Archives pour la catégorie couture

Un sweater vitrine!


C’est top de pouvoir exposer tous les plushies et autres jouets qu’on a acheté au Japon!On peut même le fabriquer soi-même!

et pour halloween pourquoi ne pas y mettre des bestioles en plastique?

source: https://en.rocketnews24.com/2017/12/28/show-off-your-badge-collection-and-plushies-in-this-wacky-customisable-sweater-from-japan/

Shopping fringues au Japon: Secret Honey


J’ai découvert la marque SECRET HONEY au Japon. J’aime l’utilisation de thèmes de contes dans les vêtements du quotidien! L’ensemble entier n’est pas facilement portable dans la rue, du moins en Europe, mais une touche par ci par là ça devrait aller.

 en version robe!

wpid-20151022_134255.jpgwpid-20151022_134308.jpg

Rien ne vous empêche de coudre des vêtements en achetant du tissu Disney (à voir dans un prochain article sur le tissu au Japon)
http://fashionwalker.com/brand/secrethoney/

Parlons chiffon au Japon: le monpe.


Si vous allez au Japon cet été ne ratez pas les yukata vendus chez UNIQLO avec leurs motifs inspirés d’artistes du passé.

Cette vogue rétro s’exprime également grâce au monpe (もんぺ) ! C’est un pantalon traditionnel, porté autrefois par les paysans et réalisé dans des tissus confortables.

L’image du monpe à l’origine c’est ça

On le décrit comme le jeans japonais car, comme le jeans, il était au départ un vêtement de travail et il a maintenant une coupe plus sympa tout en gardant les motifs traditionnels.

Le magasin LOFT (que j’adore) va mettre le monpe à l’honneur tout l’été dans son magasin de Shibuya.

La firme Unagi no Nedoko réalise une exposition sur le monpe.

2015もんぺ博覧会2

La nouvelle image du monpe

 un pantalon d’été sympa à porter avec de jolies geta ou des zori.

sources:http://blog.japantimes.co.jp/japan-pulse/wear-japans-past-this-summer-with-yukata-and-monpe/

http://unagino-nedoko.net/monpe2015/

DIY Ghibli: Calcifer


Calcifer! mon préféré !!!! Si on pouvait le transformer en porte monnaie ce serait trognon!

Sew Desu Ne?

Prj059
I’m bringing back the Ghibli fanart! I’ve been wanting to make something Howl’s Moving Castle themed for a while, and I finally decided to take action after reading the original book and rewatching the Ghibli film. It was a real treat doing that, because I thought the book really complemented the movie. They had their differences, but they worked together in ways that made them both better, which isn’t common. Tales from Earthsea and the book Tehanu I thought had the same effect. But anyhow, after all that I can definitely say Calcifer was one of my favorite parts of the book and movie, so I wanted to make a little palm-sized plush so that I might feel just like Sophie did.

Voir l’article original 642 mots de plus

DIY: la trousse Totoro (ce n’est pas moi qui l’ai faite mais vous peut-être)


La trousse Totoro (qui va avec mon porte monnaie) et on peut la faire soi-même ???? Est ce que ce n’est pas la preuve qu’un être supérieur existe???!!! (ou la je m’emballe)
Voici un tutoriel! joie et happiness ^^

diy painting

Diy handmade share is diy handmade Chinchilla Pencil bag that this manual is divided into two parts, one is a pencil case is decorated small Totoro doll. Whether it is the part can exist independently, we can together or independently produced.

Diy handmade material: non-woven, needle and thread, zippers, glue, scissors

The production, chinchillas styling has been given a graphical version of the type and the decomposition process, and also the main bulk of chinchillas. So chinchillas production will be a key part. Part Pencil relatively simple. Two pieces of cloth sewn together plus zipper on it. And then paste them together on it.

Read more:http://www.turehearted.com/news/news124.html

diy craft

Voir l’article original

Margarita Kareva: princesses/sorcières et contes de fées


princesses de conte de fées!

Fantasy photographer Margarita Kareva, based in Russia, captures beautiful women in gorgeous surreal environments. Gaining inspiration from fairytale books, she loves to portray her subjects as princesses and witches. The styling and scenery combined deliver stunning visuals fit for any high end fashion or art editorial spread. A prime example of why print still matters. The clarity of a beautiful image on screen has nothing on it’s print value. I’m just sayin…Anyway peep the dope photography below and drop a line if you feel the need to express yourself 🙂

Source: Margarita

Voir l’article original

Une mine d’infos sur les vêtements japonais. Immortal Geisha.


