Les personnes âgées au Japon -âge d’or, escroqueries et maisons de retraite


Les personnes âgées sont de plus de plus nombreuses au Japon et le pays déclare compter le plus grand nombre de centenaires. Un jour férié leur est d’ailleurs consacré. Le troisième lundi de septembre est l’un des rares jours fériés au Japon c’est keirô no hi qui signifie le jour du respect envers les personnes âgées. C’est une journée destinée à montrer le respect qui est dû aux anciens citoyens japonais.

dans les rues on voit de nombreuses obasan courbées sur leur canne ou munies de petits chariots à commissions qui font aussi office de petit fauteuil, on les retoruve ausi dans les sento (bains publics) où elles se font frotter le dos par des membres de leurs famille ou des voisines et on se dit que c’est peut être un des pays où il fait bon devenir âgé. Dans les trains (comme en France d’ailleurs) on vous rappelle que des places sont réservées aux personnes âgées, on vante les bienfaits de la nourriture japonaise équilibrée et l’écoute faite aux séniors. Est ce que le Japon n’est pas le pays qui déclare un sénior « trésor national vivant » quand il est maître d’un art ou  d’une technique?

Mais où sont vraiment toutes ces personnes âgées ? Lorsque le gouvernement japonais commence à les chercher on ne les trouve pas toujours car certaines sont décédées ou simplement disparues http://www.nytimes.com/2010/08/15/world/asia/15japan.html dans cet article d’août 2010 on déclarait ne pas avoir pu localiser plus de 281 personnes âgées de plus de 100 ans : « To date, the authorities have been unable to find more than 281 Japanese who had been listed in  records as 100 years old or older. Facing a growing public outcry, the country’s health minister, Akira Nagatsuma, said officials would meet with every person listed as 110 or older to verify that they are alive; Tokyo officials made the same promise for the 3,000 or so residents listed as 100 and up »

D’autres articles  du Japan Times http://www.japantimes.co.jp/text/fd20120212pb.html et certains dramas évoquent d’autres thèmes graves: les escroqueries menées par les yakuza et dirigées plus particulièrement vers les personnes âgées, les maisons de retraites dans lesquelles on laisse des gens que les familles n’ont plus le temps d’aller voir. C’est le cas d’un de mes dramas préférés Ninkyou Helper (le yakuza chevaleresque).

On voit bien dans le 1er épisode les grand mères qu’on appelle en prétendant que leur petit fils à commis un délit et en leur demandant de l’argent pour que l’affaire soit classée. C’est le « furikome sagi »  « furikome » voulant dire débit direct et « sagi » arnaque.

http://www.mysoju.com/japanese-drama/ninkyo-helper/episode-1/

Tous les épisodes de cette série abordent un aspect de la vie des personnes âgées placées en maison de retraite : une vieille dame battue par son petit fils mais qui le défend quand même car il est venu vivre avec elle et elle lui est reconnaissante, une dame trompée par une arnaqueuse se faisant passer pour une guarde malade, un vieux monsieur qui va mourir seul car sa famille ne vient jamais le voir …

Les yakuza tirent parti du « kizuna » des liens qui relient les familles entre eux, surtout après Fukushima (11 mars 2011). Cela nous rappelle que Kizuna est le kanji choisi comme Kanji de l’année en 2011.

Parmi les victimes récentes une femme  femme de 64 ans habitant à Chiba qui a payé 3millions de ¥ à un soit-disant « neveu »3 million pris la main dans le sac en train de piquer dans la caisse de son entreprise  ou une autre qui a envoyé  7,5 million de Yen en 5 jours à un « fils » qui avait mis sa copine enceinte.

Cette affiche montre le comédien Kurokke avec le titre  騙されないで « Damasarenaide! »
(ne vous laissez pas tromper/ ne vous faites pas abuser)
http://www.japantoday.com/category/kuchikomi/view/no-of-people-dying-alone-rises-in-no-relationship-society

Au Japon comme ailleurs on peut mourir tout seul mais peut être plus facilement qu’ailleurs. En 1987 à Tokyo, 788 hommes et 335 femmes sont morts seuls et chaque jour en moyenne 10 personnes meurent seules. Cela ne se concerne d’ailleurs pas QUE les personnes âgées car dans une société où les liens se sont distendus, (c’est le terme « Muen Shakai », « no relationship society » mis en avant par la NHK dans son documentaire en 2010), où l’on peut acheter tous ses repas au combini sans parler à personne ou presque et passer la journée devant son écran, on peut s’isoler complètement.

http://edge.sharethis.com/share4x/index.08494d37c792aa82b4ba36e63cbd06f6.html

http://www.nytimes.com/2007/11/03/world/asia/03japan.html?pagewanted=all

From 2000 to 2006, the number of older criminals soared by 160 percent, to 46,637, from 17,942, according to Japan’s National Police Agency. Shoplifting accounted for 54 percent of the total in 2006 and petty theft for 23 percent.

