce amère car elle est amoureuse de Aragorn même si elle recontre Faramir après avoir été blessée et lui aussi.La rencontre entre les deux n’est pas vraiment pleine de joie… mais bon Tolkien est difficilement reconnu pour être le peintre de la joie de vivre!  

Donc comme dans les films américains il faut caser des femmes et des minorités ils risquent d’adapter jusqu’à la modification grossière. Sinon, dans l’article, le fils de Tolkien dit qu’il pourrait faire un livre rien qu’avec les propositions aberrantes qu’on lui a faites pour utiliser l’oeuvre de son père et ce serait assez amusant!