Japon, redémarrage de la centrale de Oi: 11000 personnes devant la résidence du premier ministre


pour compléter

Selon Japan Times le gouvernement a officiellement décidé de remettre en route les réacteurs 3 et 4 de la centrale de Oi, qui se trouve dans la préfecture de Fukui, afin de prévenir de possibles coupures d’électricité dans le Kansai.

 

(Ce qui nous a valu de nombreux articles dans la presse japonaise ces dernières semaines disant que la plupart des gouverneurs, sentant la désapprobation et le mot est faible des habitants, étaient contre).

Toru Hashimoto le maire d’Osaka par ex était contre mais à fini par donner son accord.  Néanmoins la politique du Japon devrait toujours être une réduction de sa dépendance au nucléaire:  « The government’s policy of reducing Japan’s nuclear power dependency in the medium to long term has not changed at all ».

Les opposants à ce redémarrage eux rappellent que le nouvel organisme régulateur de l’énergie nucléaire n’a toujours pas pris ses fonctions (il ne devrait les prendre qu’en Septembre) et que l’enquête sur les causes de Fukushima n’est pas close.  Il faudrait notamment plus de recherches sur les risques de tremblements de terre et de tsunami le long de la côte de la mer du Japon, où est situé la centrale de Oi.

Sur le nouveau régulateur: http://www.japantimes.co.jp/text/nn20120617b4.html

Une équipe spéciale constituée d’experts de la Nuclear and Industrial Safety Agency et d’agents de Kansai Electric sera installée à 20 km de la centrale afin de surveiller son redémarrage et réagir en cas de problème.

Que se passerait-il en cas d’accident à la centrale de Oi?

http://www.japantoday.com/category/national/view/crisis-plans-still-lagging-in-japan-nuke-towns

Que des bonnes nouvelles en fait:

– en cas d’incident la seule route par laquelle on pourrait appeler à l’aide ou en envoyer serait une route sinueuse à flanc de falaise souvent bloquée par la neige l’hiver ou encombrée par les vacanciers l’été.

-la radioactivité polluerait le lac Biwa qui est la source d’eau douce de 14 millions de personnes. Vous savez le lac Biwa juste au nord de Kyoto?

Bien sûr il n’y a encore aucun plan pour une route secondaire qui permettrait l’accès à la centrale en cas de soucis et la ville de Kyoto n’a qu’un début de plan d’évacuation et un tout premier exercice d’alerte ne devrait avoir lieu que dans 3 mois. De plus cet exercice devrait aussi concerner un grand nombre de touristes étrangers (ne parlant pas japonais pour la plupart ce qui ne va pas simplifier les choses à la foi pour eux [nous] et pour les japonais).

leblogdejeudi: le nucléaire tue l'avenir, rendez-nous notre vie!

2012/06/15大飯原発再稼働抗議行動に11000人!!!@首相官邸前 Contre le redémarrage de 2 réacteurs de la centrale d’Ôi. 11.000 Manifestants vendredi soir devant la résidence du 1er Ministre : de + en + de monde, de + en + de colère soir après soir. Information et lien de Janick Magne au Japon. 

Voir l’article original

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s