As a result, penitentiaries are struggling to adapt environments designed with the young in mind to a lawbreaking population that is fragile physically and often mentally.

Selon l’article et un rapport du ministère de la justice les personnes âgées récidiveraient également pour retourner en prison puisque là au moins on s’occupe d’eux

A recent Justice Ministry report said that older people were increasingly turning to crime out of poverty and isolation, suggesting a breakdown in traditional family and community ties. With nowhere else to go, more of the older inmates serve out their full sentences, instead of being released on parole like younger prisoners. What is more, recidivism is higher among the older inmates.

“There are some elderly who are afraid of going back into society,” said Takashi Hayashi, vice director of Onomichi Prison. “If they stay in prison, everything’s taken care of. There are examples of elderly who’ve left prison, used up what money they had, then were arrested after shoplifting at a convenience store. They’d made up their minds to go back to prison.”

A méditer !

Ps: Merci à Popi soudure de me rappeler de citer La balade de Narayama de Shôhei Imamura ! Dans ce film tous les plus de 70 ans doivent être abandonnés sur la montagne et la vieille femme oblige son fils à l’abandonner (je me souviens de la scène où elle se casse elle-même les dents sur une pierre pour lui montrer qu’elle est vieille – très émouvant ce film) On voit cette scène dans cet extrait ! 

http://en.wikipedia.org/wiki/Ubasute j’avais trouvé l’expression « ubasute yama » dans un drama.

J’aimais beaucoup cette version aussi  http://youtu.be/6ySbPdq9tus

 

6 réflexions sur « Les personnes âgées au Japon -âge d’or, escroqueries et maisons de retraite »

  1. merci de montrer la réalité et non l ‘ image d’epinal que l ‘ on nous sert dans la presse et autres médias ! c ‘ est vrais que certaines série et films montrent la dure réalité de certains seniors au japon ! n ‘ oublions pas aussi fut un temps  » révolu  » ou quand une personne âgée ne servait plus elle était abandonné par sa famille et mourrait ainsi seule , abandonnée et sur de mourir de faim …. Bon c ‘ est sur c’était plus dans le japon féodal , mais c ‘ est une réalité ! ….

    J’aime

  2. Extrêmement intéressant cet article Marion ! Cela me fait penser à un film japonais où une femme âgée s’en allait mourir seule dans la montagne, car elle l’avait décidé, ça demande quand même du courage… C’est vrai que c’est incroyable, dans nos sociétés modernes, on peut « exister » sans que personne ne le sache ou presque, et mourir de la même façon. Quant aux personnes âgées de 100 ans et disparues, ça me fait un peu rêver, elles vivent peut-être dans un château isolé comme Dracula et plus personne n’entend parler d’elles, c’est vraiment mystérieux. Ou alors elles sont décédées dans leur chambre, isolées, comme la comtesse Bathory et elles sont restées là…
    Ton blog est très cool, merci encore une fois 🙂

    J’aime

    1. C’est tout à fait ça c’est La Balade de Narayama où le fils porte sa mère tout en haut de la montagne parcequ’elle lui dit qu’il est temps qu’elle laisse la place (et la nourriture) aux plus jeunes.
      Une des personnes de l’article que j’ai lu était effectivement décédée et même momifiée (brrr) et sa fille récupérait ses allocations…. ça fait froid dans le dos!!!

      J’aime

    2. Josée : c ‘ est le film auquel je pensais ! mais pour rappel , ce n ‘ est pas la personne âgée qui décidait mais la pression sociale ou coutumière de l ‘ epoque ! des qu’elle n ‘etait plus utile a la famille ou la société villageoise , elle etait condamnée a finir ses jours seule pour ne pas etre un poids alimentaire et autres vu les difficultés a se nourrir et a vivre dans les campagnes japonaises ….Ce film décrit parfaitement ce travers de la société de l ‘ epoque …

      J’aime

      1. Il y a de ça c’est sûr mais je me rappelle de la scène où elle se casse les dents contre une pierre pour montrer à son fils qu’elle ne sert plus à rien !
        Elle l’oblige à l’emmener sur la montagne parceque lui il ne veut pas et ensuite elle le chasse!
        IL faudra qu’on revoit le film ensemble ^^

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s