Du rififi à l’assemblée de Kumamoto


Le Japon et la place des femmes est un GRAND sujet et cet article de Japan Today nous montre que, si on a beaucoup parlé de « womenomics » (ou le fait de laisser plus de place aux femmes notamment dans la sphère politique ou au travail) il y a encore BEAUCOUP d’efforts à faire.

La réunion de l’assemblée municipale de la ville de Kumamoto a en effet été grandement dérangée par l’intrusion d’un …. bébé qui a réussi à pénétrer l’enceinte grâce à la complicité de … sa maman, Yuka Ogata, 42 ans membre de l’assemblée qui revenait pour la première fois depuis la naissance de son bébé. Celle ci s’est installée à sa place avec son bébé de 7 mois et a immédiatement été entourée par des membres masculins. Pas pour faire des guilis guilis ou la complimenter sur la beauté de son petit mais lui demander POURQUOI elle l’avait emmené. C’est vrai la société japonaise est TELLEMENT bien organisée et tout le monde sait à quel point les crèches sont nombreuses!!!

 les enfants c’est sympa mais il faut les laisser à la maison, d’ailleurs si tu pouvais rester chez toi ça ferait une femme de moins ce serait bien…. j’extrapole mais vu leurs têtes je ne suis sûrement pas loin.

Les enfants c’est BIEN! il faut en faire mais il ne faudrait pas non plus qu’on les voit trop quand même.

Selon le règlement en vigueur dans l’assemblée, les « visiteurs » ne sont pas autorisés à entrer lors d’un débat et doivent rester dans la galerie ou dans une autre pièce mais les règles ne prévoient pas l’arrivée d’un bébé… Un bébé est-il un « visiteur » (étant donné que cela fait 9 mois qu’il squatte le ventre de sa mère et qu’il va sans doute rester à la maison jusqu’à ses 25 ans, il faudrait repenser la définition de « visite »).

Le président de l’assemblée Yoshitomo Sawada, (celui tout à droite qui fait la gueule) et d’autres membres ont demandé à Mme Ogata de bien vouloir sortir (mon dieu qu’est ce que ce serait si elle se mettait à l’allaiter pendant la séance ??!!!). Après être allés discuter dans une autre pièce Mme Ogata est finalement revenue SEULE après avoir demandé à une amie de s’occuper de son bébé.

L’assemblée a alors pu commencer les débats avec 40 minutes de retard et des excuses du président -on a alors pu entendre un membre crier qu’il n’était pas celui qui devrait présenter des excuses- (un autre brillant membre de l’assemblée qui a sûrement des enfants quelque part).

Déclaration de Mme Ogata à la fin de la réunion  « I want the assembly to be a place where women can actively participate. » Elle a également rappelé qu’elle avait demandé au secrétariat de l’assemblée de permettre aux membres de venir avec leurs enfants OU d’ouvrir une crèche dans l’enceinte de l’assemblée municipale, ce qui n’a pas été considéré.  Mme Ogata a sans doute rapporté ses idées progressistes et scandaleuses de sa scolarité aux USA et son travail dans l’enceinte des Nations Unies!!

Bref le Japon se désole du manque de naissances mais une fois qu’ils sont nés il faut bien quelqu’un pour s’occuper des enfants et, comme le travail des femmes est également un problème, concilier les deux va être un vrai défi.

Qu’en pense Kumamon?

source:  

https://japantoday.com/category/politics/Kumamoto-assemblywoman-causes-stir-by-bringing-7-month-old-son-into-chamber

Une réflexion sur « Du rififi à l’assemblée de Kumamoto »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s