mes temples/ sanctuaires préférés à Kyoto


Bon, à côté de INARI TAISHA un de mes préférés avec son long tunnel de tori (pour ceux qui sont allées voir Geisha ils ont du reconnaître la scène ou la petite fille court ).
 
mémoirs12
 
A côté 2 temples que je n’ai pas encore pu tester Sekiho-ji et Otagi Nenbutsu-ji. Ils contiennent des exemples de rakan en pierre. Les rakan sont dans le bouddhisme des gens qui ont atteint le Nirvana et sont libérés du cercle des réincarnations.  4 rakan furent désignés par le Bouddha historique au moment de sa mort (483BC) les 4 (4 points cardinaux) devaient rester dans le monde pour protéger les lois bouddhiques et les faire connaître jusqu’à l’arrivée du Bouddha du futur (Moroku Bosatsu).
Contrairement aux Jizo, divinité gardienne des enfants qui sont souvent couvertes de bonnets rouges ou de bavoirs, les rakans ne sont pas habillés. Ils ne sont pas non plus vénérés comme des êtres divins ce sont des humains .
y aller:
 Sekiho-ji: 10mn à pied de la station JR Inari (Nara line) ou de la station Keihan Fukakusa. Ouvert 9-5h. Entrée 500y adultes, 300enfants.
Otagi Nenbutsu-Ji: de la station Arashimaya (Keifuku Arashimaya line) ou JR Saga Arashimaya. Marcher vers le haut de la colline vers Adashino Nenbutus-ji. Otagi Nenbutsu-ji est se situe 5mn plus loin sur la gauche.
Entrée: 300y
 
Shopping à Inari taisha : les ema (plaques votives) en forme de tête de renard ou les minuscules tori à offrir.
 
 
KYOMIZU DERA qui est encore plus beau les jours de pluie. Pour y aller passer par le petit jardin derrière Yasaka Jinja et prendre à droite. Deux de mes temples préférés Chion-In and Kodai-Ji se trouvent le long de cette rue.A droite des shoji décorés d’un dragon blanc nageant dans l’écume et un jardin zen,  à gauche  un jardin plus grand et le tunnel en forme de dragon.Continuer le long de ce chemin on aboutit dans sannen zaka ou le shopping est roi. Entre glace au thé vert, gâteaux secs au gingembre et sacs en tissu japonais ou porcelaine je craque à chaque fois. Attention aux petits restaurants cachés entre les échoppes.
Dans la rue un photographe vous propose de vous faire prendre en photo en costume de Geisha et de sortir dans la rue vous faire photographier. Le résultatest assez hallucinant si vous avec à peu près 10.000 yen à mettre.
 
Shopping: de l’encens, du papier qui absorbe l’excès de sébum (abura paper), des épingles à cheveux, de la céramique…. arrêtez moi svp!
shopping dans yasaka Jinja: des porte bonheurs (omamori)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s