Juste un petit billet pour vous signaler le site de Immorta Geisha.

C’est un site en anglais qui s’intéresse aux kimonos, yukata et autres obi donc si les mots furisode, obijime, nagasode ou kitsuke vous rendent perplexes c’est l’endroit où vous devez aller.Et pour celles qui ne comprennent pas bien l’anglais les tutos ou photos vont les aider.

http://www.immortalgeisha.com/ig_bb/index.php

 

Transformer un yukata/kimono afin de le porter tous les jours (révision 2017)


Tous ceux et celles qui sont allés au Japon ont sans doute craqué pour un yukata ou un kimono qu’il soit neuf ou d’occasion.

Les yukata sont des kimono d’été portés en vêtement d’extérieur (je ne parle pas des yukata des love hotel ramenés, gros clin d’oeil à une copine, par certaines ou des yukata donnés par les ryokans) j’ai volontairement choisi de parler des yukata qu’on porte l’été pour les festivals. Le yukata est moins habillé que le kimono et il n’est pas en soie donc il est moins cher.

Yukata ou kimono on est souvent tombées amoureuses de leurs couleurs, des tissus mais une fois rentrée à la maison on a souvent du mal à les porter.

Porter un haori (un vêtement plus court porté sur le kimono un peu comme une veste) est relativement facile car ils sont plus courts. En plus, on peut facile « casser » le côté trop habillé du haori en le portant avec un jean… et maintenant c’est à la mode on ne passe plus pour une folle! (punaise 20 ans qu’on me regarde comme une tarée)

Mais le yukata, qui s’ouvre un peu trop facilement, (on n’a pas l’habitude de le porter et souvent on n’achète pas la robe de dessous ou les pinces que les japonaises utilisent pour obtenir un tombé parfait) et qui doit être replié pour l’adapter à votre taille ce n’est pas très pratique. En plus, si vous l’avez acheté aux puces, vous avez peut-être oublié d’acheter la ceinture qui va avec.

Cet article va donc s’intéresser aux différentes façons de transformer son yukata en vêtement de tous les jours ou bien d’utiliser le tissu pour en faire des objets à utiliser tous les jours.

Je commence volontairement par un yukata au tissu moins précieux car tailler dans un kimono requière une certaine dose de courage – on a trop peur de le massacrer!

Voici un de mes bébés -oui j’en ai plusieurs- trouvé chez UNIQLO au Japon.

kimono

Pour celles que cela intéresse Uniqlo au Japon fait des yukatas très jolis à des prix tout à fait abordables et les vends avec une planche détaillée pour bien le porter. Même si la marque est arrivée en France il n’y a pas de public pour les yukatas donc on n’en trouve pas chez nous.

J’ai adoré son motif de papillons et j’hésitais à en faire une veste ou une tunique/robe. Comme il est très coloré je ne voulais pas que cela fasse trop voyant. J’avais d’abord trouvé cette idée de veste http://lifessweetessentials.com/yukata-off-to-a-good-start/ mais ça faisait très gothic lolita. Puis je me suis dit que j’allais faire un petit tour chez Etsy pour voir les réalisations des autres.

Conclusion: je l’ai raccourci et j’ai repris les manches mais le problème est que le tissu des yukata est souvent assez « raide » donc le tombé n’est pas top. Pour l’instant je ne l’ai pas porté… je le garde dans un coin pour le reprendre.

http://www.etsy.com/fr/search?q=yukata&ship_to=FR et je suis plus tombée sur des bagues en chirimen (très jolies donc à faire soi-même plus tard) Je suis aussi tombée sur le site de Immortal Geisha (en anglais) où l’on parle nettoyage et projets autour des kimonos et yukatas: http://www.immortalgeisha.com/ig_bb/viewforum.php?f=60 surtout dans la partie « altering wafuku into western clothes ».  Bref si vous cherchez sur internet il vaut mieux taper KIMONO REMAKE pour obtenir des résultats. 

 Les idées que j’adore: Haruku ballet flats by Hetty Rose - made from vintage Kimono fabricshttp://fr.pinterest.com/kesarankimono/kimono-remake/ Plus facile à faire Kimono Vintage Fabric Pendant http://fr.pinterest.com/pin/450360031456822794/ On trouve pas mal de livre en japonais sur le sujet Kimono Remake All Year Round  - Japanese Sewing Pattern Book for Women - B914 vous pouvez taper en japonais: きものリメイク (kimono remake)

AVANT que vous commenciez à faire votre shopping un détail CRUCIAL que je n’ai vraiment compris que l’année dernière et qui change tout.

