Cérémonie du cadeau à Paris chez Miwa. Beau et… hors de prix! (new)


Merci à  takosam qui me signale ce site  http://www.shifteast.com/

Une des infos que j’en ai tirée est l’ouverture à Paris de Miwa, le pavillon de la cérémonie du cadeau 12 rue Jacob Paris 6e. L’origata (« ori » plier comme dans « origama » et « kata/ gata » façon ) est une façon cérémonieuse d’envelopper un cadeau.

Nous vous accueillons dans notre pavillon où nous vous servons du thé et des douceurs afin que vous puissiez vous détendre. Nous y pratiquons pour vous la cérémonie du cadeau, l’Origata, céréonie intimement liée à la cérémonie du thé issue de la culture Shinto. Nous vous aidons à exprimer la signification que vous attribuez à votre cadeau ainsi que les sentiments profonds que vous ressentez pour le destinataire de votre présent. Ensemble, nous emballons alors votre cadeau selon l’art et la tradition de l’Origata

http://www.miwa.net/

Le pavillon est construit en bois de hinoki (cyprès) japonais et les photos sont vraiment sublimes.

Petit bémol cette cérémonie du cadeau n’est accessible qu’aux membres qui se seront acquités d’un droit d’entrée de 1000 euros  ET d’une cotisation annuelle de 1000 euros. (le prix étant susceptible de varier selon le nombre de membres)

c’est scandaleux  comme prix!

Une vidéo qui ne vous coûtera rien ^^ http://youtu.be/riaCH9Gm_UY

Le pavillon a été ouvert par un businessman japonaisTakeshi Sato et un jeune français Joan Larroumec.

Larroumec. “It’s a window onto a side of Japan that is inaccessible to most people.” A ce prix là ça va rester largement inaccessible!

Lire la suite dans l’article de Japan Today

http://www.japantoday.com/category/arts-culture/view/learning-the-art-of-giving-japanese-style

For an annual fee of 1,000 euros, members can book an Origata ceremony any time they like. They can also purchase artifacts rarely seen outside Japan, from 3,000-year-old Jomon vases, to 19th-century kimonos worth up to 80,000 euros.

A fortnight after its launch, Miwa had signed up two dozen Japanese members, and a dozen French ones, all recruited in exclusive French-Japanese cultural circles in Paris. It aims for 100 members within a year.

“The membership fee might seem steep, but not when you consider people are getting access to collectors’ objects worth 20,000 to 80,000 euros,” explained Larroumec.

Among the Japanophiles Larroumec has approached is former President Jacques Chirac—a well-known admirer of the culture. He has yet to respond.

LeMonde.fr en parle aussi (mais on était plus rapide ^^) http://www.lemonde.fr/style/article/2012/12/21/le-cadeau-en-tenue-de-ceremonie_1808354_1575563.html?xtmc=miwa&xtcr=2

 » Entièrement recouvert d’hinoki, le bois sacré avec lequel on bâtit les temples au Japon  l’espace clos est construit autour d’un bar. Une table en bois qui a sollicité seize générations de jardiniers appliqués à tailler le même arbre pour éviter que le moindre noeud n’apparaisse. Introduite par une cérémonie du thé où l’on déguste, dans les règles de l’art, un sencha inestimable avec un biscuit de sarasin, l’origata est précédé de questions qui visent à comprendre ce que signifie le cadeau qu’on souhaite faire emballer. La maîtresse de cérémonie sélectionne ensuite le juste pliage, le noeud idéal et transforme le papier en oeuvre éphémère. La beauté des gestes est telle qu’elle émerveille ceux qui ont le privilège d’assister au spectacle (cinq personnes au maximum). Au fond, M. Sato observe la chorégraphie millimétrée avec bienveillance. »

« Une somme qui permet notamment de faire venir à Paris  des spécialistes de l’artisanat japonais considérés comme des trésors vivants dans leur pays. « La rentabilité ne peut être le seul critère de réflexion, affirme Takeshi Sato. Bien sûr, nous avons besoin de membres, mais l’espace est limité et il s’adresse à ceux qui sont en quête d’expériences exceptionnelles. Mon but est d’ ouvrir d’autres lieux comme celui-ci afin de partager  la culture japonaise. » Plus qu’une curiosité folklorique, le Pavillon Miwa est un lieu où l’on honore le sacré. « Ce n’est pas la valeur de l’objet qui compte mais la manière dont on réussit à le transcender », explique le maître des lieux. L’adresse accueillera d’ailleurs, au fil des mois, des experts en art floral, des céramistes, des tisserands et des chefs réputés pour des master class en effectif limité. Quant aux amateurs frustrés par le tarif, ils peuvent visiter le Pavillon le samedi et y faire l’acquisition de papeterie à petit prix, de verres délicieusement fins ou d’essuie-mains en coton indigo. »

Donc on pourra y aller le samedi pour visiter le pavillon !!!! 

Publié par Mchan

Octobre 2022 est le GRAND RETOUR au Japon! De nouvelles idées shopping , des photos, des onsens et les grandes retrouvailles avec les pays, sa culture, les amies...

5 commentaires sur « Cérémonie du cadeau à Paris chez Miwa. Beau et… hors de prix! (new) »

      1. Lol ! Je vais me faire inviter si tout se passe bien Lundi ! c’est le chef d’Hinoki que j’ai vu à Brest qui va officier !

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :