Tolkien: l’anneau de la discorde.Son oeuvre lui échappe-t-elle?


Un très intéressant article du Monde.fr  sur l’oeuvre de Tolkien , sa défense par son fils Christopher à qui Tolkien racontait la création de ses mondes avant de s’endormir (franchement j’aurais adoré être bercée par des histoires de trolls, de dragons et de magiciens quand j’étais petite), et la naissance d’histoires parallèles déroulant des films.

http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/07/05/tolkien-l-anneau-de-la-discorde_1729858_3246.html

Perso j’avais trouvé le Silmarillon ennuyeux mais comme je l’ai lu en 3e c’était peut être un peu tôt et je le relirai sans doute et j’ai découvert dans cet article une de ses oeuvres posthumes, les Enfants de Hùrin, dont je n’avais jamais entendu parler.

« Le divorce est systématiquement réactivé par les films. « Tolkien est devenu un monstre, dévoré par sa popularité et absorbé par l’absurdité de l’époque, observe tristement Christopher Tolkien. Le fossé qui s’est creusé entre la beauté, le sérieux de l’oeuvre, et ce qu’elle est devenue, tout cela me dépasse. Un tel degré de commercialisation réduit à rien la portée esthétique et philosophique de cette création. Il ne me reste qu’une seule solution : tourner la tête. »

C’est vrai que dans l’oeuvre de Tolkien il n’y a aucune place pour les femmes.

D’ailleurs on l’avait toujours présenté comme un vieux garçon dans les livres que j’avais lu et je ne savais même pas qu’il avait un fils.

Donc pour les filles à part Arwen (que le film présente comme celle qui a sauvé Frodon des Nazgùls alors que dans le livre il est clairement indiqué que c’est le cheval Asfaloth prêté par un seigneur elfe qui l’emmène jusqu’à la rivière) et surtout Eowyn qui s’habille en homme et finit par tuer le roi des nazgûls (le roi sorcier de Angmar) il n’y a pas grand monde comme modèle pour nous les filles.

En plus j’ai toujours trouvé la partie avec Eowyn douce amère car elle est amoureuse de Aragorn même si elle recontre Faramir après avoir été blessée et lui aussi.La rencontre entre les deux n’est pas vraiment pleine de joie… mais bon Tolkien est difficilement reconnu pour être le peintre de la joie de vivre!  

Donc comme dans les films américains il faut caser des femmes et des minorités ils risquent d’adapter jusqu’à la modification grossière. Sinon, dans l’article, le fils de Tolkien dit qu’il pourrait faire un livre rien qu’avec les propositions aberrantes qu’on lui a faites pour utiliser l’oeuvre de son père et ce serait assez amusant!

6 réflexions sur « Tolkien: l’anneau de la discorde.Son oeuvre lui échappe-t-elle? »

  1. Il me semble que Tolkien s’est lui même inspiré de contes Scandinaves et d’un opéra de Wagner… Pour avoir lu, trois fois en Français le Seigneur des Anneaux, une fois en Anglais, et le Silmarillon, Contes et Légendes du 1er, 2nd et 3ème Age, je trouve ça fort que Christopher ose prétendre que l’œuvre de son père était transformée. Les films sont les répliques exactes des livres (en raccourci) à part une scène où Aragorn tombe dans la rivière dans le 3ème tome.
    Pour la place des femmes, il faut bien dire, comme le rappel Gimli que les femmes naines ont la barbe, dur de les différencier !
    PS : je pense qu’il y a une faute de frappe et ce sont les enfants d’Hurin
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Enfants_de_H%C3%BArin

    J’aime

    1. Effectivement il y a une faute dans l’article du Monde cond c’est bien Children of Hùrin!
      Les films sont des répliques exactes sauf pour la scène que j’ai citée avec Arwen qui n’est pas exacte: puisque c’est Glorfindel envoyé par Elrond qui le met sur son cheval Asfaloth… mais il fallait plus de rôle de femmes d’où la modification.

      J’aime

    2. Ceci dit « children of Hrin » ne m’avait pas choqué ça fait très titre de Jack Vance: le Dirdir, le Pnume, les enfants de Hrin… ça colle parfaitement ^^

      J’aime

  2. sinon dans l’article du Monde il y a une faute « Frodon Sacquet, le héros, reçoit, à la mort de Bilbon, le fameux anneau magique dont la possession aiguise les convoitises et provoque le malheur. » -> ce n’est pas à la mort de Bilbon que Frodon reçoit l’anneau… puisque Bilbon décide de le lui remettre / se voit « obligé » de le lui remettre par Gandalf lorsqu’il décide de quitter la Comté.

    J’aime

  3. Les auteurs et surtout leurs héritiers vivent la peur au ventre que leurs œuvres soit déformés ou qu’elle leurs échappent. C’est ce qui est arrivé en effet au Seigneur des anneaux dont la popularité est devenu tel que ses admirateurs ont à leur tour enfantés quantité de livres dont le sens de la moral n’est pas celui de tolkien il est vrai. C’est, je pense, ce qu’il regrette. Mais chacun son œuvre et ses admirateurs ont les leurs devenus indépendantes de celle qui les avait enfantés.

    N’irait-il pas, non plus, une histoire de gros sous que sens apparaitre en arrière fond de l’article…

    L’œuvre de tolkien n’est pas très féministe, mais elle est de son époque, et reste peuplé de grandes figures galabriel, Arwen,… qui par leur présence change le cour de l’histoire.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s