J’avais feuilleté le Kimono Remake avant de l’acheter et j’avais cru voir que les modèles étaient fabriqués à partie de yukata. EN FAIT NON ILS SONT SOUVENT FABRIQUES A PARTIR D’UN KIMONO!!!!

Dans les 1ères pages ont montrait la façon de déassembler un yukata et un kimono mais, en regardant attentivement les modèles que je voulais faire, je me suis rendue compte qu’ils étaient TOUS faits à partir d’un kimono car celui ci est constitué de bandes plus larges que le yukata.

Donc je n’ai rien pu coudre l’année dernière (2016) et j’étais verte!!! Je ne voulais pas sacrifier un de mes précieux haoris et , de toute façon, le modèle demandait de partir d’un yukata donc la longueur n’allait pas.

Donc, cette année je pars avec la feuille exacte du modèle que je veux faire ce qui me permettra également de choisir la couleur ou le motif, car lorsqu’on va dé-assembler les morceaux du kimonos c’est plus joli si certains motifs sont mis en avant.

Ce site liste tous les blogs consacrés au Kimono remake (en japonais) il suffit de regarder les images pour se donner des idées. http://fashion.blogmura.com/kimono_remake

Mon préféré même si le style des japonaises ne correspond pas toujours à ce que l’on veut : http://harico.exblog.jp/

J’aime beaucoup les réalisations de ce blog! http://blogs.dion.ne.jp/mimosadoll/archives/cat_212170-1.html Avec les chutes bien sûr un petit sac

Il est su-bli-me!!! je l’ai trouvé ici http://ct6.jp/SHOP/remake_1.html

Des sites intéressants Ici:http://blackcabbit.wordpress.com/2011/09/19/kimono-dress/ La transformation expliquée pas à pas (tuto et mesures inclues) d’un kimono en magnifique robe.

Un livre qui me plait beaucoup Remake Your Kimono into Dresses - Japanese Craft Book

Et si comme moi vous êtes tombée amoureuse des obi les ceintures de kimono vous pouvez les réutiliser en sac comme ici:https://www.etsy.com/listing/161208473/japanese-obi-over-size-hobo-bag-red-neon?ref=related-2

Japanese Obi Over Size Hobo Bag - Red / Neon Green

 

 

J’adoooore tout, je suis déjà toute excitée à l’idée de me mettre à réaliser des choses, avec de l’aide car mon niveau en couture est très limité hélas.

Et vous? Avez vous déjà réalisé des vêtements ou accessoires à partir de tissu de kimono ou yukata
 

Rencontre avec la styliste Mamoru Ishihara grâce à l’association Jipango.


Aujourd’hui j’ai pu participer à un atelier « Kimono Remake » grâce à l’association Jipango qui avait invité la styliste japonaise Mamoru Ishihara à nous parler de techniques afin de transformer nos kimonos en vêtements de tous les jours et accessoires japonais mais plus adaptés à notre mode de vie occidental… j’adore les yukata mais les porter à Paris ce n’est pas possible donc j’avais emporté un de mes achats (chez Uniqlo au Japon) pour avoir l’avis de la styliste.

Mme Ishihara est originaire de Tokushima (Shikoku) une région qui est réputée pour les plantations d’Awai-Ai, le bleu indigo et a enseigné à l’école de mode Bunka Fukuso à Tokyo.Depuis sa retraite elle partage son talent et son expérience avec nous aussi en France puisqu’elle vient plusieurs fois par an à Paris pour des ateliers et des défilés.

Teinture  indigo, uchikake (kimono de mariés richement brodé et très coloré), washifu ( utilisation du papier japonais « washi » dans la création de vêtements) toutes ces techniques sont utilisées pour réaliser des vêtements et des accessoires.Image

Pendant cet atelier nous avons appris comment utiliser des morceaux de kimono notamment lorsque l’on coupe les manches par exemple afin de créer sacs, écharpes et autres bourses.

Image

A gauche Mamoru san et à droite Naoko san de l’association Jipango et devant mon yukata- avec les papillons-qui sera bientôt, je l’espère, une jolie veste.

Image

 

Comment réaliser des sacs et les décorer avec du tissu!

le site de l’association Jipango: http://www.jipango.com/

L’association Jipango organise des ateliers pour faire découvrir la culture japonaise à Paris et publie le magazine Idées Japon que vous pouvez trouver dans les épiceries japonaises donc un grand merci à Naoko san pour avoir organisé cet atelier.