Louer chez l’habitant au Japon: le point sur la nouvelle minpaku law

Publié: juin 16, 2018 dans Actualités et politique, Japon
Tags:, , , ,

Les particuliers ayant obtenu le précieux sésame afin de louer leur habitation ont affiché à l’extérieur un certificat.  

Les changements pour les loueurs: Le maximum est de 180 jours par an.

Selon les municipalités les particuliers qui souhaitent ouvrir un minpaku doivent obéir à des exigences particulières. Cela peut aller du fait de prévenir par écrit ou en personne les résidents du quartier (Shibuya, Tokyo), de distribuer un document contenant leur nom, adresse et téléphone à contacter en cas d’urgence à tous les résidents vivant à 10m du logement loué (Minato, Tokyo), jusqu’à l’obligation de confirmer l’identité des locataires en personne par Skype par ex (Gifu) voire même d’organiser des rencontres avec les résidents habitant à 15m de leur location avant de commencer à travailler. 

L’opposition de certains résidents est bien sûr en grande partie liée à la conduite de certains locataires qui ont pu se montrer bruyants ou ne pas respecter les règles assez compliquées concernant les déchets mais également à des cas où le locataire a utilisé une location pour faire du trafic de drogue comme en Janvier de cette année où un canadien a été arrêté à Shinagawa, Tokyo. De nombreux locataires ne faisaient que récupérer une clef dans une boite sans rencontrer le loueur ce qui était très pratique mais ne permettait pas de vérifier qui habitait vraiment dans l’appartement.

Les changements pour les locataires: Avec la nouvelle loi il sera possible de récupérer des clefs dans des convenience stores,. FamilyMart a déjà installé des casiers dans un de ses magasins à Shinjuku. Les locataires pourront les récupérer en utilisant une tablette afin de confirmer leur identité grâce à un logiciel de reconnaissance faciale et en scannant leur passeport. 150 Family Mart seront équipé d’ici à février 2019 à Tokyo et Osaka.

Selon une enquête du Yomiuri Shimbun  58 municipalités ont déclarées avoir reçu des plaintes de résidents. On compte 11,282 plaintes reçues de 2015 à 2017.

Les minpaku répondent également à un besoin, celui d’accueillir les touristes c’est pourquoi les règles doivent rester souples. Le gouvernement japonais espère augmenter le nombre de touristes et passer de 28,69 millions en 2017 à 40 million en 2020.  

sources: http://the-japan-news.com/news/article/0004515236

http://the-japan-news.com/news/article/0004515155

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s